Billet. Le premier hit-parade, à lire et conserver; critique du peuple

Lisez les résultats de l’enquête ci dessous.

Mettez les dans un coin de votre mémoire ou dans un dossier de votre ordinateur, cela vous permettra de faire des comparaisons et de mesurer l’inconséquence des Français. Comparez les aux résultats du premier tour, aux résultats des enquêtes post deuxième tour vous les comparerez aux hit parades de popularité qui seront publiés dans 9 mois.

La plupart des gens vont passer sur cette information, considérant presque qu’elle est normale, naturelle, attendue. Pourtant elle témoigne d’un problème grave, elle témoigne d’un dysfonctionnement démocratique et républicain. La versatilité, l’incohérence, la fragilité des opinions et des valeurs.

Nos systèmes politiques reposent sur un mythe; le peuple est éclairé, il est intelligent, il détient à ce titre une parcelle de légitimité.

Nos élections, n’ont de sens que si elles ont un fondement. Ce n’est plus le cas. Que dire si ces consultations ne nous apportent qu’une information: le peuple est girouette, instable , superficiel, incapable d’émettre un jugement fondé? Que dire de la dérive des élites qui en jouent? Que dire des décisions qui sont prises sur la base des légitimités fugaces, douteuses?

Je vous laisse libres de réfléchir à tout cela, cela va être utile. Il y a un lien entre ce qui se passe avant les élections et ce qui se passe après.

Ainsi, si on n’a pas réussi à démystifier Macron et l’opération manipulatrice qui l’a porté au pouvoir, c’est à cause de quelque chose de fondamentalement pourri ou immature dans nos systèmes; le peuple n’est pas le peuple théorique, idéal, sur lesquels nos régimes politiques sont fondés. Le peuple est une abstraction ectoplasmique qui n’a pas plus de consistance  que celles mises en scène par Mélenchon.Et pire , alors que chacun sait ou prétend que c’est le problème le plus important et que faire progresser la conscience populaire devrait être l’objectif premier de la classe politique, celle ci s’emploie à réaliser l’inverse; à faire régresser le peuple. Le faire régresser en biaisant son éducation, son école, ses médias, ses corps constitués. On organise la déchéance du peuple, au lieu d’investir dans sa promotion. En attendant d’ailleurs de lui donner le Revenu Universel pour récompenser  sa veulerie. Et ensuite on en tire argument pour l’asservir: il n’est pas mûr, pas compétent. 

Les socialistes, dirigistes, constructivistes ont beau jeu de dire que le marché est inefficace, que le marché ne produit pas d’ optimum, que les individus n’expriment rien de bon,  et que eux, les Nomenklaturistes sont bien plus clairvoyants; en pratique  ils oeuvrent afin d’entretenir cette inefficacité, de l’incruster dans nos sociétés.  Ensuite ils en tirent argument pour décider à notre place, pour s’ériger « en classe qui sait » face aux classes ignorantes.

C’est exactement leur démarche sur la Construction Européenne: ils savent, nous sommes des idiots donc ils doivent se passer de notre consentement. Et mainteant ils le proclament ouvertement et personne ne dit quoi que ce soit. Ils nous trompent et ensuite ils tirent prétexte de nos erreurs pour prendre,  conserver et abuser du pouvoir.

Beaucoup de lecteurs posent la question que faire? Quand on en est là ou nous en sommes la réponse est sinistre: plus rien, il n’y a plus rien à faire. Comme le disait  Cioran, le suicide n’est pas la solution, le seul remède à la vie c’est de ne pas être né. Ce qui veut dire qu’il ne faut pas se mettre dans cette situation, c’est avant, en amont qu’il faut voir et résoudre les problèmes. Le glissement nos systèmes politiques vient de loin et ce n’est pas en une consultation électorale que l’on changera quoi que ce soit!

Nous le répétons: le système produit les sujets dont il a besoin pour se perpétuer, pour se prolonger, pour se reproduire et c’est cela la Modernité: c’est cette capacité à modeler le sujet humain pour détourner l’idéal démocratique.

« Globalement, les Français accueillent positivement la composition du nouveau gouvernement, à en croire les derniers résultats d’un sondage Elabe, réalisé pour ‘BFMTV’. Ils sont en effet 61% à se dire satisfaits de l’équipe qui travaillera aux côtés du Premier ministre, Edouard Philippe, et du président de la République, Emmanuel Macron.

Avis unanime

Cet avis est partagé par l’ensemble de la population: 65% des 18-24 ans sont satisfaits, tout comme 64% des 65 ans et plus. De même, 73% des cadres et professions intellectuelles supérieures font par de leur approbation. Ce taux est bien plus bas chez les catégories populaires, mais demeure majoritaire (56%).

En revanche, BFMTV fait remarquer que le taux de satisfaction est minoritaire pour une seule CSP, à savoir celle des ouvriers (49%). La conscience de classe, la conscience politique n’ont pas encore totalement disparu chez cette categorie sociale car elle, elle produit, elle se coltine le réel, elle reste près de la vie, par opposition aux autres qui sont intégralement plongés dans la névrose sociale. Les catégories qui sont porteuses d’encore un peu de réalité/vérité/bon sens/identité  sont les ouvriers, les paysans, les gens qui vivent à la campagne, … 

 

En outre, 93% des sympathisants d’En Marche, 63% des électeurs de Benoît Hamon, 60% des proches de François Fillon et 52% des soutiens de la France Insoumise sont satisfaits. Seuls les électeurs du Front National sont mécontents. Seulement 33% d’entre-eux saluent la composition du nouveau gouvernement.

Le renouveau au rendez-vous

Pour mémoire, l’équipe compte 22 ministres et secrétaires d’Etat, à parité exacte. Comme promis, plusieurs personnalités de la société civile ont fait leur entrée, en particulier au ministère de la Santé, de la Culture ou encore de l’Education nationale.

Ainsi, 65% des sondés estiment que le renouveau promis est bel et bien au rendez-vous. »

Publicités

10 réflexions sur “Billet. Le premier hit-parade, à lire et conserver; critique du peuple

  1. Oui, commentaire assez cynique, je l’avoue mais il faut aussi arrêter de se la jouer Bisounours, chez qui nous ne vivons pas (je crois qu’ils n’existent pas en vrai, mais shuuut, c’est un secret)
    .
    La majorité des habitants est formatée par ce qu’ils entendent dans le poste TV, la boite magique.

    C’est ce que je dis à mes amis, pour nous c’est foutu mais pour les générations à venir, si vous voulez faire un cadeau à vos enfants, apprenez leur à penser par eux même, à faire preuve d’esprit critique et constructif et a ne pas regarder la télévision, ni écouter doctement les réseaux sociaux qui sont simplement une adaptation à notre époque de ce qu’a été la télévision il y a 20 ans (avec un facteur démultipliant fort inquiétant selon moi).

    Aussi ce que je rajoute en général, pour les bon amis, c’est : « forcez les aussi à aller voir hors de France dès qu’ils auront l’age, vous irez ensuite les visiter dans leur nouveau pays. »

    J'aime

  2. Quand la démocratie n’est plus que parodie… grâce aux médias et la veulerie d’un peuple de dominés. Après la mise en place (un jour ou l’autre mais assez proche) d’un Revenu Universel qui contentera tout un peuple dont la conscience s’éteint; viendra le moment où ‘voter’ ne servira plus à rien étant que les médias indiqueront lequel suivre pour finir par rendre ce vote totalement obsolète.

    Le Revenu Universel est l’avant dernière marche d’une ‘soft dictature’ qui aura pour nom ‘société post moderniste’ pour le bien d’un peuple qui ne demande plus qu’à se laisser guider depuis son écran télé ou tablette avec strass et starlettes en point de mire. Et du moment qu’il l’aura son revenu il s’en foutra même de cette histoire de vote…
    De toute façon il est déjà conditionné par cette culture du vide au point d’être capable de faire des heures de queue pour l’ultime Iphone comme on a déjà vu: franchement, que voulez vous qu’il vote celui-là à part la possibilité de se payer le prochain?!
    Déjà, pléthore de bébés sont si connectés qu’ils ne savent plus faire avec la réalité: (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/05/16/01016-20170516ARTFIG00316-l-explosion-des-troubles-chez-les-tout-petits-surexposes-aux-ecrans.php)… et ce n’est que le début, sans compter toutes ces filles de cours d’école qui ne rêvent que du genre Karda shian(t) et tous ces garçons qui s’épilent même entre les sourcils parce que trop de poils c’est moche…
    Que voulez-vous qu’ils votent tous plus tard à part celui qu’on leur indique?! Alors oui, le vote deviendra obsolète, donc inutile, au point de disparaître pour ‘le bien de tous’.

    A tout bien considérer, quand on prend en compte la perte de repères que constitue la famille éclatée (avec l’éducation à vaux l’eau qui souvent s’ensuit), les médias qui cultivent le culte de l’apparence et de la pensée unique, les technologies qui incitent à se laisser guider pour tout en restant connecté en permanence (…bientôt un pantalon connecté ou une appli qui indiquera le meilleur moment pour aller au wc.. ;)… et bien la ‘soft dictature post moderniste’ n’est que l’évolution naturelle de la société humaine…

    J'aime

  3. Les français, pas que « des veaux » sous la mére… aussi des « girouettes »… des agents économiques féminisés, infantilisés… des animaux « sans queue ni tête »…

    J'aime

  4. … que l’on pourrait peut-être comparer au retour d’un genre de monarchie, non pas issue du sang mais du Clan ou Caste. La ‘Démocratie’ (le pouvoir au peuple) ne serait donc qu’une expérience ou parenthèse dans l’Histoire…?

    J'aime

    1. La démocratie ça n’a jamais existé , il y a eu juste des états de grâce dans l’histoire souvent après des massacres de masses car les dominants ont alors tout à réorganiser mais sinon… La monarchie c’était bien mieux que le retour au féodalisme qui nous pend au nez ….

      J'aime

      1. Bien sur Lisa la démocratie n’a jamais existé, la réalité est toujours imparfaite et le concept est un passage à la limite. IL n’y a pas père de idéal, de chef idéal, mais l’objectif de l’authentique progrés haumain c’est cela: se rapprocher de ce qui constitue les idéaux que se donne la société civile à un moment donné.

        « Tendre vers », voila l’expression qui caractérise le mieux le processus humain.

        J'aime

  5. Il suffit de lire un de nos illustres économistes pour savoir ce qui nous arrive aujourd’hui, ses écrits sont toujours d’actualité et il est étudié dans le monde entier sauf en France bien sûr…
    Bastiat était vraiment un visionnaire :
    « L’état c’est cette grande fiction à travers laquelle tout le monde vit au dépends de tout le monde » L’Etat.
    « C’est ce qui est arrivé. Les abus iront toujours croissants et on en recalculera le redressement d’année en année, comme c’est l’usage jusqu’à ce que vienne le jour d’une explosion. Mais alors, on s’apercevra qu’on est réduit à compter avec une population qui ne sait plus agir par elle-même, qui attend tout d’un ministre ou d’un préfet, même la subsistance, et dont les idées sont perverties au point d’avoir perdu jusqu’à la notion du Droit, de la Propriété, de la Liberté et de la Justice « … Dans Harmonies économiques. Des Salaires.

    « Il m’est tout à fait impossible de séparer le mot fraternité du mot volontaire. Il m’est tout à fait impossible de concevoir la Fraternité légalement forcée sans que la liberté soit légalement détruite, et la Justice légalement foulée aux pieds ». Dans La Loi.

    ‘La chimère du jour est d’enrichir toutes les classes aux dépens les unes des autres ; c’est de généraliser la Spoliation sous prétexte de l’organiser. Or, la spoliation légale peut s’exercer d’une multitude infinie de manières ; de la multitude infinie de plans d’organisation : tarifs, protection, primes, subventions, encouragements, impôt progressif, instruction gratuite, droits au travail, droit au profit, droit au salaire, droit à l’assistance, droit aux instruments de travail, gratuité du crédit, ect. Et c’est l’ensemble de tous ces plans, en ce qu’ils ont de commun, la spoliation légale, qui prend le nom de socialisme. » Dans La Loi.

    J'aime

  6. Peu avant la fin de la monarchie, Madame du Deffand écrivait à Voltaire:

    « Toutes les conditions, toutes les espèces, sont également malheureuses,
    depuis l’ange jusqu’à l’huître. Le fâcheux, c’est d’être né, et l’on peut bien
    dire de ce malheur là que le remède est pire que le mal. »

    Quand un système butte sur ses limites sans réagir, l’effondrement le guette,
    ce n’est pas d’aujourd’hui. Le Japon l’a évité en 1868, maintenant il se heurte
    aux limites du système globalisé. Mais « d’un monde unifié on ne peut
    s’échapper ».
    Donc ou bien on continue aveuglément (Micron), encore plus de lois
    « européennes », plus d’immigration, plus de dettes…. ou bien on tente de limiter
    les dégâts inévitables préventivement en faisant tout le contraire, recentrer les
    ressources nationalement et localement.
    Ce n’est pas pour rien que nombre d’analystes américains -chez eux la situation
    est plus sérieuse- parlent de « sauve qui peut ».
    Absolument rien à attendre des politiciens européens actuels, ils nous font
    de la réaction nobiliaire modèle énarchique modifié publicitaire, propulsée
    par leurs patrons.
    Un citoyen lambda, informé même partiellement avec un grain de bon sens
    peut seulement souhaiter qu’une « crise » quelconque intervienne rapidement,
    parce que plus elle tardera moins on pourra la surmonter. Ce n’est pas
    précisément ce qu’indiquent les sondages, le déni de réalité reste majoritaire
    pour l’instant.
    Alors soit le courage manque, la réponse est un faux-fuyant, soit l’impact
    de la libéralisation n’est pas encore assez violent.

    J'aime

  7. Une autre enquête montre qu’il n’y a pas d’état de grâce : http://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/2017/05/18/38001-20170518ARTFIG00286-sondage-macron-et-edouard-prives-d-etat-de-grace.php

    Les chiffres relatifs à la confiance sont très différents des vôtres. 60% des électeurs de Fillon satisfaits ? 56% pour ceux de Mélenchon ? Cela semble très douteux. Pourquoi n’ont-ils pas alors voté à cette hauteur dès le premier tour pour Macron ?

    Les sondages ont un effet auto-réalisateur, c’est pourquoi ils sont si manipulés. Les analyses des journaux aussi. Pas pour rien qu’on ne parle que jamais sujets capitaux à la télé, qui meuble le temps d’antenne avec les pires conneries, et que les journaux papier ou numériques se focalisent sur des débilités et les marronniers.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s