Les dépêches, le négatif prime, forte baisse à Paris sous la conduite des bancaires

  • A Wall Street forte baisse de Goldman Sachs
  • Futures drop along with oil prices (Reuters)
  • The U.S. Is the World’s Third-Best Equity Market Since 1900 (BBG)
  • U.S. Talks With Mexico Clouded by Mixed Message (WSJ)
  • A Tea Party for the left? Liberals hope so (Reuters)
  • Kushner, Ivanka Trump Block Attack on Paris Pact (WSJ)
  • Saudi Arabia’s Oil Wealth Is About to Get a Reality Check (BBG)

  • Le bitcoin, un bon marqueur de la dérive chinoise

Les Bourses européennes creusent leurs pertes vendredi sous la conduite des banques. Paris chute de 1,7%. La Société Générale perd plus de 2,7% , tout comme BNP Paribas à 54,09, on flirte avec des zones de danger graphique (53)

BNP Paribas : Graphique analyse technique BNP Paribas | BNP | FR0000131104 | Zone bourse

 

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse au lendemain d’un 10e record consécutif en clôture pour le Dow Jones.

En Europe, les banques font pâle figure avec des reculs de 4,21% et de 3,61% pour Standard Chartered et Royal Bank of Scotland qui annonce des résultats inquiétants pour la neuvième année consécutive.

La première a certes renoué avec le bénéfice en 2016 mais a décidé de ne pas verser de dividende tandis que la seconde a annoncé une forte augmentation de ses pertes neuf ans après son sauvetage par l’Etat.

Les banques italiennes souffrent également malgré la réussite (?) de l’appel au marché d’UniCredit (-2,89%). Leur indice sectoriel perd plus de 2% alors que les spreads de risque  se creusent entre les rendements des emprunts d’Etat italien et allemand.

Ces derniers profitent de leur statut de valeur refuge en période d’incertitude politique et monétaire en Europe.

Le rendement du « schatz » à deux ans allemand est tombé vendredi à un plus bas historique de -0,94% et il pourrait enregistrer sa plus forte baisse hebdomadaire depuis la crise de la zone euro en 2012.Le Schatz est un excellent indicateur de recherche de protection face au risque.

Vivendi perd plus de 4%, plus forte baisse du CAC 40 et de l’EuroStoxx 50, le groupe français de médias ayant publié des résultats 2016 grevés par les difficultés de sa filiale de télévision Canal+ en France.

Le principal frein du Stoxx 600 est néanmoins le chimiste allemand BASF, qui cède 3,5% après avoir déçu les attentes des investisseurs avec ses prévisions pour 2017.

 

Les cours du pétrole sont aussi en recul après l’annonce d’une hausse des stocks de brut pour une septième semaine consécutive aux Etats-Unis.


[CNBC] How Mnuchin’s comments dinged the dollar, pumped up the peso

[Bloomberg] Republicans Call on Fed to Halt Rules Until Trump’s Picks Are in Place

[Bloomberg] El-Erian Warns Bond Market It’s Underestimating March Fed Odds

[Bloomberg] Pimco Says China Needs to Get Tougher in Cat-and-Mouse Debt Game

[CNBC] Stocks and bonds are at war over how much growth is coming under Trump

[CNBC] Trump’s ‘phenomenal’ tax plan may have a hard time paying for itself

[Reuters] Germany’s Social Democrats overtake Merkel’s conservatives in poll

[Reuters] Upset at Trump, Mexico voices ‘worry and irritation’ to U.S. envoys

[WSJ] Can You Make Money in a Euro Collapse?

[WSJ] Trump Strategist Steve Bannon: ‘Every Day Is Going to Be a Fight’

[FT] Russia mobilises an elite band of cyber warriors

[FT] US prime property is magnet for illicit wealth, warns Treasury

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s