Enfin un travail critique et politique sur les chiffres du chômage

La Ministre du Travail a dit qu’elle ne voulait pas faire de triomphalisme, elle s’est cependant, sinon elle, du moins ses conseillers, efforcée d’en faire, par presse aux ordres interposée.  On connait la technique des soi disant journalistes qui téléphonent aux conseillers pour savoir comment orienter leurs commentaires et leur présentation. Cette pratique leur garantit un bon accueil quand les circonstances le justifient. Le fond de commerce  d’un » journaliste », ce ne sont pas ses lecteurs, mais .. ses sources.

Pour une fois syndicats et opposition font leur travail. Ils parlent de baisse du nombre de demandeurs d’emploi « en trompe l’oeil » et appellent à regarder les statistiques de plus près.

Le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant exercé aucune activité (catégorie A) a reculé de 0,7% le mois dernier, soit 23.800 inscrits de moins, pour s’établir à 3.547.800. Chez les jeunes de moins de 25 ans, ce repli est de 2,6%, en baisse pour le quatrième mois consécutif. En revanche, le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d’un an à Pôle Emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, augmente encore, de 1% sur un mois et de 10,4% sur un an.

Pour une analyse rapide on se reportera à notre propre commentaire sur ce site.

Voici quelques réactions cueillies

« On se doit (…) de regarder ces chiffres un peu plus en face (…) pour voir s’ils sont le reflet d’une nouvelle politique économique (…) ou s’ils sont liés à quelques mesures correctives. Certes le chômage des jeunes recule, mais grâce aux contrats aidés », a estimé ce mardi après-midi le député UDI, Jean-Christophe Fromantin, lors de la séance de questions à l’Assemblée nationale. L’aggravation du chômage de longue durée est « le témoin d’une économie qui décroche », a-t-il ajouté.

De son côté, le parti Les Républicains fustige la forte hausse du nombre de demandeurs d’emploi âgés de plus de 50 ans (+0,1% sur le mois, +8,5% sur un an) dans la catégorie A, signe de « l’échec cinglant des ‘contrats de génération’, mesure phare du candidat François Hollande durant l’élection présidentielle de 2012 et du nouveau contrat aidé pour les chômeurs seniors annoncé en juin 2014 par Manuel Valls ».

Philippe Martinez de la CGT, a réclamé pour sa part des informations supplémentaires sur le nombre de demandeurs d’emploi radiés des listes. « il y a besoin d’avoir des éléments de précisions pour savoir si les données de radiation correspondent à la réalité », a-t-il fait valoir ce mardi midi, sur Canal+. Les sorties pour radiation ont en effet fortement augmenté au mois de septembre, de +25%. « Le chômage n’a pas régressé en France si l’on regarde les catégories dans leur ensemble, a ajouté le leader syndical.

« On peut tout au plus parler de stagnation et non de baisse (catégories A, B et C : 0,0 pour le mois de septembre) », ajoute de son côté Force Ouvrière.

On aimerait avoir une démocratie vivante, contradictoire ou les propagandes sont démasquées et les mensonges exposés au grand jour. La confiance, cela ne donne pas, cela se mérite.

Une réflexion sur “Enfin un travail critique et politique sur les chiffres du chômage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s