Réponse de fond au lecteur Antoine F

Je me fiche de la carrière de Baroin et de ses éventuelles vues à long terme! Ma préoccupation c’est 2017 et 2018 avec l’échéance de l’approfondissement de la construction européenne.

Je m’oppose à une intégration selon l’ordre voulu par les Allemands, je refuse l’ordo-libéralisme. je ne defends qu’une chose: c’est la souveraineté du peuple et un système politique bottom-up par contraste avec un système politique top-down.

Mon projet est un projet de société civile qui remonte du bas vers le haut et non pas une société regulée au profit d’une élite par une nomenklatura éclairée. Je veux une société civile qui produise le politique et non une politique qui produise la société civile.

L’intéret général découle de la confrontation des intêrets indivividuels et non pas du savoir supérieur des élites, fussent elles franc-maçonnes, généreuse, ouvertes, fraternelles, solidaires.

Baroin n’est qualifié ni pour défendre le projet d’une société conservatrice, prospère, soucieuse de cohésion, ni pour être le tueur dont je souhaite la venue pour neutraliser Macron.

Baroin est comme le regretté Michel Baroin qui m’a beaucoup aidé à mes débuts, un Fauriste, un Edgar Faure, assez plaisant, plus opportuniste qu’autre chose. Encore que Michel Baroin était très proche de Pasqua.

La solidarité est un truc des élites pour mieux dominer. Elle  veulent la solidarité des gladiateurs dans l’arène pour qu’ils s’entretuent pendant qu’ils festoient sur les gradins avec les femmes et les minets.

La solidarité est devenue une supercherie. La fonction systémique de la solidarité c’est de maintenir un ordre à deux voire trois vitesses qui épargne aux élites l’usage de la force pour maintenir leurs positions.

Aimez vous entre vous, faites vous conscurrence, nous nous tirons les marrons du feu, voila le sens de la solidarité. Elle n’a jamais été mieux illustrée que par  la révélation par la maîtresse de Hollande sur sa désignation des « sans dents ». Les sans dents ne mordent pas, ils se neutralisent entre eux.

Nous avons besoin d’un homme de conviction, de très haute tenue morale, d’un tribun redoutable, pas d’un robinet d’eau tiède à la sauce Trois Points.

Publicités

2 réflexions sur “Réponse de fond au lecteur Antoine F

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s