Historiquement, Fillon et Hamon ne servent plus à rien

Mélenchon passe pour la première fois devant François Fillon dans les intentions de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle selon un sondage Kantar Sofres One Point pour Le Figaro, LCI et RTL publié dimanche.

Il gagne six points et est désormais crédité de 18% des intentions de vote, devant le candidat de la droite et du centre dont le score reste stable (17%) par rapport à la mi-mars.

Cette évolution confirme deux choses:

-la dynamique de Mélenchon laquelle provient de l’effondrement de Hamon et la stagnation de Marine, bloquée. Les déçus de Fillon ne viennent pas chez elle.

-la fluidité de l’électorat qui raisonne stratégiquement en reportant voix sur le candidat le plus utile quand un postulant s’effondre ou se décredibilise comme c’est le cas pour Hamon

Les rebelles, les opposants à Hollande 1 et 2 se retrouvent plus facilement chez Mélenchon maintenant car il a précisé ses analyses. Il est structuré mais en même temps modéré, non caricatural. Ses propositions impliquent bien entendu une rupture avec la Construction Européenne telle que nous la connaissons, une rupture avec le capitalisme financier et la sociale démocratie, mais cela ne se voit pas et ne s’énonce pas de façon qui fasse peur et c’est la clef de son succès.

Il faut favoriser la montée de Mélenchon  car stratégiquement, c’est fnalement lui aussi  et peut être plus que Marine , un bon rempart contre la macronisation/uberisation/ régression. D’ores et déjà sur la base de ce que l’on sait, les élections présidentielles sont pliées, mais il faut préparer la suite.

Cette préparation de la suite se situe à deux niveaux

-la constitution d’une force d’opposition à Macron aux législatives, on ne peut compter sur la droite classique pour s’opposer si elle n’a pas l’épée dans les reins

-la constitution d’une force sociale, Mélenchon dirait « la rue », nous dirions des solidarités de classe, pour refuser les réformes scélérates que préparent  Bruxelles et les Allemands .

Il faut prendre conscience et faire prendre conscience du fait que

-Hamon est inutile, historiquement, il ne fait que couvrir les socialistes réformistes sur leur gauche en trompant le peuple,

-Fillon aussi est devenu inutile, car il n’a pas réussi à mettre place une stratégie qui renverse le courant sur sa probité et en même temps, au lieu de se rapprocher de Marine , il a poursuivi son recentrage, son glissement vers le centre, c’est à dire qu’il est allé alimenter le macronisme. Erreur historique. Il aurait pu favoriser Marine en credibilisant ses arguments sur le vrai enjeu  élections, c’est à dire en avalisant l’idée qu’il s’agissait d’un scrutin /référendum pour ou contre la mondialisation et le laminage de ce que nous sommes. Il ne l’a pas fait, son vote ne sert à rien.

Les décomptes doivent mainteant être faits non en droite/gauche ou en partis classiques, mais en lignes de partage concrétes; pour ou contre la construction européenne telle qu’elle est, pour ou contre la poursuite de la mondialisation sous le signe et sous la loi de la finance, pour ou contre le respect de la souveraineté des peuples( je précise souveraineté des peuples, des gens, je ne parle pas de « nation » qui est un attrape nigaud socialisant )  ou non.

Pour l’autre grand clivage, celui pour ou contre le respect de l’identité française, on verra plus tard.

 

Le fondateur du mouvement En Marche! et la candidate du Front national cèdent eux deux points, à 24%.

Quant au candidat socialiste Benoît Hamon, il passe en dessous de la barre des 10%, à 9%.

Pour le second tour, Marine Le Pen serait battue à la fois par Emmanuel Macron(39 contre 61), François Fillon (45 contre 55) et Jean-Luc Mélenchon (43 contre 57).

Dans le cas d’un duel entre Emmanuel Macron et François Fillon, le candidat d’En Marche! l’emporterait face à l’ancien Premier ministre (66 contre 34).

L’enquête a été réalisée en ligne du 5 au 7 avril auprès d’un échantillon de 1.515 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

En Prime  Dupont-Aignan a appelé le candidat des Républicains à se retirer de la course à la présidentielle. Chiche! Et pourquoi ne pas appeler Dupont-Aignan a se retirer lui aussi au profit de Marine pour cause de vote utile? Dupont Aignan est une morceleur, un diviseur, un soustracteur  qui n’ajoute rien.

S’il est encore temps, François Fillon devrait renoncer à l’élection. Il est en train d’emmener la droite dans le mur de l’échec. Même monsieur Mélenchon le devance aujourd’hui”, a attaqué Nicolas Dupont-Aignan, ce lundi matin, sur LCI.

Il affirme avoir tous les jours des “centaines de républicains gaullistes” qui l’appellent pour lui dire “Mais comment peut-on faire ça ?” et “supplie les républicains, les hiérarques et les oligarques républicains, d’arrêter cette folie”.

En Prime: Mélenchon confirme chez Viavoice

Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui a le plus convaincu les électeurs lors des deux dernières semaines, selon un sondage Viavoice pour Libération.

D’après l’enquête, 51% des Français jugent « convaincant » le candidat de La France insoumise, contre 38% pour Emmanuel Macron et 28% pour Marine Le Pen.

Philippe Poutou, qui s’est fait remarquer lors du débat télévisé entre les onze prétendants à l’Elysée, est jugé convaincant par 27% des électeurs. Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste talonne la présidente du Front national et dépasse François Fillon (22%) et Benoît Hamon (20%).

Confirmant sa dynamique enclenchée lors des deux débats télévisés, Jean-Luc Mélenchon ferait un « bon président » pour 42% des Français, un bond de 21 points par rapport au précédent sondage, réalisé le mois dernier.

Emmanuel Macron le devance dans cette catégorie, gagnant 2 points à 44%. Marine Le Pen perd 4 points à 28%, passant derrière François Fillon (29%, +1 point).

Les Français jugent durement la campagne présidentielle qui, pour 64% d’entre eux, est « vraiment ratée ».

Le sondage a été réalisé en ligne entre les 5 et 7 avril, auprès d’un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

En Prime

Gattaz dit que la majorité des Français ( 18+ 9 +24= 51%) sont contre cette Europe là! La sienne!

Sans donner de consigne de vote, Pierre Gattaz, patron du Medef, estime que sur les cinq principaux candidats, seuls deux « assument l’économie de marché, la mondialisation, l’Europe, l’entreprise ». « Ce qui n’est pas le cas des trois autres, Le Pen, Mélenchon et Hamon« , fait-il valoir dans un entretien accordé ce week-end au ‘Parisien / Aujourd’hui en France’.

Le Pen, Mélenchon et Hamon pas à la hauteur, selon Gattaz

Pour le patron des patrons, la première inquiétude provient de « Marine Le Pen et de sa sortie de l’euro ». Idée reprise, selon lui, par Jean-Luc Mélenchon, qui, dans son programme, dit vouloir sortir des traités européens afin de ne plus être soumis aux politiques d’austérité de Bruxelles.

Selon Pierre Gattaz ces deux candidats « se trompent de combat ». « Les deux problèmes fondamentaux sont la compétitivité des entreprises françaises et la rigidité de notre Code du travail », observe-t-il.

Benoît Hamon ne semble pas plus à la hauteur, aux yeux de Pierre Gattaz… Il est « dans un scénario destructeur pour l’économie française. Il part sur deux hypothèses farfelues. Un : il n’y a plus de travail en France. Deux : le travail, c’est la souffrance », regrette-t-il.

François Fillon a le programme « le plus détaillé »

En revanche, François Fillon et Emmanuel Macron proposent « des choses intéressantes », même si Pierre Gattaz regrette que le fondateur du mouvement ‘En Marche’ n’aille pas au bout des réformes, comme sur celle du Crédit impôt compétitivité emploi (CICE).

Le patron du Medef estime par ailleurs qu’Emmanuel Macron a tort de vouloir alléger les charges sur les bas salaires, « ce qui est de l’emploi tactique mais qui ne bénéficiera pas aux emplois de demain, très qualifiés » et de souhaiter la taxation des contrats courts…

Au final, Pierre Gattaz estime que François Fillon a le programme le plus détaillé. S’il est affaibli par sa mise en examen, le leader du Medef pense que s’il accède à l’Elysée, il aura « la légitimité de l’élection »…

Publicités

14 réflexions sur “Historiquement, Fillon et Hamon ne servent plus à rien

  1. Bonjour,
    Si Melanchon ne fait pas d’erreurs de stratégie (le type est clairement brillant depuis quelques mois) et si le cabinet noir ne sort rien sur lui alors il peut gagner.
    On commence déjà a voir des gens de droite prêt a voter pour lui ce qui me semble etre un tournant majeur. Hamon va se ratatiner et sa dernière sortie sur sa consigne de vote au deuxième tour ne va pas l’aider.
    La posture gaulienne de M. sur certains sujets est une trouvaille assez géniale : il a en plus les ressouces intellectuelles pour l’expliciter.
    Ses postures sur l’immigration notamment des pays musulmans sont sa grosse limite pour récupérer certains electeurs de fillon et marine mais nous verrons …
    Cdlt.

    J'aime

  2. Et bien voilà la philosophie et la doctrine gaullienne réactualisée. Bravo.
    La seule interrogation réside maintenant dans le  » comment  » mettre tout cela en action.
    Et je ne vois aucun candidat ayant la carrure pour emmener les français dans ce projet.
    D’ailleurs , les français le veulent -ils vraiment , j’en doute beaucoup.
    Nous risquons ( ou pas ) d’aller vers un retour de la quatrième république légèrement relookée par les réseaux sociaux.
    Elle avait beaucoup de charme et leur plaisait beaucoup.
    Et clin d’œil de l’histoire , nous aurons la réponse le 18 Juin.

    J'aime

    1. J’apprécie votre remarque. je rapppelle à ceux que veulent commenter qu’une bonne remarque est une remarque qui fait réflêchir, qui prolonge la réflêxion.

      Je voudrais préciser ma pensée en partant de votre remarque:
      « les français le veulent ils vraiment »?

      Vous êtes au point central et si on ne traite pas ce point, alors on tombe dans le piège de la pseudo démocratie sondagière et de la propagande.

      la société civile est un produit, il est fini le temps de John Burke , elle n’est plus une donnée extérieure à la politique. « On » produit la société civile par l’enseignement, l’école, l’éducation moderne, la publicité, la propagande, les sondages, les jeux télévisées etc vous m’avez compris.

      Donc la question que vous posez : les Français le veulent-ils ne peut plus être entendue comme par le passé et il faut ajouter et insister : les Français le veulent ils vraiment. C’est à dire le veulent ils en toute connaissance de cause, en leur ame et conscience, apres réflêxion, après analyse critique, et après des débats dont le but est non pas de dire aux Français ce qu’ils doivent penser, mais de faire advenir ce qui est en eux, leur vérité à eux, leur souhait à eux.

      C’est pour cela que faute d’un tel débat, d’un tel travail , nos démocraties ne sont plus que des leurres, des manipulations de signes de consentement .

      Vous savez que je soutiens l’idée que nous habitons un monde névrotique c’est à dire un monde ou les signes ont pris le pouvoir et remplacent, escamotent la réalité. Les citoyens habitent, sont traversés par un monde de signes produits par le système pour ses besoins. Cela dépasse la publicité. Ce que les Français veulent il faut aller le chercher, le faire accoucher, au dela des signes! Sacré travail, sacrée responsabilité!

      J'aime

      1. Choisir, voilà un pari difficile.
        Rien en effet n’est plus délicat que de prendre un parti, une décision, choisir son camp, quand il serait parfois plus simple et plus commode de se cantonner dans une sage neutralité.

        Pourtant aussi douloureux soient-ils les choix nous permettent de nous construire. Nous l’avons tous éprouvé un jour : lorsque nous sommes incertains, hésitants, indécis nous sommes mal dans notre peau. Si prendre son temps pour choisir est sage, ne pas choisir est souvent signe de faiblesse de caractère. Pourtant une fois que la décision est prise, nous sommes soulagés, libérés. L’horizon s’éclaircit et notre vie se simplifie.

        « Tout choix suppose des obsèques « a écrit Bossuet ». C’est bien là la cause de tous nos tourments : choisir est un renoncement. Alors à ceux qui ont du mal à prendre parti, on peut néanmoins rappeler que rien n’est jamais définitif et que l’on peut toujours ……changer d’avis .

        Descartes disait que l’irrésolution est le plus grand des maux.

        Et puis, avec humour et beaucoup plus léger « je change d’avis comme de chemise, c’est une question de propreté »

        J'aime

      2. Voyez vous nous abordons une question toujours négligée et bien sur passée sous silence: être citoyen demande un effort, demande du travail, des choix et donc des sacrifices, des deuils! La tendance moderne est exactement à l’inverse, c’est la tendance au moindre effort, aux droits, au pré-cuit et pré-maché. Avec en plus le terrible recours au bouc émissaire.

        Le système, culturellement, fabrique, produit des sous-citoyens, voila ce que je ne cesse de repéter et vous abordez la question ; je vous en remercie.

        J'aime

  3. Hello 😘 BB aussi évolue. D’aucuns diraient qu’il change d’avis, que c’est une girouette ! Aujourd’hui, à le lire, les votes de FF et Hamon ne servent plus à rien 🤔

    >

    J'aime

    1. J’évolue chaque jour! Le secret de la vie c’est l’adaptation. Plus sérieusement, relisez mon dernier Edito vous y découvrirez le rappel clair et sans ambiguité de ma position personnelle. Elle, elle n’a pas changé depuis des décennies!

      Je l’ai rappelée car je pense que celui qui lit doit savoir qui écris. Le locuteur doit annoncer la couleur, ce que je fais.

      Ma position personnelle vis à vis de l’élection en cours, se résume à ceci: « mon ennemi c’est la sociale- démocratie ». Je n’ai pas d’ennemi dans le camp de ceux qui refusent la sociale démocratie, donc pas d’ennemi chez Marine ou Mélenchon. je soutiens que la priorité est de refuser certaines évolutions et que pour cela toutes les alliances sont nécessaires.

      Par ailleurs j’ai toujours souligné la qualité des analyses de Mélenchon, mais sa faiblesse universaliste et internationaliste. J’ai toujours déploré les insuffisances de Marine et sa faiblesse organisationelle, elle tient sont parti comme une boutique, pas comme une organisation politique.

      Les Edito précédent sont encore plus clairs et plus détaillés.

      Je suis:

      -contre la construction européenne en sa forme actuelle,
      -contre la mondialisation dès lors qu’elle se fait sous le signe de la finance,
      -contre l’immigration utilisée comme moyen de remplacer le peuple pas assez docile,
      -contre les réformes économiques qui n’ont que pour seul but de faire en sorte que les banques fassent leur plein et que leurs créances soient honorées,
      -je suis contre une réforme de l’Union qui ne se donnerait pas pour but une refondation démocratique
      -je suis contre l’idéologie moderniste qui prétend que tout ce qui est neuf et moderne est mieux
      -je suis contre le relativisme , contre le règne de l’opinion et de la propagande et je soutiens que même si la vérité est difficile à atteindre, il faut tenter de s’en rapprocher

      Mais:

      -je suis pour et irréductiblement pour que le curseur social repasse du coté des libertés individuelles et s’éloigne du socialisme.
      -Je suis contre la prédation fiscale au dela du financement des activités régaliennes,
      -je suis contre la répartition et l’égalitarisme qui ne sont rien d’ autres que le droit de certains groupes sociaux s’attribuer grâce à l’Etat le produit de l’activité des autres.
      -je suis contre le dirigisme, le constructivimse car ceux qui se prétendent capables de diriger constituent une nomenklatura, une classe élitiste cooptée et auto proclamée qui ont toujours failli dans l’histoire.

      Bref je suis pour une société ou l’ordre social, la morale, la prospérité montent du bas vers le haut.

      J'aime

  4. Pour le second tour, Marine Le Pen serait battue à la fois par Emmanuel Macron(39 contre 61), François Fillon (45 contre 55) et Jean-Luc Mélenchon (43 contre 57) …

    En cas de duel Le Pen – Mélenchon, je ne suis pas certain que ce dernier l’emporte car j’ai du mal à croire que les personnes profondément ancrés à droite aillent voter pour un candidat qui est un admirateur de Hugo Chavez !

    Cependant il est clair que ce duel est tout à fait envisageable et qu’il est malheureusement l’indicateur que la France est en passe de toucher le fond !

    La France qui se vante à longueur de temps d’être le pays des droits de l’homme aurait à choisir entre 1 candidat d’extrême gauche et 1 candidat d’extrême droite !

    Dit comme ça ce pourrait presque être drôle mais c’est surtout dramatique !

    Effectivement Hamon ne sert plus à rien quant à Fillon, même s’il passait le premier tour (ce que semblent aussi indiquer d’autres sondages moins « médiatiques »), il aura un mal fou à imposer quelques réformes que ce soit car on aura des millions de français dans la rue qui lui renverront à la figure toutes ses affaires !!!

    Je ne crois pas à Macron, comme beaucoup de personnes je doute de la véracité des sondages le concernant, mais même s’il est élu il est condamné à décevoir ! Un type qui rallie dans ses rangs un ancien secrétaire général du PC, une animatrice météo, des ténors du PS et j’en passe … comment peut il tenir la route et imposer une politique cohérente !

    Il n’aura jamais de majorité et nous serions condamnés à l’immobilisme.

    Si Le Pen est élu nous aurons des millions de français dans la rue le soir même de son élection avec toute la gauche bien-pensante dont j’imagine déjà les slogans anti-nazi et j’en passe !

    Bref quelque soit l’issue de cette présidentielle, nous sommes mal barrés et dans l’immédiat je suis pessimiste sur l’avenir de la France !

    Finalement le problème de fond, les raisons pour lesquelles nous en sommes arrivés là personne ne se les pose ! La France est incapable de se remettre en question et de se dire : Qu’avons nous fait pour mériter ça ? Non les français par essence préfère donner des leçons de démocratie à tout va, se vantent d’avoir la plus belle capitale du monde, les meilleurs vins, la meilleure cuisine, les meilleurs films … Bref cela fait des siècles maintenant que la France se repose sur ses lauriers sauf que ceux-ci sont aujourd’hui complètement fanés …

    J'aime

  5. J’aimerais émettre un simple témoignage, qui m’a beaucoup troublé et dont je crois malgré tout qu’il traduit un changement d’attitude de beaucoup d’électeurs vis à vis de Mélenchon. Deux amis, 50 ans, ayant toujours voté à droite, et fillonistes lors des primaires sont prêts à voter Mélenchon. Pourquoi ? Parce qu’ils ont profondément conscience qu’il faut changer le système actuel et que le reset constitutionnel que JLM propose les séduit ( et cela seul suffit à emporter leur choix !) Au delà de son communisme archaïque, d’un point de vue économique. Intéressant je trouve, même si je ne sais qu’en penser.

    J'aime

    1. Aucun candidat n’est satisfaisant, vous vous en rendez compte. Mais pour ceux qui veulent voter, il est nécessaire de dépasser l’adhésion spontanée et de réflechir en termes de stratégie: qui est le plus dangereux compte tenu de la situation politique, médiatique et du rôle des élites qui sont derrière Macron? Macron ou Mélenchon? Réponse Macron car il a le soutien des élites mondialisées qui veulent aller plus loin dans la régression, la perte de libertés, l’Atlantisme béat et la soumission à l’Allemagne version Schauble ordo-libérale. Melenchon ne présente aucun danger réel, mais ce peut être un rempart. Marine non plus ne présente aucun danger, tout ce qu’elle peut faire, c’est faire entendre une voix, celle de ceux qui sont laissés pour compte.

      J'aime

  6. M. Bertez,
    Merci pour vos analyses sur la campagne.
    – Pourriez vous faire un article présentant votre avis/analyse sur Cheminade ?
    Je précise aux autres lecteurs de ce blog qu’il m’a semblé avoir lu dans vos articles que c’était un de vos amis. Et effectivement j’aurais imaginé que c’était le candidat le plus proche de vos idées. Je n’ai pas d’avis sur son programmen que je connais mal. Au moins, j’aimerais dire qu’il présente l’avantage d’être assez concret, parlant, mais que je le trouve trop radical sur la question des relations internationales (notamment l’UE : pas assez de propositions pour construire). Egalement : question de feeling, c’est celui des 11 que j’inviterais le plus volontiers à dîner ! Il a la pêche !
    – Pourriez vous également donner / rappeller votre avis sur l’opportunité du « vote utile » ? (vous l’avez sans doute fait dans vos articles, mais je n’en ai pas un souvenir net) Il y a un mois, je souhaitais voter « utile » (même si je ne partage pas nécessairement le même avis que vous sur ce que serait ce vote « utile »), aujourd’hui, je suis plus proche de ceux qui disent que c’est un piège.
    Merci,

    J'aime

    1. Je ne promets rien ,mais je garde votre demande présente à l’esprit.
      Cheminade accorde comme vous le dites une très grande importance à la dette, il considère que c’est un boulet terrible. Si il n’ pas changé d’avis il est partisan d’un grand moratoire, c’est à dire d’une réduction du fardeau des dettes Il est productiviste c’est à dire pour la production maximum de richesses, ce qui explique son soutien à l’énergie atomique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s