Le désastre de la politique française face au Covid. La désadaptation.

La France s’adapte et apporte des réponses intelligentes aux defis de notre temps.

Le classement ci-dessous sur la gestion de la crise du covid 19, réalisé par un institut parfaitement sérieux et respectable, est riche en enseignements. 

Il met en lumière le désastre de la politique française, comme si la crise du covid 19 était révélatrice d’un spectaculaire déclin, dont le mode d’exercice du pouvoir, fondé sur le culte de la personnalité, la transformation de la politique en spectacle narcissique, en frime exacerbée et la grandiloquence stérile, a probablement sa part.

Globalement, il souligne la réussite des petits Etats par rapport aux grands empires. Il met l’accent sur l’avantage des système respectueux des libertés sur les dispositifs bureaucratiques (malgré des exceptions). Il bouleverse la hiérarchie mondiale de la puissance en montrant la réussite de pays supposés émergents ou sous-développés sur certaines grandes puissances.

Et si le monde de demain était en train de naître dans ce classement?

Un monde dans lequel la France, grâce à ses brillants dirigeants et son sublimissime régime jupitérien, dont les Français sont supposés être si fiers, ne jouera plus qu’un rôle marginal.

NB: cette étude ne semble guère passionner les grands médias radio-télé…

***************************************************************************

« 98 pays du monde ont été scrutés de près par l’Institut Lowy de Sydney afin de désigner ceux qui ont le mieux géré cette pandémie de Coronavirus. Alors, à votre avis, quels sont les bons et les mauvais élèves ?

En haut de ce classement, on retrouve sans surprise la Nouvelle-Zélande. En décidant notamment de fermer ses frontières dès le mois de mars 2020, le pays a réussi à maîtriser l’épidémie sur son territoire. À ce jour, la Nouvelle-Zélande (qui compte 5 millions d’habitants) enregistre seulement 2 290 cas de Covid-19 et 25 décès. La Première ministre Jacinda Ardern a d’ailleurs décidé de maintenir les frontières du pays fermées. « Compte tenu des risques dans le monde et de l’incertitude quant aux campagnes internationales de vaccination, nous pouvons nous attendre à ce que nos frontières soient affectées sur une large partie de l’année. » a-t-elle déclaré.

Selon l’Institut australien, d’autres pays ont eux aussi su adopter la bonne stratégie face à la pandémie. Ainsi, derrière la Nouvelle-Zélande, figurent le Vietnam, Taïwan, la Thaïlande, Chypre, le Rwanda, l’Islande, l’Australie, la Lettonie et le Sri Lanka.
À l’inverse, quels sont les pays situés dans le bas de ce classement ? Tout en bas, on retrouve le Brésil, qui enregistre à ce stade plus de 220 000 morts. Le pays est suivi de près par le Mexique, la Colombie, l’Iran et les États-Unis.

Et la France ? Selon l’Institut Lowy de Sydney, l’hexagone se situe à la 73e place de ce classement. 

Quant à la Chine, qui enregistre officiellement 88 804 cas de Covid-19 et 4 635 décès depuis le début de la crise, elle ne fait pas partie de ce classement, par manque de données disponibles, selon l’institut.

Alors, sur quoi s’est basé l’institut pour réaliser ce classement ? Six critères au total ont été pris en compte parmi lesquels les cas confirmés de Covid, les décès ou encore les dispositifs de dépistage.

Mais, comme l’explique l’Institut Lowy, « certains pays l’ont mieux géré (la crise sanitaire, ndlr) que d’autres, mais la plupart des pays ne se sont distingués que par leurs mauvais résultats ». « En général, les pays ayant une population plus faible, des sociétés cohésives et des institutions compétentes sont favorisés pour faire face à une crise mondiale telle qu’une pandémie », précise le rapport. »

Maxime TANDONNET

4 réflexions sur “Le désastre de la politique française face au Covid. La désadaptation.

  1. Pour illustrer votre article, voici une archive qui date de 10 ans Descoings-Blanquer et qui éclaire aujourd’hui à la lumière du politologue faiseur de roi déchu Olivier Duhamel . La mise en relief des courtisans journalistes 10 ans plus tard n’en est que plus aveuglante d’une presse qui a tout de la collection Arlequin et non d’un vrai travail de journalisme : « Et si le premier est, certes, plus en vue que le second, dont la nomination à la tête d’une administration «pachydermique» risque de brider la verve, tous deux incarnent, en se parant des plumes chatoyantes de la modernité, un certain avenir de la maison Éducation nationale. »

    Faut il en rire ou en pleurer ?

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/01/13/01016-20100113ARTFIG00872-descoings-blanquer-les-nouveaux-maitres-a-penser-.php….

    J'aime

  2. Le but recherché est peut être de couler la France et non pas de gérer efficacement ce codiv pour repartir comme avant. De plus nous avons passé le pic pétrolier en 2018 donc ce que nous vivons actuellement ressemble beaucoup à un effondrement contrôlé.

    J'aime

Répondre à jM Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s