Trump , sur la question des attentats: le bon sens

Le mot important de Trump c’est « pour les nôtres ».

Tout tourne autour de cette question doit-on, a-t’on le droit de préférer les siens aux autres? Trump a une réponse humaine, de bon sens pas une réponse de bobo globaliste : oui il faut protéger, défendre les nôtres  et éliminer les autres.

Donald Trump s’en est pris dimanche au maire de Londres, Sadiq Khan, l’accusant de ne pas prendre au sérieux la menace terroriste, au lendemain de l’attentat au cœur de la capitale britannique.

« Au moins 7 morts et 48 blessés dans un attentat terroriste et le maire de Londres dit qu’il n’y a +pas de raison d’être alarmés!+« , a tweeté Donald Trump à propos de Sadiq Khan.

« Nous devons cesser d’être politiquement corrects et nous mettre au travail sur la sécurité pour les nôtres. Si nous ne sommes pas malins, cela ne fera qu’empirer », a de son côté prévenu Donald Trump.

Samedi soir, trois assaillants ont foncé dans la foule sur le London Bridge puis attaqué des passants avec des couteaux dans ce quartier très animé, avant d’être abattus par la police.

« Avez-vous remarqué que nous n’avons pas de débat sur les armes en ce moment-même? », a conclu le président républicain. « C’est parce qu’ils ont utilisé des couteaux et un camion! »

EN PRIME

Les attentats en Grande Bretagne

L’attaque perpétrée samedi soir dans le centre de Londres, qui a fait sept morts et plus de 50 blessés, survient après une série d’autres attentats commis en Grande-Bretagne depuis 2005.

– Juillet 2005: les transports londoniens visés –

Le 7 juillet, quatre attentats suicide coordonnés à l’heure de pointe dans trois rames de métro et un autobus londoniens font 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés. Un groupe se réclamant d’Al-Qaïda revendique les attaques.

Quinze jours plus tard, quatre attentats manqués, au mode opératoire similaire, sont menés de manière coordonnée et quasi-simultanée dans trois rames de métro de Londres et dans un autobus. Les bombes artisanales n’explosent pas en raison d’une erreur de calcul dans la fabrication des explosifs.

Selon la justice, les deux séries d’attentats sont liées.

– Juin 2007: aéroport de Glasgow –

Le 30 juin, une voiture-bélier remplie de bouteilles de gaz est précipitée contre le principal terminal de l’aéroport de Glasgow (Ecosse), très fréquenté en ce début de vacances scolaires, sans exploser.

La suite sur :

https://www.romandie.com/news/ZOOM-Les-attentats-en-Grande-Bretagne-depuis-2005/802152.rom

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s