La mission de Fillon: laver plus blanc que blanc

Vous connaissez notre idée, depuis le premier jour nous réclamons:

-le retrait définitif de Fillon 

-qu’il prenne la tête  du mouvement « drain the swamp », c’est dire qu’il blanchisse plus blanc que blanc. 

Il  n’a aucune chance de pouvoir défendre les chances des Français qu’il représente, il les gâche et il n’a pas le droit de le faire. Les Français méritent, un peu, pas beaucoup mieux.

Fillon doit reconnaître ses fautes et expliquer que ce qu’il a fait est généralisé, que c’est le système dans lequel nous vivons.

Il doit faire ce que nous avons toujours dit: faire une défense de rupture, c’est à dire contester le système, le « foutre » en l’air. Il doit, avons nous dit: balancer. Si il le fait, ce sera un  héros. Il retrouvera son honneur. Perdue pour perdue, que l’élection soit utile et que l’on passe aux législatives, les législatives sont à ce stade plus importantes que la présidentielle.

Ce sont elles qui permettrons de bloquer les concessions scélérates de Macron aux Allemands. Il faut tourner la page des présidentielles et s’organiser pour les législatives, voire se battre pour des référendums.

L’enquête sur de possibles emplois fictifs qui a conduit à l’inculpation de François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle française, a été étendue à des soupçons de d' »escroquerie aggravée, faux et usage de faux », a indiqué mardi une source judiciaire.
Comme l’a révélé le quotidien Le Monde, le parquet national financier (PNF) a délivré aux juges d’instruction le 16 mars un réquisitoire supplétif — l’acte de procédure permettant d’élargir l’enquête — visant des faits d' »escroquerie aggravée, faux et usage de faux », selon cette source.

D’après le quotidien, la justice se demande si « les époux Fillon ont pu produire des faux pour justifier les salaires » versés à Penelope, l’épouse du candidat.

Selon une source proche du dossier, ce réquisitoire fait suite à une perquisition menée courant mars à l’Assemblée nationale, après une première visite intervenue fin janvier, dans le cadre de l’enquête du PNF.

Lors de cette seconde perquisition, un certain nombre de documents ont été saisis, a précisé cette source.
Selon Le Monde, les enquêteurs ont notamment retrouvé des « feuilles, signées par Penelope Fillon », qui « comportaient différents calculs d’heures travaillées ».

Les enquêteurs se demandent « si ces calculs ne constituent pas des faux, établis pour justifier a posteriori les salaires versés » à Penelope Fillon et « conforter la réalité de son travail d’assistante parlementaire », l’une des problématiques au coeur des investigations.

« Il n’y a pas le moindre faux dans ce dossier », a contesté auprès de l’AFP l’avocat de Mme Fillon, Pierre Cornut-Gentille, en dénonçant une violation du secret de l’instruction. « Nous n’allons pas nous expliquer avant que nous allions devant les juges », a-t-il ajouté.

Ce réquisitoire supplétif est le même qui a déjà élargi jeudi dernier l’enquête à des faits présumés de trafic d’influence dans la foulée de révélations sur les costumes de luxe de la maison Arnys d’une valeur totale de 13.000 euros offerts à François Fillon. L’avocat proche des milieux de droite Robert Bourgi, figure de la « Françafrique », a confirmé avoir offert ces costumes.

François Fillon a été mis en examen le 14 mars — une première pour un candidat majeur à la présidence française — pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Son épouse est convoquée le 28 mars en vue d’une éventuelle mise en examen.

Advertisements

5 réflexions sur “La mission de Fillon: laver plus blanc que blanc

  1. Et comment un tel homme corrompu est parmi les candidats principaux à la présidence de la France? Ceci est possible uniquement parce que c’est une complicité de la population qui apparemment est d’accord de quelque manière avec Fillon et leurs actes criminels.

    J'aime

    1. Bonjour,

      Il faut comprendre que la corruption des principaux partis politiques français, et de leurs émanations, est un phénomène quasiment institué en France. Cela concerne des gens à partir d’un certain niveau dans la hiérarchie, pas les militants et encartés de ces partis qui n’y sont pour rien, et sont souvent en colère d’apprendre les turpitudes de leurs représentants.

      Je me réfère ici au livre French Corruption de 2 journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, livre issu d’entretiens avec des personnes du sérail politique. Michel Drac a fait une fiche de lecture de ce livre en vidéo d’ à peine une vingtaine de minutes, à voir absolument si ce sujet intéresse. (Michel Drac a une chaîne sur YouTube simple à trouver, et très intéressante).

      Si on en croit ce livre, François Fillon est un petit joueur, les sommes en jeu sont dérisoires. De ce point de vue, il est clair que l’acharnement médiatique et la rapidité judiciaire contre lui sont organisés pour des raisons politiques.
      Je suis d’accord avec l’article ci-dessus, la seule solution est de « drainer le marais », comme souhaite le faire Trump, et c’est un travail de longue haleine.

      Mais je pense que François Fillon n’a pas les épaules pour cela ; c’est un type soumis comme beaucoup de politiques français. En particulier sa soumission à l’Allemagne en dit long sur son caractère, et sur l’impossibilité d’une rupture pourtant nécessaire. C’est mon avis, je peux me tromper.

      Après doit-on blâmer la population française pour cette situation ? pas vraiment, sauf si on considère que l’indifférence générale des français envers la politique de leur pays depuis plusieurs décennies est en cause, c’est défendable…

      J'aime

      1. Ce sont les réglementations et la fiscalité excessives qui expliquent en grande, part l’existence d’une économie souterraine sur laquelle se greffent les flux illicites de la politique et de l’administration. Libérez, libéralisez comme pour la drogue, et l’intérêt du souterrain disparaitra. Les circuits longs, tortueux produisent le maximum de délinquance et de compromissions.Chacun topuche à la confiture.

        Les lieux privilégiés de l’argent noir, du trafic d’influence sont connus. Ils aiment les coins sombres commes les cafards:

        -les boites de formation
        -les syndicats
        -les journaux
        -les assurances mutuelles en particulier scolaires
        -les caisses de retraites plus ou moins trotskistes
        -l’Afrique sous toutes se formes est un lieu ou on fait des tourniquets et ou on blanchit
        -les imprimeurs
        -les boites de sondages, de conseil, de pub
        -les assurances de certaines activité specifiques
        Ce n’est qu’un échantillon

        J'aime

  2. Je suis d’accord, mais j’aurai tendance à élargir.

    Par exemple, les contrats juteux de vente d’armes, en particulier à nos nouveaux alliés (Arabie Saoudite et Qatar) génèrent des rétro-commissions, ou encore le lobbying des multinationales et des banques (ne pas oublier les banques !) en France ou en Europe qui arrosent un peu tout le monde.
    Les intérêts individuels du personnel politique expliquent des décisions qui paraitraient incompréhensibles vis-à-vis de l’intérêt général de la France et du peuple français, c’est une évidence. Entre parenthèses, pour nos amis des décodeurs et assimilés, il n’y a pas besoin de recourir à une théorie du complot pour le comprendre, il s’agit simplement d’intérêts bien compris.
    Et tout cela a des conséquences graves pour le pays, et même mortelles.

    Je pense que le problème est plus profond, et que des réformes de fiscalité ou de de règlementations, bien que nécessaires, soient insuffisantes.
    D’où la question du « drainage du marais », c’est un système complet à changer, des réseaux à disloquer. Il faudra trouver des gens de bonne volonté, je suis (presque) sûr que cela existe encore !

    J'aime

  3. En 1799 lasse des accaparements et des escroqueries (assignats ect) de nos révolutionnaires en chef, en un mot lasse du Directoire, les français réclame le retour du roi… Alors pour durer et continuer à s’en mettre plein les poches le Directoire a une idée : il créait Bonaparte….

    Toute ressemblance avec un certain Macron est purement fortuite…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s