Fillon, quand les chants désespérés ne sont pas les plus beaux…Fillon cherche des harkis !

François Fillon jette ses dernières cartouches dans la bataille. Faute de pouvoir élargir par lui même, il cherche à ratisser au nom d’arguments fallacieux. Il met en garde la frange  conservatrice de l’électorat  contre une dispersion des voix vers Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen. ceci,  serait selon lui favorable à Emmanuel Macron,  (entretien à paraître dans l’édition de jeudi du Figaro).

Quelques remarques:

-Le Figaro conformément à sa détention capitalistique est ambigu, il n’a pas jeté toutes ses forces dans la bataille comme a osé le faire un journal courageux comme Valeurs Actuelles. Il est évident que Le Figaro a partie prenante avec les élites du business et de la finance et ceci explique cela.

.

-Fillon n’a aucune légitimité à se réclamer de la droite conservatrice, ce ne sont pas les quelques propos sans conséquences, cosmétiques tenus lors des primaires , sur la religion et les moeurs qui vont en faire un conservateur. Il est du côté des lamineurs dans leur entreprise de  laminage de l’identité concrète, réelle et il se fait passer pour un modéré. Ce ne sont pas les déclarations  de circonstance qui comptent, ce sont les faits, les actes et les promesses fermes qui engagent.

.

Fillon est du mauvais côté de la ligne de partage qui sépare les européistes, mondialistes d’un côté et les partisans de la tradition, des liens sociaux, de la souveraineté du peuple de l’autre. Fillon a précisément perdu parce qu’il a été le candidat d’une certaine élite , certes moins mondialisée que celle qui sponsorise Macron, mais d’une élite quand même. Fillon n’a pas été sourcé dans le peuple.

.

Si il avait voulu faire une authentique alliance avec les couches sociales populaires et moyennes , il lui suffisait de faire des propositions en ce sens. Par exemple prendre la tête d’une demande de refondation de la Construction Européenne. Il était crédible pour cela, plus que les Marine  ou Mélenchon. Par exemple proposer une surtaxation  très forte des très grandes fortunes kleptocratiques et ploutocratiques en relation avec son diagnostic de surendettement de la France.  Les couches moyennes ont une forte perception de l’accroissement des inégalités, il fallait faire des propositions en ce sens. Cela aurait eu du sens et du panache. Nous n’avons rien vu de tout cela, au contraire, Fillon continue de « traire » les classes moyennes sans rien leur donner en échange. Fillon est comme les élites qui l’ont suicidé, il ne comprend pas que pour demander d’un côté il faut avoir une monnaie d’échange, il faut payer. Et il voudrait les voix gratuitement!

.

-le bon comportement pour le peuple et les classes moyennes qui au lendemain du premier tour s’estimeront trahis , n’est pas un comportement de ralliement, non il faut qu’elles renforcent leur esprit de classe, qu’elles conservent présent à l’esprit ce qui s’est passé, les reniements, les trahisons, les mensonges et qu’elles deviennent adultes.  Les classes moyennes doivent mûrir et non pas mourir,  et comprendre que l’alliance avec les classes supérieures est finie, elles doivent envisager d’être elles même leur propre fer de lance et cesser d’être les harkis des classes privilégiées. Les classes moyennes constituent le nombre, les bataillons que l’on envoie à la guerre, au front, comme dans les vraies guerres et elles doivent refuser cette logique, du « armons nous, partez » qui est celle des planqués ultra riches dans  la compétition internationale.

Voila la voie, la seule.

Et comme  Léo Ferré voici ce que les classe moyennes devraient dire aux classes  privilégiées; quand vous vous leverez, nous resterons chez nous.  Les classes supérieures ont rompu le contrat social qui existait avec le peuple du temps de la menace communiste; les classes moyennes protégeaient les privilégiés contre le  communisme et en échange on leur assurait emploi, progression du niveau de vie et ascenseur social pour leurs enfants. Les classes supérieures ont rompu le contrat. Les seigneurs sont devenus les saigneurs. Qu’ils se saignent entre eux.

 

« S’ils votent Le Pen, ils auront Macron ! », déclare le candidat de la droite et du centre, interrogé sur les électeurs de droite tentés par le vote Front national.

« Toute voix de la droite républicaine qui se porte sur le FN ou sur Nicolas Dupont-Aignan augmente le risque d’une élection de M. Macron », indique-t-il dans cet entretien publié à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle.

L’ex-Premier ministre, en retrait dans les sondages par rapport au candidat du mouvement En Marche ! et à la présidente du Front national, a également été rattrapé ces dernières semaines par le représentant de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Dans la dernière ligne droite d’une campagne entravée par des démêlés judiciaires, François Fillon a multiplié ces derniers jours les signaux à l’égard des différentes composantes de son électorat.

Il s’est notamment affiché mercredi avec Alain Juppé pour tenter de remobiliser des électeurs de centre-droit tentés par l’ex-ministre de l’Economie, favori des sondages.

Lors du week-end pascal, il avait plutôt ciblé ses électeurs les plus conservateurs, évoquant l’identité française au Puy-en-Velay samedi ou encore la sécurité lundi à Nice.

Le député de Paris réaffirme également dans cet entretien sa confiance dans sa qualification pour le second tour.

Faute d’écart suffisant entre les quatre favoris des sondages en termes d’intention de vote au premier tour de la présidentielle, l’incertitude reste de mise sur l’identité des deux protagonistes du second.

Advertisements

4 réflexions sur “Fillon, quand les chants désespérés ne sont pas les plus beaux…Fillon cherche des harkis !

  1. Selon Filtéris du 20 avril 2017
    FILLON 22,28%
    MELENCHON 21,10%
    MLP 20,86%
    MACRON 19,84%

    Depuis une dizaine de jours, l’on assiste à une chute de MLP et MACRON et une irrésistible ascension de MELENCHON. FILLON, lui, reste stable.
    MELENCHON, après avoir dépassé MACRON, dépasserait maintenant MLP. Indiscutablement, il y a une dynamique en faveur du candidat de la France Insoumise.

    J'aime

  2. Bon texte pour revenir aux fondamentaux ; la lutte des classes est toujours présente mais dans les coulisses du spectacle électoral.
    .
    Les élections présidentielles et législatives n’aboutiront de toutes façons qu’à une impasse, avec un pays ingouvernable voire paralysé.
    .
    Je suis d’accord, l’important sera bien la réaction des peuples, classe moyenne mais aussi classe populaire, face aux crises qui arrivent.

    Mais existe-t-il encore une communauté nationale, ou alors plusieurs ? Hollande parle de risque de partition du pays, je le crois volontiers ; dans ces conditions, la tentation d’une stratégie de la tension intercommunautaire va devenir irrésistible pour les dirigeants… Tout est prêt pour cela.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s