De « Vive les crises » à « Vive les attentats »

Vous connaissez notre paradoxe favori , il se formule «  Vive les crises ». Plus les responsables échouent dans la conduite des affaires, plus la Bourse monte. Encore cette semaine, la Bourse a monté fortement parce que Draghi a reconnu que cela allait mal et qu’il fallait augmenter les doses de médicaments.

Eh bien c’est la même chose en matière de cote politique, plus ils sont responsables de catastrophes, plus ils échouent dans leur mission de protéger les Français, plus leur popularité augmente !

L’important pour ce que l’on appelle l’Opinion n’est pas le réel, mais la gestion des évènements par le discours. Et cela est de plus en plus clair au fil du temps. Ce qui est « hard », les faits, comptent de moins en moins, le « soft », la parole prennent de plus en plus d’importance.

Le tout est de se montrer, de trouver les mots justes, les mots et les mimiques qui correspondent à ce que le public attend. Et ce que le public attend, on le sait, les publicitaires connaîsssent cela par cœur, ils font des études en profondeur sur ce sujet , et même des études fondamentales, radicales qui sont inspirées et vivifiées par les neuro-sciences. La Communication ne consiste pas à exposer une vérité ou des faits, elle consiste à concevoir et faire passer un message qui se définit de la façon suivante : « qu’est ce que je peux bien dire qui corresponde à ce qu’ils ont envie d’entendre et qui leur fera penser ce que je veux qu’ils pensent ».

Pareil phénomène en dit long sur le bon sens de la population, sur son état névrotique, sur ses pertes du sens de réalité ; sur sa conscience politique et encore plus long sur sa capacité à interpréter correctement ce qui se passe. Ce qui disparaît et on n’y prend pas garde, car c’est une conséquence de long terme, c’est la vraie, l’authentique capacité à s’adapter au monde. Et sans capacité d’adaptation, on devient dépendant des autres ou on disparaît. Ainsi s’explique le déclin du pays. Cela en dit long aussi sur l’art des Communicants qui ont le secret de retourner une chose en son contraire, de faire prendre des vessies pour des lanternes et de berner. Les Communicants sont les ennemis de la démocratie authentique car ils empêchent les sanctions de se former. La sélection des élites d’être plus efficace.

Nous l’avons dit il y a peu, le langage politique reprend exactement les ficelles, les canevas, les inversions du langage de la publicité. Métaphores, métonymies, inversions, les parties pour le tout, la négation de la logique des causes et des effets et son remplacement par la juxtaposition. Il s’agit de neutraliser l’intelligence, de favoriser l’émotionnel et bien sur, d’oblitérer le jugement pour faire passer, sous forme d ‘évidence, le message que l’on veut faire passer.

C’est un Système qui marche sur la tête , il finit par être un véritable gaspillage car l’Opinion devient une sorte d ‘auberge espagnole ou on retrouve que ce que l’on y met. Cette forme de démocratie directe au jour le jour que constituent les sondages ne nous sert plus à rien, elle aussi a été détruite.

La contrepartie de ces techniques est qu’elles ne signifient rien, elles donnent des résultats éphémères elles n’entrainent aucune adhésion profonde, utilisable pour gouverner. On ne peut rien construire dessus. C’est du sable, du vent. Mais cela élimine les personnels politiques et les élites attardées qui n’y recourent pas.  Les Michel Debré d’antan, les Chevènement, les Barre, les Asselineau, les Dupont-Aignant, les Cheminade… Les philosophes anars de droite ne comprennent pas pourquoi des gens comme BHL tiennent le haut du pavé alors que eux, sont vilipendés et honnis, c’est tout simplement parce que BHL, lui, a tout compris et eux rien.

« La cote de popularité de François Hollande a crû de 8 points et celle de Manuel Valls de 3 points, selon un sondage BVA publié samedi et réalisé après les récents attentats. Ces progressions sont moindres que celles constatées après les attentats de janvier.
Avec 33% des Français affirmant en avoir une bonne opinion (65% une mauvaise), contre 25% le mois précédent, la cote du président de la République a nettement progressé. Après les attentats de janvier, sa cote avait toutefois bondi de dix points.
La progression de François Hollande est plus accentuée auprès des sympathisants de gauche (+7) qu’auprès de ceux de droite (+5). BVA ne précise pas l’ampleur de la hausse pour les « sans préférence partisane ».
L’image du président s’améliore également. Selon cet institut, 42% le considèrent rassembleur (+3 points comparé à janvier, +32 points sur un an) et 40% compétent (+3 points comparé à janvier, +19 points sur un an). « Si la popularité du chef de l’Etat demeure basse, sa stature présidentielle se renforce », commente BVA.

Le Premier ministre recueille 40% d’opinions favorables (58% défavorables), contre 44% en janvier, où sa cote avait progressé de 9 points. Sa cote de popularité régresse chez les sympathisants de gauche (-4 par rapport à octobre), tandis qu’elle progresse chez ceux de droite (+5).
Après les attentats de janvier, le président était retombé sous la barre des 30% dès le mois de mars. Le Premier ministre avait oscillé à partir de cette date autour des 40%, rappelle l’institut. »

4 réflexions sur “De « Vive les crises » à « Vive les attentats »

  1. Le panurgisme de nos concitoyens est très inquiétant car nous n’en sommes qu’aux prémisses de l’effondrement global, déjà en cours.

    A voir le « plébiscite » de « l’opinion » pour une politique de plus en plus va-t-en guerre, cela n’augure que des lendemains de plus en plus sombres.

    J'aime

  2. Par ce texte, vous avez assez bien saisit les données du problème, car en fin de compte, le plus inquiétant n’est pas l’attentat en lui même, mais la réaction : émotionnelle, appeurée, hystérique, névrosée, totalement à côté de la plaque… voir l’absence de.
    Une réaction saine eut été par exemple de manifester massivement contre ce gouvernement et le précédent, ou demander la dissolution de l’assemblée nationale, et le démantèlement des partis politiques.
    Hors « leurs réactions », son utilisation par les élites et les communicants, à des fins de neutralisation, de diversion, de manipulation, l’inversion sidérante qui en est faite (le coup d’état constitutionnel de Hollande lui même reponsable indirectement des attentats terroristes) … est bien la preuve de l’effondrement de nos psychologies (au niveau collectif).
    Le système de la communication (medias, messages politiques entre autres) agit essentiellement par le canal de la psychologie.
    La psychologie est le relais fondamental du Système, par la perception, à l’intérieur de nous-mêmes de l’immense crise qui secoue notre monde, et le moteur par conséquent des réactions collectives qui, seules, peuvent nous sauver ou (dans notre cas) nous enfoncer.
    En quelque sorte nous sommes plongés dans une maniaco-dépression, dont nous avons toutes les peines du monde à sortir de l’épisode dépressif.
    Cette crise d’effondrement psychologique, a démarré depuis la 2nde moitié du 18ème siècle par la contamination et la subversion des principes (harmonie, stabilité, souveraineté, spiritualité, intuition haute, intelligence, …) par les valeurs (conformisme, bien-pensance, droits de l’homme, …).
    Notre sursaut (si sursaut il y aura) ne passera que par la prise de conscience massive de ce phénomène.

    J'aime

    1. F Hollande, son gouvernement et ses communicants ont dû faire de « 1984 » leur doctrine baptisée « 2015 ».

      En effet, en quelques jours, ils ont réussi à diffuser et faire gober les messages d’Orwell :

      – La guerre ( en Syrie ), c’est la Paix ( en France )
      – La liberté, c’est l’esclavage ( donc pour votre bien, nous mettons en place un Etat autoritaire et sécuritaire vous libérant de vos libertés élémentaires )
      – L’ignorance ( la pensée unique médatico-politique en perfusion et l’excommunication des divergents ), c’est la force.

      Dormez-bien, nous veillons sur vous.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s