Document Draghi sévèrement malmené devant le Parlement Néerlandais. Aperçu des macronomics.

Draghi était convoqué devant le Parlement Néerlandais. Dans des pays compétents, avec de vrais journalistes, cette séance aurait du être l’Evènement? En avez vous entendu parler?

Non seulement Draghi n’est jamais cuisiné par les Parlements, mais dans ses réunions il refuse de se soumettre aux vraies questions. Dans les réunions privées, même avec des interlocuteurs de très haut niveau  et même de niveau technique plus élevé que le sien,  il refuse de rentrer dans les débats et de répondre aux questions. Cela s’est passé par exemple à New york et il y a eu des fuites dans la presse americaine qui s’en est scandalisée..

Draghi n’est pas suffisamment compétent pour pouvoir soutenir un feu de questions sur les fondements  de la politique qu’il mène. Faute de compétence,  il n’use que des arguments d’autorité.  Et nous avons toujours dit que celui qui ose user des arguments d’autorité et ainsi refuser de s’expliquer doit en être tenu pour responsable: si il se trompe, si il échoue, il doit être jugé et puni comme on a tenté de le faire avec la commission Pecora en  1932.

Draghi a dû faire face à des questions hostiles, peu complaisantes de la part de gens qui, eux avaient une légitimité supérieure à la sienne car élus. Il a été « grillé » littéralement dit la presse Néerlandaise, mis sur le « grill ». « Il a eu chaud sous son col » dit la presse Allemande.

La politique de la BCE est impopulaire à trois titres:

-d’abord elle n’a pas donné de vrais résultats. La BCE s’attribue des résultats en matière de croissance et d’emploi qui sont minables et qui d ‘autre part auraient été atteints, même en  l’absence de sa politique monétaire non conventionnelle;

-ensuite parce qu’elle tue les épargnants, détruit les systèmes de pension, elle pourrit en profondeur l’ordre social lequel repose en grande partie sur la prévoyance individuelle et la récompense de l’épargne.

-enfin cette politique a permis aux pays laxistes et profiteurs d’éviter d’avoir à faire les efforts nécessaires pour restructurer leur budget, elle les a incité à persévérer dans la gestion démagogique sinon déloyale. La BCE a financé le socialisme et la démagogie.

C’est ce qu’ont dit les parlementaires Néerlandais et c’est sur tout cela qu’ils l’ont presque chahuté.

A aucune question de bon sens , Draghi n’a apporté de réponse.

Un élu lui a demandé ce qui se passerait si les Pays Bas venaient à vouloir quitter l’euro. Draghi a répondu , .. qu’il ne répondrait pas: « l’euro est irrévocable, c’est le Traité, je ne spéculerai pas sur quelque chose qui n’a aucune base ». Or cela est faux et c’est Draghi lui même qui l’expliqué il y a quelques années, en 2012.  Il a en effet expliqué que les spreads, les primes de risque constatés sur les marchés des emprunts souverains tenaient compte du risque de redénomination, c’est à dire le risque de retour aux monnaies nationales!  Et encore il y a quelques mois à l’occasion des débats sur le referendum italien , quand il déclaré: « celui qui quitterait l’euro devrait régler avant de partir tout ce qu’il doit » ! Donc Draghi est un menteur  et il a menti à la souveraineté nationale.

Il prétend avoir crée 4,5 millions d’emplois par sa politique, les travaux de gens plus compétents que lui montrent qu’en fait il y a eu moins de création d’emplois que si les politiques monétaires n’avaient pas été menées!  La  modification des conditions financières n’a rien créée, qui ne l’aurait pas été spontanément. Toutes les tendances longues ont été cassées depuis 2008 et jamais elles n’ont été réintégrées.

Bas les masques 

Dans le feu des discussions, les élites se laissent aller à des vérités qu’ils regrettent ensuite.

Ainsi Draghi a affirmé qu’il était trop tôt pour arrêter les QE. Selon lui, il y a encore 18 millions de personnes en situation de sous emploi en Europe. Ce que nous ne contestons bien sur absolument pas, mais il a ajouté: « maintenir un degré substantiel de stimulation monétaire est impératif…  il faut que les pressions inflationnistes sous jacentes puissent se construire ». Vous faites la liaison, elle est évidente, pour qu’il y ait plus d’emplois et pour réduire le sous emploi, il faut construire une bonne base solide  afin que l’inflation se developpe. L’inflation dont parle Draghi , ce n’est pas celle des salaires, bien sur c’est celle des prix qui permettra d’amputer les salaires réels et donc de faire baisser le pouvoir d’achat et donc d’améliorer la compétitivité. Nous voici en plein dans les macronomics.

Les achats de 1,8 trillions d’assets n’ont servi qu’à éviter la faillite du secteur bancaire, qu’à financer les gouvernements dépensiers comme l’Italien et le Français et jamais à relancer une croissance saine fondée sur le profit productif et l’investissement. Draghi a détruit ce que l’on appelle le fonds d’investissement de l’Europe, il a remplacé le fonds d’investissement secrété à partir de l’épargne par les investissements financés par le crédit de ses amis banquiers. Les 1,8 trillions n’ont alimenté que la spéculation et les comptes des très grandes fortunes.

Par ailleurs ils ont crée les conditions d’une fragilité extrême qui se manifestera lorsque la BCE voudra retirer comme on dit le bol de punch, monter les taux et réduire la taille de son bilan.

Les élus Néerlandais se sont plaints du manque de transparence  des réunions de la BCE, du goût du secret; ils se sont interrogés sur la question de savoir si tout cela était bien constitutionnel.

Lammert van Raan, a mis les pieds dans le plat: you look remarkably calm for someone who issues €2.5 trillion out of thin air, especially when your chief economist says there is no Plan B.” Vous semblez extrèmement calme pour quelqu’un qui a crée 2,5 trillions de monnaie à partir de rien (du vent) , surtout lorsque votre chef économiste déclare qu’il n’y a pas de paln B;

Les parlementaires ont clôturé la session par un cadeau offert à Draghi. Il lui apporté une tulipe « solar-powered » afin de lui rappeler la fameuse manie des Tulipes, l’une des premières bulles , au milieu du 17e  siècle, Tulip Mania qui a débouché sur une crise financière.

Le fils de Duisenberg (premier patron de la BCE) , à la tête du comité financier lui a expliqué: « ce cadeau nous vous conseillons de le regarder avant chaque réunion de la BCE, que cela vous serve de rappel ».

Cliquez sur les Tweets de Pieter en bleu ci dessous.

Publicités

4 réflexions sur “Document Draghi sévèrement malmené devant le Parlement Néerlandais. Aperçu des macronomics.

  1. si je comprends bien quelque part l’union europeenne est comme toujours un pot de miel destine a attirer les gogos et a leur dissimuler les buts des participants. l’allemagne et les etats du nord s’en servent pour detruire leurs concurrents europeens tout en se menageant des portes de sortie si jamais la pression pour de la « solidarite » devenait trop forte. les financiers s’en servent pour garantir plus facilement leurs prets. les grands patrons pour detruire les acquis sociaux et augmenter leur taux de profit. les « petits » profitent du pouvoir d’achat de l’euro. les perdants de ce systeme combien de division? est ce du win -win ou la poule aux oeufs d’or est-elle en bout de course ?

    J'aime

  2. Le plus gros scandale, la plus grosse escroquerie qui soit et les français veulent garder l’euro pour le soit disant effet richesse….Lequel celui qui ferait pâlir d’envie John Law : ah la fameuse indépendance des banques centrales : on nous a bien roulé dans la farine ,,,,,https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0212065524020-comment-la-bce-est-devenue-plus-grosse-que-la-fed-2086055.php#xtor=EPR-7-%5Bmatinale%5D-20170512-%5BProv_%5D-2180350%402

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s