Clinton admet qu’elle savait que le Qatar et l’Arabie saoudite finançaient Daesh

 

Ce n’est qu’un secret de polichinelle, mais la confirmation est importante dans  un monde où les gens doutent de tout et surtout des sources d’information alternative.  Les deux puissances wahhabites financent non seulement Daesh, mais toutes les initiatives qui contribuent à la diffusion du wahhabisme.

C’est le grand secret dont personne ne veut et ne peut parler et que tous les services de renseignement et les vrais historiens connaissent. En effet, l’origine, aussi bien du royaume des Séouds que celui du royaume du Qatar, les Al Thani, se trouve dans une alliance religieuse qui est à l’origine de la secte wahhabite. La légitimité de ces deux royaumes est fondée, non seulement sur l’alliance initiale, mais également sur la conquête. Nous disons bien conquête et non pas prosélytisme.

Il faut remonter non seulement aux origines de ces deux royaumes, mais également au début du XXème siècle, époque à laquelle les Britanniques sont intervenus pour les consolider et assurer leur protection. De par leur origine, et ensuite de par leur histoire, ces royaumes sont marqués par:

  • l’alliance avec la religion
  • l’alliance avec les Britanniques d’abord, et les Américains ensuite.

Il s’agit d’une histoire complexe, mais qui devrait être rendue publique. Elle englobe également la naissance de l’Etat d’Israël (déclaration Balfour – 1917), et elle explique les accords du Quincy, aux termes duquel les Etats-Unis accordaient leur protectorat pour 60 ans en échange de la sécurité pétrolière et de l’utilisation privilégiée du dollar.

On ne comprend pas la situation présente, complexe, mystifiante, si on ne connait pas l’histoire des relations entre le royaume saoudien, le Qatar, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Etat d’Israël. Tout cela crée une situation quasi inextricable et, pour les observateurs extérieurs, tout à fait contraire à la logique. En réalité, la logique existe, mais d’une part, elle est historique, et d’autre part, elle est dissimulée.

Le débat en cours aux Etats-Unis sur la disparition des pages du rapport sur l’attentat du 11 septembre, de ces fameuses pages qui mettent en cause les Saoudiens et leur financement du terrorisme, s’inscrit dans le contexte que nous venons rapidement de survoler. Il s’agit d’une situation tellement scandaleuse, aux yeux du public, qu’elle ne peut être révélée: les Etats-Unis luttent contre le terrorisme, contre l’idéologie islamiste, mais en même temps, ils sont historiquement les soutiens de ceux qui la financent, à savoir les royaumes wahhabites.

Nous reviendrons sur ces questions, peut-être en vous fournissant quelques références historiques incontestables. En tous cas, cessez d’être étonnés. Si vous êtes curieux, vous pouvez déjà faire quelques recherches sur l’homme qui est à l’origine de l’idéologie wahhabite et de l’alliance avec les Séouds, Mohamed ben Abdelwahhab, et également quelques recherches sur la déclaration de Balfour.

 

Hillary Clinton Admits Qatar, Saudi Arabia Support Daesh in Leaked Emails

A message in the latest batch of emails between Hillary Clinton and her campaign chairman John Podesta shows the presidential candidate knew the governments of Saudi Arabia and Qatar provided financial and logistical support to Daesh terrorists in the Middle East.

© Flickr/ Chris WielandWikiLeaks Releases 3rd Batch of Clinton Campaign Chairman’s EmailsThe email exchange, which starts with Hillary Clinton outlining a eight-point plan for dealing with Daesh, includes the enlistment of Peshmerga forces in the fight against terrorism, significant military support from the US and its allies, and more. She goes on to say that the US should be ready and willing to arm the FSA against the Syrian government — as well as put pressure on Saudi Arabia and Qatar. « While this military/para-military operation is moving forward, we need to use our diplomatic and more traditional intelligence assets to bring pressure on the governments of Qatar and Saudi Arabia, which are providing clandestine financial and logistic support to ISIL and other radical Sunni groups in the region. » And while the claim is not new — Hillary did, in fact, accuse Saudi Arabia and Kuwait of supporting terrorism in the region earlier this year — there is one small difference. The email to Podesta was written in August 2014, right after the beginning of the US-led coalition fight against Daesh in Syria, of which both Qatar and Saudia are members

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s