Calais en feu, les incendiaires ont des complices …

La « Jungle » de Calais était en feu au cours de la nuit. Le camp  de prétendus migrants s’apprête à vivre mercredi son troisième jour d’évacuation et la poursuite des destructions d’abris.

Un migrant a été légèrement blessé et hospitalisé pour « une blessure aux tympans », ont indiqué les autorités locales du nord de la France. De nombreux pompiers ont été mobilisés en prévention.

Ces incendies sont une « tradition, notamment pour certaines communautés qui mettent le feu à leur habitation au moment de la quitter », ont expliqué les autorités locales. Le même phénomène avait été constaté en mars lors du démantèlement de la zone sud de ce vaste bidonville. On croit rêver, comme si cette soi disant coutume constituait une excuse ou diminuait la faute de ceux qui mettent le feu.

Dès le début de soirée mardi, plusieurs incendies avaient été allumés au sein du bidonville en cours d’évacuation depuis lundi. Les foyers se sont « intensifiés entre minuit trente et trois heures du matin, notamment dans la ‘zone des commerces' » à l’entrée du camp, a détaillé la préfecture, qui est censée représenter l’Etat dans la région.

Pompiers caillassés
Au moins deux bonbonnes de gaz ont alors explosé, obligeant plusieurs personnes du campement à s’éloigner sur la « bande des 100 mètres », une zone franche à l’ouest du camp et en bordure de la rocade portuaire.Encore une coutume ! Un peu explosive.

Les commentaires des soi disants autorités sont une ratification implicite de la situation de non-droit; on bnalise, on minimise.

Dans cette affaire contrairement à ce que l’on veut faire passer ,  il n’y a nullle intervention de l’idéologie ou du clivage droite-gauche, tout ce qu’il y a c’est le couvert de l’incurie et de la lacheté.

D’un problème délicat mais gérable, les incompétents font un problème insoluble et ensuite ils en reportent la responsabilité sur le peuple, c’est un processus général, on le voit en économie également.

Il est honteux d’une part d’être aussi nul alors que l’on est à la tête d’un grand état moderne, de rejeter les responsabilités sur les citoyens et de les salir: les Français ne sont pas racistes, on les fait passer pour racistes pour les besoins de la cause c’est à dire pour exonérer la responsabilités des dirigeants. Honte à ceux qui salissent leur peuple et le rabaissent pour se maintenir au pouvoir.

Les Français voient que l’ordre public est bafoué, que des ressoruces colossales sont gaspillées, que l’on prélève leur argent pour distribuer à des gens qui n’y ont aucun droit. Le bien commun, le patrimoine commun et les deniers publics sont ceux des Français, pas ceux des migrants ou de la communauté internationale, ils sont l’héritage de tous ceux qui nous ont précédés, ils ont rapport au droit de propriété et au droit à la sécurité,  voilà ce qu’il faut oser dire,  et non pas rapport avec le racisme dont la plupart des gens, spontanément, si on ne fait pas exprès de les exciter,  se fichent.

De plus en plus les français s’indignent de la discrimation positive; du sort de leurs sans abris, du sort de familles qui attendent un logements depuis des années et qui ne  voient venir aucun alors que leur municipalité débloque logement et ressources pour adultes en pleine forme, mâles qui vienent ensuite à nos crochets.

 

47 migrants de la "jungle" de Calais sont arrivés à Ruffec [vidéo]

De plus en plus on entend ce genre de réflexion, (nous l’avons entendue) quand les Français ne parviennent pas à obtenir aide et compassion : » je vais aller faire un tour à l’étranger, détruire mes papiers, ainsi je serai peut être aidée. »…, « les migrants sont peut être une chance pour la France, mais pas pour moi »

Aussi bien la question des migrants que celle des clandestins ou celle des réfugiés, tout a été et est mal géré, dans la paresse, l’incompétence et le laisser-aller, et l’idéologie ou la compassion n’ont rien à voir avec les problèmes causés. Les Français sont contre les migrants, les clandestins et les réfugiés simplement parce que les autorités sont nulles et incapables de gérer le problème. C’est d’ailleurs la position de repli de merkel  qui, contestée sur tous ces points admet: oui nous avons failli nous n’avons pas fait ce qu’il fallait faire en son temps.

Ces incendies ont été maîtrisés par les pompiers, accompagnés par des forces de l’ordre. « Nous avons été caillassés et avons dû intervenir protégés par les forces de police », a expliqué un pompier sur place.

Les associations avaient prévenu que ce genre d’incidents allaient se produire et avaient distribué en amont plusieurs dizaines d’extincteurs à des migrants. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs éteint les feux aux côtés des pompiers. Une fois encore on croit rêver, on prévoit les incendies et on distribue des extincteurs! La distribution devrait être assimilée à de la complicité.

Les autorités ont commencé mardi la destruction des cabanes et abris de la « Jungle », qui est  le plus grand bidonville de France. Le camp abritait jusqu’à lundi entre 6000 et 8000 migrants selon les sources, rêvant tous de passer en Angleterre. Les chiffres réels sont de plus du double.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s