Les sites de voyage et de réservations hotelières trichent sur les prix

La Commission européenne et 28 pays ont passé au peigne fin 352 sites de comparaison des prix et de réservation de voyages en ligne. Au total, deux tiers des sites présentaient des «irrégularités» et des «prix pas fiables».  Les voyageurs devraient désormais y regarder à deux fois avant de réserver des hôtels ou des vols en ligne.

La Commission européenne et les autorités chargées de la protection des consommateurs de 28 pays (les 26 pays de l’Union européenne, la Norvège et l’Islande) ont en effet dévoilé, vendredi dernier, les résultats d’un contrôle mené dans l’ensemble de l’UE en octobre 2016.

Et les conclusions sont édifiantes.
Voici les principales irrégularités mises en lumière par les contrôles:
• Sur 32% des sites, le prix affiché en premier lieu (sur la page de la liste comparative) n’était pas le même que le prix final affiché sur la page de réservation
• Sur 30% des sites, le prix total – ou la manière dont ce dernier était calculé – manquait de clarté
• 26% des sites donnaient l’impression que certaines offres étaient limitées (par exemple, «il ne reste que 2 chambres» ou «uniquement disponible aujourd’hui») sans préciser que ces limitations ne s’appliquaient qu’à eux
• Enfin, 21% des sites présentaient des prix spéciaux qui n’apparaissaient plus sur la page de réservation effective (les offres promotionnelles n’étaient donc pas réellement disponibles).
Selon les centres européens des consommateurs, ce sont les services de réservation de voyages en ligne qui font aujourd’hui le plus fréquemment l’objet de plaintes de la part des consommateurs.
Les autorités ont contacté les 235 sites web concernés

Les contrôles ont donc démontré que la législation européenne en matière de protection des consommateurs n’était pas respectée.

Vera Jourova, commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, a déclaré à ce sujet: «L’internet fournit aux consommateurs une foule d’informations les aidant à préparer, à comparer et à réserver leurs vacances. Toutefois,  les appréciations figurant sur les sites de comparaison des prix sont biaisées et  les prix ne sont pas transparents, ces sites induisent les consommateurs en erreur.

Les sociétés concernées doivent respecter les règles européennes en matière de protection des consommateurs, comme le ferait une agence de voyage. Les autorités de protection des consommateurs vont à présent exiger des sites web qu’ils résolvent ces problèmes. Les consommateurs ont droit à la même protection en ligne qu’hors ligne».
Concrètement, les autorités vont demander aux 235 sites web présentant des irrégularités d’aligner leurs pratiques sur la législation de l’UE sur la protection des consommateurs. Cette législation leur impose de garantir la transparence des prix et de présenter leurs offres de manière claire, à un stade précoce de la procédure de réservation. S’ils ne se conforment pas à cette requête, les autorités nationales pourront engager des procédures administratives ou judiciaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s