Merci Buba, merci Buba, c’est vraiment le meilleur rempart contre Draghi

La Bundesbank allemande ne veut pas abandonner le billet de 500 euros… Alors qu’en Allemagne, les consommateurs restent très attachés aux paiements en liquide, la banque fédérale a pris jeudi sa défense, contre les arguments de la BCE.

La Banque centrale européenne a en effet déclaré le mois dernier envisager l’abandon du billet de 500 euros, en expliquant que sa valeur faciale, l’une des plus élevées au monde, permettait aux criminels de transporter facilement des montants importants.

Pour le patron de la BCE, Mario Draghi, il serait même « de plus en plus perçu comme un outil pour des activités illégales », alors que les citoyens l’utilisent très peu…

C’est la crise, la volonté de faire payer les classes moyennes qui inspirent toutes mesures mesures scélérates comme les taux négatifs, la suppression de la rémunération de l’épargne, la menace des taux négatifs et les nouvelles lois qui rendent les déposants responsables des pertes des banques. Il faut prendre, prélever, contrôler et culpabiliser, criminaliser ceux qui s’opposent encore à ces prédations.

Les espèces sont l’avant dernier bastion de la liberté, juste avant l’or.

Mise au point de la Buba ,

« J’ai des doutes sur le fait que des terroristes ou d’autres criminels pourraient être empêchés de commettre des actes illégaux en plafonnant l’argent liquide ou en supprimant les dénominations les plus élevées », a déclaré Carl-Ludwig Thiele, membre du directoire de la banque centrale allemande, lors d’une conférence organisée par la London School of Economics. « Il faut aussi se poser la question des idées sur lesquelles s’appuient ce genre de propositions : les citoyens ne doivent pas faire l’objet d’une suspicion permanente », selon lui.

Grosses coupures

Le billet de 500 euros affiche une valeur faciale plus de cinq fois supérieure à celle de la plus haute dénomination des billets américains, celui de 100 dollars. Mais les Allemands sont historiquement habitués à utiliser de grosse coupures, puisque la première économie d’Europe disposait, avant le passage à l’euro, d’un billet de 1.000 deutschemarks…

2 réflexions sur “Merci Buba, merci Buba, c’est vraiment le meilleur rempart contre Draghi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s