« Schauble est un terroriste. »

Il ne faut pas prendre les Allemands pour des imbéciles! Ils font en sorte que le dossier grec revienne à la Une, c’est pour des motifs stratégiques. La Grèce est leur laboratoire et leur souffre-douleur.

Lisez l’ouvrage de révélations de Varoufakis (Et les faibles subissent  ce qu’ils doivent? « Les liens qui libèrent » 24 euros) et vous comprendrez tout, ou presque. Les échéances électorales approchent, en Europe et il faut frapper un grand coup: terroriser.

Ecoutons Varoufakis tenter de parler aux Européens: « il n’y a pas de crise grecque, irlandaise ou portugaise. Nous sommes tous dedans, tous ensemble. La Grèce n’est qu’un immense laboratoire ou l’on teste des politiques désastreuses avant de les transplanter chez vous ».

Schauble est un terroriste. Eh oui, il veut frapper un grand coup afin de donner une leçon à ceux qui renaclent, comme les Français et les Italiens. Il faut montrer ce qui arrive quand on ne respecte pas les règles . C’est une stratégie dirigée contre les eurosceptiques et tous ceux qui sont tentés par la rébellion.

Schauble sait très bien que le FMI a raison, que les dettes grecques ne sont pas remboursables et il reprend l’offensive, ratée l’an dernier,  afin de pousser les Grecs à la faute et vers la sortie. Il veut que l’Europe serre les rangs, obéisse. Ne vous y trompez pas, l’Allemagne n’est pas critiquable: elle défend ses intérêts en tant que nation, ce qui au passage montre bien que l’idéologie européenne est un mensonge, une propagande; chacun défend son identité, ses caractéristiques, l’ennui est que dans certains pays, comme la France on est acquis depuis les années 30 à la suprématie germanique, afin de mater les classes moyennes et inférieures.

Tsipras sait qu’il peut compter sur les Anglo Saxons/FMI , car pour eux, tout ce qui affaiblit l’Allemagne en ces temps de Brexit et de Trump, est bon. Les Anglo Saxons veulent diviser la construction européenne, briser l’ordre imposé par l’Allemagne.

Au lieu de se coucher devant les Allemands , voire de prendre leur défense comme vient de le faire Sapin qui refuse de reconnaître le problème monétaire européen, les Européens feraient bien de réfléchir à ce qui va se passer une fois les échéances électorales passées: les Allemands vont lancer l’offensive pour la grande intégration/domination , c’est à dire pour les modifications organisationnelles et les amendements aux traités qui leur permettront d’imposer sans recours leur volonté, comme l’instauration d’une sorte véritable ministre des finances européen. Ce sera marche ou crève, c’est à dire le « tout ou rien » avec expulsion des faibles et des récalcitrants. L’idée d’une Europe  triée, resserrée, plus germano-compatible est chère aussi bien à Schauble qu’à Merkel.

Une partie de bras de fer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s