les mains encore plus sales d’Erdogan

L’UE suit de près l’affaire de deux journalistes turcs d’opposition inculpés et écroués en Turquie, une situation inquiétante, a indiqué vendredi une porte-parole de l’Union européenne pour les affaires étrangères.

La liberté d’expression est l’un des principes fondamentaux de l’Union européenne, a expliqué Maja Kocijancic lors d’un point de presse à Bruxelles.

Nous avons soulevé la question à plusieurs reprises avec les autorités turques, notamment lors de la publication du rapport annuel sur les progrès de la Turquie vers une adhésion à l’UE le 10 novembre, a précisé la porte-parole.

Les deux dirigeants du journal d’opposition turc Cumhuriyet, Can Dündar, rédacteur en chef, et Erdem Gül, son chef de bureau à Ankara, sont accusés d’espionnage et divulgation de secrets d’Etat pour avoir publié en mai un article sur de possibles livraisons d’armes par les services secrets turcs (MIT) à des islamistes en Syrie.

Une réflexion sur “les mains encore plus sales d’Erdogan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s