La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte les mains Par H16

Jean François de Lupus a fait un super travail de collection et d’édition. Bravo.

En bonne logique politique traditionnelle  Macron aurait du faire un remaniement de type politique c’est à dire tenter d’enrayer et de compenser  sa faible popularité par un apport politique et une orientation plus ou moins nouvelle de sa ligne.

Il aurait du se revivifier politiquement ne serait-ce que pour tenir compte du résultat des élections. Il a été désavoué mais il s’en fiche voila ce que signifie le remaniement. Voila ce qu’il nous jette en pleine figure.

Ce choix est encore plus net si on veut bien tenir compte du fait que son ancien premier ministre était plus populaire que lui! Macron remplace le fusible qui était plus populaire que lui par un ectoplasme politique sans légitimité populaire.

C’est un message clair qui signifie: vous n’etes pas contents ? Oui! Et alors? Venez me chercher!

Donc Macron a osé une provocation de plus.
Pas de message politique, pas d’inflexion, et au contraire il choisit un palotin apparachik qui ne représente rien si ce n’est une certaine connaissance des rouages de l’état et une docilité assurée.

C’est un pas de plus vers l’hyper-présidentialisation et la personnification centrée sur lui même. C’est à dire narcissique.

Ceci confime un choix fondamental de Macron, il a renoncé à la légitimité, même factice ou d’apparence : il est de plein pied dans la modernité neo liberale qui repousse la représentation démocratique et fait tout pour s’en protéger. La Constitution « autoritaire » Française lui en donne la possibilité.

Il ne croit qu’en lui même et au pouvoir de l’appareil d ‘état pour gouverner et à la configuration politique binaire avec le RN pour être réélu.

Entre temps il compte sur la police comme en témoigne la visite prioritaire faite par Castex aux forces de répression.

C’est une mauvaise nouvelle pour les Français qui espéraient encore une main tendue à la souveraieneté populaire.

https://leblogalupus.com/2020/07/07/la-haute-administration-au-pouvoir-loccupant-interieur-se-frotte-les-mains-par-h16/

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte les mains

Une nouvelle page du quinquennat Macron est donc en train de s’écrire sous nos yeux pas du tout ébahis : comme prévu depuis plusieurs mois (il suffit de relire quelques titres de la presse people pour s’en souvenir), Ed l’épicier est donc reparti dans son Havre. Le remplaçant est exactement à la hauteur de ce qu’on pouvait prévoir.

Ici, je me contenterai de constater ce que beaucoup d’autres ont déjà noté depuis vendredi : Jean Castex, c’est l’exemple type de l’exécutant, le bureaucrate de l’ombre qui ne risque pas, sur le papier du moins, de prendre un peu trop de cette lumière que le président Macron recherche toujours avec gourmandise.

Le choix de Philippe comme précédent Premier ministre correspondait d’ailleurs aux mêmes critères, et ce dernier doit plus que probablement son départ à la bonne popularité dont il…

Voir l’article original 2 339 mots de plus

2 réflexions sur “La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte les mains Par H16

  1. Cher monsieur,

    La politique de Macron est impériale, son modèle est Auguste, c’est la constitution de la Ve République qui veut cela, mais avec lui, cela se voit comme le nez au milieu de la figure!… C’est donc aussi nouveau que l’oubli de l’histoire par ses contemporains…
    Cordialement,

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s