Présidentielles: positions gelées

Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle avec 23,5% (+0,5) devant Marine Le Pen (22,5%,=) et François Fillon (19,5%,=), selon le sondage quotidien d’Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNEWS et Sud Radio publié mardi.

Jean-Luc Mélenchon, continue de talonner le candidat de la droite et du centre mais perd un demi-point à 19% d’intentions de vote, devant le candidat socialiste Benoît Hamon dont le score reste inchangé à 7,5%.

Nicolas Dupont-Aignan, candidat souverainiste de Debout la France, reste à 4% devant Philippe Poutou (NPA, 1,5%), François Asselineau et Jean Lassalle (1%), et Nathalie Arthaud (0,5%).

L’indice de participation pour le premier tour est de 71%.

L’enquête a été réalisée en ligne du 14 au 18 avril auprès de 2.804 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 3.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

En Prime: Raffarin met en avant l’inexpérience  de Macron

« Emmanuel, c’est trop tôt » : l’ancien Premier ministre et soutien de François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, a fait mercredi un « procès en inexpérience » au candidat d’En Marche! à l’élection présidentielle, à quatre jours du premier tour.

L’équipe du candidat de la droite et du centre épingle depuis plusieurs semaines le manque présumé d’expérience de l’ancien ministre de l’Economie – qui, à 39 ans, est le benjamin du scrutin – face aux « 36 ans au service du pays » de François Fillon.

« Je crois qu’il faut qu’on regarde un peu notre vie politique avec un peu d’expérience », a dit Jean-Pierre Raffarin, sur France Inter. « Je suis un peu préoccupé quand je vois cette nouveauté dont parle Emmanuel Macron et que je comprends et que je respecte ».

« Je ne fais de procès de qualité à Emmanuel Macron, je fais simplement un procès en inexpérience », a souligné le sénateur Les Républicains (LR) de la Vienne. « Ce que je crains aujourd’hui c’est que finalement il découvre un certain nombre de situations, je veux parler de la paix, de l’emploi, du terrorisme. Ne méprisons pas l’expérience ».

« Je crois que c’est top tôt pour Emmanuel Macron aujourd’hui », a poursuivi l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac. « Nous sommes un pays compliqué, complexe, je ne vois pas aujourd’hui où il aurait pris cette expérience qui va lui donner et la force et la résistance de conduire la France face aux Poutine, aux Trump et aux autres ».

« Je dirais à Emmanuel si je le tutoyais, eh bien Emmanuel ton tour viendra, mais aujourd’hui c’est trop tôt », a-t-il ajouté.

En Prime : Marine  » la France mène la guerre contre l’Etat islamique « avec des bouquets de fleurs » »

Marine Le Pen n’entend rien changer à son agenda, au lendemain de l’arrestation à Marseille, où elle doit tenir ce mercredi son dernier grand meeting de campagne présidentielle, de deux hommes suspectés de préparer des attentats imminents.

« J’ai de toute façon toujours vécu avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête. J’ai déjà vécu un attentat lorsque j’avais huit ans. Notre immeuble a entièrement été détruit par une explosion », a dit la présidente du Front national dans un entretien paru mercredi dans La Provence.

La dirigeante d’extrême droite estime que la France mène la guerre contre l’Etat islamique « avec des bouquets de fleurs ».

« Les prisons sont devenues des universités djihadistes », a-t-elle dit en référence aux suspects interpellés qui se seraient radicalisés en établissement pénitentiaire, jugeant que le débat sur l’immigration n’a pas été suffisamment traité durant la campagne présidentielle.

De fait il a été à l’évidence escamoté comme le sujet européen. C’est un choix voulu. La campagne a été voulue soporifique, anesthésiante, l’objectif des stratéges de la gauche « soft » a été d’endormir et surtout de ne pas réveiller. Pas  de sujet qui fâche. L’économie à été mise sous serre avec dopants et même la question du chomage a été escamotée! Nous l’avons toujours dit, le vainqueur d’un duel c’est celui qui plante le décor. Les rachatsde médias par le camp de la gauche « soft » tout au long de ces dernières années ( Drahi, BFM, Le Monde, les nominations à l’audiovisuel etc )° ont « volé » l’élection aux français. Ce n’est pas le parti pris qui est scandaleux, c’est le balisage subreptice du champ de bataille, un peu comme au Tour de France: on conçoit un parcours, un profil,  qui avantagent  l’un des candidats. fautede médais à la botte, ni Fillon, ni Marine n’ont eu la possibilité de planter un cadre de débat qui leur convenali. Pour Fillon c’était la situation de la France, pour Marine c’était l’ouverture à tous vents sur le monde.

Marine  a aussi réaffirmé, sur France Bleu Gard-Lozère, vouloir « expulser immédiatement les fichés S étrangers dans leurs pays » étant donné qu’il « est quand même beaucoup plus simple de surveiller 4.000, 5.000 personnes que d’en surveiller 10.000 ».

Depuis lundi et son meeting au Zenith de Paris, la présidente du Front national a souhaité mettre sur le devant de la scène les thèmes chers à sont parti : sécurité et immigration.

« Avec moi, il n’y aurait pas eu Mohamed Merah », avait-elle notamment assuré, en référence aux assassinats djihadistes qui avaient endeuillé la France en mars 2012.

Marine Le Pen est qualifiée par les sondages pour le second tour de l’élection présidentielle, dans lesquels elle serait toujours battue, quel que soit le candidat en face.

En Prime: Fillon relance de lui même par masochisme, le débat sur sa probité!

Au lieu de tourner la page comme le veut le BA BA de la Com, Fillon revient sur ce qui lui a nuit: son inculpation! Comment peut on être aussi mal conseillé?

Mis en examen dans l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants, François Fillon annonce son intention de réformer la protection du secret de l’instruction s’il est élu président de la République.

Depuis les premières révélations du Canard enchaîné, le candidat de la droite n’a eu de cesse de critiquer les « fuites » dans la presse de certains éléments de l’enquête le visant.

« Que des agents de l’Etat violent la loi en permanence de cette façon, c’est insupportable », déplore le député de Paris dans une interview publiée mercredi par Le Parisien.

Il n’avait pas hésité à parlé d’un « cabinet noir », accusant l’Etat d’organiser des fuites « contre le secret de l’instruction » afin de le mettre en cause.

Le candidat Le Républicains assure néanmoins, au Parisien, que les accusations le visant vont « conduire un certain nombre de Français à voter pour [lui] et faire en sorte [qu’il soit] au second tour ».

Le 14 mars, François Fillon a été mis en examen notamment pour « détournement de fonds publics ».

 

Publicités

3 réflexions sur “Présidentielles: positions gelées

  1. Si je puis me permettre : le « ressenti » que j’ai est celui d’une très forte adhésion dans mon entourage ( jeunes, collègues… soit environ une centaine de personnes de classe plutôt moyenne) en faveur de Mélenchon d’abord puis de Fillon ensuite.
    Mon entourage vaut ce qu’il vaut. Toutefois une chose est sûre : soit personne ne se vante d’aller voter Macron et dans ce cas pourquoi ? ( et MLP mais ça c’est classique), soit l’adhésion déclarée dans les sondages au candidat d’en marche est pipée.
    À noter que beaucoup de jeunes geeks jouent au jeu en ligne de Mélenchon, ce qui en fait un type sympa à leur yeux. Iront-ils voter pour autant ? Je persiste à penser que l’issue du premier tour nous réservera des surprises, et que Fillon en sera au vu de ce ressenti. Avec qui ?…

    J'aime

    1. « L’enquête a été réalisée en ligne (…) »
      Les gros bataillons des électeurs sont les retraités (moyenne d’âge de l’électorat : 50 ans), quelle est leur proportion lors d’une enquête en ligne ? Par ailleurs, c’est un électorat qui s’abstient moins que les autres.

      A mon avis, dans leur majorité, les vieux voteront Fillon, à la fois pour leurs intérêts objectifs (en moyenne, ce sont eux qui ont le patrimoine et qui ont intérêt au maintien de l’euro) mais aussi pour des questions culturelles (attachement aux partis historiques). Fillon a un socle électoral, contrairement à Macron.

      On peut regretter que le président français, ainsi que les autres élus, soient sélectionnés par les vieux, mais la pyramide des âges est comme ça. C’est la même chose en Allemagne.
      Je suis d’accord pour dire que Fillon sera au 2° tour, et probablement président. Mais un président décrédibilisé…

      J'aime

  2. FILTERIS du 19 avril 2017 donne FILLON assez largement en tête avec 22,49%, creusant l’écart avec MLP à 21,91%. Puis vient MACRON à 19,86% qui repasse devant MELENCHON à 19,62%, victime de la campagne médiatique de ces derniers jours.
    ASSELINEAU a doublé ses voix mais n’est qu’à 1,03%.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s