Macron et l’ISF

Pour Macron , l’ISF pénalise l’investissement dans la mesure où il pèse sur les rendements des investiisments . Il est par conséquent accusé de favoriser l’expatriation fiscale ou les demandes de rendements excessifs par les actionnaires domiciliés en France.

Taxer uniquement la fortune immobilière

Pour inciter les plus aisés à soutenir les entreprises, Emmanuel Macron souhaite donc remplacer l’ISF par un impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Selon son programme, le mécanisme serait le même que pour l’ISF mais ne viserait que les actifs immobiliers. Le seuil d’assujettissement (1,3 million d’euros) et le barème resteraient identiques. Quant à la résidence principale, elle bénéficierait toujours d’un abattement de 30%.

Le coût pour les finances publiques s’élèvera à 2 milliards d’euros.

On peut donc constater que le candidat se contente pour l’heure de donner des ordres de grandeur, les recettes annuelles de l’ISF n’étant pas de 4 milliards d’euros mais proches de 5,5 milliards d’euros (estimation initiale pour 2016).

En tout cas, Emmanuel Macron affirme que le manque à gagner sera compensé par les recettes issues de la flat tax projetée pour les revenus du patrimoine. Ce qui, en creux, laisse penser que cette flat tax rapportera plus que le mécanisme actuel d’imposition des revenus du patrimoine…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s