Les dépêches, interrogations en Allemagne

Un Germano-Iranien âgé de 18 ans a semé la terreur vendredi dans un centre commercial de Munich, dans le sud de l’Allemagne. Il a abattu neuf personnes pour des raisons non élucidées avant de se suicider. Seize personnes ont aussi été blessées dont trois grièvement.

Il n’y a aucun élément permettant de déterminer si la tuerie de Munich était un attentat ou l’acte d’un forcené. Le suspect n’était pas connu des services de police et vivait depuis déjà « longtemps » dans la capitale bavaroise avec la double nationalité allemande et iranienne, a déclaré le chef de la police locale, Hubertus Andrä lors d’une conférence de presse.

Le jeune homme, qui avait la double nationalité germano-iranienne, a agi seul. Ses motivations sont « totalement non élucidées » à ce stade, a-t-il aussi indiqué. La fouille de son logement et les interrogatoires de ses proches devraient permettre d’en savoir plus.

C’est peu avant 18h00 que l’alerte a été donnée. Le jeune homme, qui paraît habillé de noir selon une vidéo amateur, a ouvert le feu sur des passants en s’éloignant d’un restaurant McDonald’s proche du centre commercial. On le voit tirer sur des personnes qui s’enfuient en criant.

« On entrait dans le MacDo pour manger (…) ensuite il y a eu un mouvement de panique » et « les gens sont sortis en courant », a raconté une femme à la télévision publique bavaroise. Un homme, employé d’un des magasins du centre commercial, a raconté avoir croisé un assaillant: « Il a tiré sur deux personnes et j’ai pris la fuite pour quitter le bâtiment en escaladant un mur. Et là il y avait des cadavres et des blessés ».
Le tireur a ensuite pénétré dans le centre commercial et continué à viser des badauds, selon les témoignages. Il a ensuite pris la fuite. Blessé par balles par une patrouille de police, il a finalement été retrouvé sans vie à 1 km de distance. Après avoir envoyé des démineurs pour vérifier qu’il ne transportait pas d’explosifs sur lui, la police a constaté qu’il s’était suicidé.

Pendant des heures, toute l’agglomération bavaroise a été placée en état de siège. Les autorités ont craint, sur la base de témoignages, que jusqu’à trois personnes étaient impliquées et avaient pris la fuite dans la ville. Une voiture suspecte avec deux hommes à bord avait été aperçue en train de fuir à vive allure près de l’endroit des faits. « Il s’est avéré que les deux hommes n’avaient absolument rien à voir avec les faits », a dit M. Andrä.

Plus de 2000 policiers de tout le pays et de l’Autriche voisine, dont des unités d’intervention d’élite, ont été déployés. Le ciel était sillonné par des hélicoptères tandis que la police appelait la population à rester cloître chez elle.

La police a indiqué en début de soirée « suspecter un acte terroriste » mais ne pas avoir d’éléments pour établir une motivation islamiste. « Quand quelqu’un pénètre dans un centre commercial avec une arme et tire sur les gens comme cela, on peut difficilement penser à autre chose », a dit à un moment le porte-parole de la police, Marcus da Gloria Martins.

La police s’est ensuite montrée plus prudente une fois établi que le tireur avait agi seul. Hubertus Andrä a indiqué que l’auteur avait crié quelque chose en passant à l’acte, sans pouvoir dire quoi à ce stade. Certains médias ont, eux, évoqué un slogan djihadiste.

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré que le mobile n’était pas clair. « Nous disposons encore d’indices contradictoires ».  Même si les motivations restent à déterminer, cette fusillade intervient dans un climat très lourd en Europe. Il s’agit de la troisième attaque contre des civils en moins de dix jours, après l’attentat au camion bélier à Nice (sud de la France), le 14 juillet, qui a fait 84 morts, et l’attaque à la hache de Würzburg, également en Bavière, lundi.

La chancelière allemande Angela Merkel a convoqué pour samedi à Berlin une réunion de son conseil fédéral de sécurité, a annoncé Peter Altmaier, l’un de ses proches. « Nous sommes déterminés à tout faire pour que le terrorisme et la violence inhumaine n’aient pas voix au chapitre en Allemagne », a-t-il ajouté.

Cette « attaque meurtrière de Munich m’horrifie au plus point », a déclaré le président allemand Joachim Gauck dans un communiqué.

Le président américain Barack Obama a promis aux autorités allemandes « tout le soutien dont elles ont besoin ».

Son homologue français Hollande a adressé un « message personnel de soutien » à Mme Merkel. Il a dénoncé « une attaque terroriste » et « un acte ignoble »: « L’attaque terroriste qui a frappé Munich, faisant de nombreuses victimes, est un nouvel acte ignoble qui vise à saisir d’effroi l’Allemagne après d’autres pays européens », déclare l’Elysée. Cette réaction qui s’est révélée intempestive laisse paraitre un manque de sang froid évident ce qui est grave pour un dirigeant, mais surtout une volonté de récupération maladroite; un peu comme si Hollande voulait à tout prix que les autres pays européens connaissent le mêm type d’attaques que la France.  

A noter que certains en Allemagne et europe tentent de tracer un lien avec une piste neo nazie inspirée par la tuerie de Norvège , il ya cinq ans.


Etat d’urgence en Turquie: les gardes à vue pourront durer 30 jours


Les cours du pétrole ont baissé vendredi, à l’image d’une semaine déprimée par les inquiétudes sur le niveau élevé de l’offre, en subissant le contrecoup d’un renforcement du dollar et dans une actualité par ailleurs réduite sur l’or noir.  Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en septembre a perdu 56 cents à 44,19 dollars sur le New York Mercantile Exchange.


[Bloomberg] Oil Drops to Two-Month Low Amid Ample U.S. Supply, Rising Dollar

[Bloomberg] Turkey Regulator Said to Ask Banks to Share Post-Coup Reports

[Reuters] Coup attempt derails Yapi bond

[Bloomberg] Stocks Pare Week’s Advance as Commodities Decline; Pound Slumps

[Bloomberg] Emerging stocks lacklustre; Turkey set for worst week since 2008

[Bloomberg] Emerging Assets Fall on Outlook for Less Stimulus; Ringgit Drops

[Bloomberg] Asian Stocks Drop as Kuroda’s Comments Weigh on Japanese Shares

[Bloomberg] Pound Tumbles as PMI Data Fuel Speculation of Rate Cut by BOE

[Bloomberg] Brexit Wreaks Havoc on U.K. Economy as Recession Risk Increases

[Reuters] Britain’s economy wilting fast after Brexit vote, may prompt more spending

[Bloomberg] Japanese Splurge on Foreign Bonds as U.S. Yields Near Record Low

[Bloomberg] Goldman Sees Significant Jump in China June Capital Outflows

[Dow Jones] Discord Between China’s Top Two Leaders Spills Into the Open

[Reuters] U.S.-based emerging-market debt funds attract most money on record -Lipper

[Bloomberg] Wealth Bubble In `Scary Graph’ Flashes Warning About Future U.S. Downturn

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s