A relire. Si vous vous croyez riche. The Great Experiment, John Law est parmi nous! Avec ajout .

« Quoique la monnaie soit affaire très importante, pourtant elle n’est pas entendue. Ceux qui ont écrit sur ce sujet, au  lieu de  l’éclaircir, l’ont rendu plus obscur. Les principes qu’ils établissent et sur lesquels les Etats les plus considérables d’Europe se gouvernent sont faux »

John Law:  Mémoire à une  Altesse Royale. Repris dans  Recherches et Considérations. 1767

Ci dessous le dernier bilan des ménages américains.

Le fond de l’expérience de John Law c’est d’avoir adossé la création de la monnaie et du crédit sur les « actifs », les « assets », sur le stock de pseudo-richesses qui étaient en réalité non pas des actifs, mais des passifs.

Ces passifs étaient constitués de dettes du Gouvernement et de titres à valeur sinon nulle du moins douteuse comme la Compagnie des Indes, la Compagnie  du Mississipi.  Law a adossé le Système, son Système non sur les flux, les cash flows, la production de richesses  mais sur des promesses. Je soutiens que nos systèmes sont de la même manière soutenus par les cours de la Bourse; le gage de nos monnaies bancaires, le backing de nos dépots, c’est le niveau des marchés financiers;  c’est en dernier ressort, l’appétit pour le risque. Je soutiens que nos systèmes ont mis du liquide sur de l’illiquide, du fixe sur du variable, du court sur du long, du certain sur du risqué et que c’est la raison pour laquelle ils ne peuvent plus supporter la perspective de la chute des bourses au dela d’un simple 15%!  C’est marche ou crève. Je soutiens que les ETF mettent de façon croissante du liquide sur un sous-jacent illiquide et qu’ils joueront un rôle central dans la prochaine crise.

l’Expérience   de Law a dégénéré, en inflation, dévalorisation, destruction et chaos;  bref en perte totale de confiance et de valeur car les promesses contenues dans les titres, dans les cours de bourse, n’ont jamais été honorées.

Cela ne vous rappelle rien? Cela ne vous produit pas une analogie? Pensez vous que toutes les promesses contenues dans le S&P 500 à 18 fois les profits( gonflés, dopés) à  à venir ,  à 2,5 fois les ratios historiques normalisés , à 2 fois le GDP seront tenues?  Pensez vous que les promesses contenues dans la capitalisations des FAANG seront tenues,  à plus de 21 fois les bénéfices si on inclut APPLE et à plus de 40 fois les nets si on retire APPLE?

Le lien entre la « richesse » et la création monétaire :

Le grand secret , mais aussi la grande, la colossale erreur c’est de tout mettre sur les marchés, c’est de laisser les marchés déterminer la valeur des choses. Or la valeur des choses est instable. Ce faisant on les transforme en billets de loterie et il suffit de créer de la fausse monnaie pour inflater le prix de billets.  Ce qu’ a fait John Law, ce que font les banquiers centraux .  Mais si la Valeur est le sous produit de la Confiance sur les marchés et si cette confiance est fluctuante, alors on se met à la merci de ces fluctuations, de ces sautes d’humeur, de ce que Greenspan appelle les animal spirits.  Et si le Système est instable alors tout s’écroule c’est ce qui arrivé à notre John l’Ecossais.  Mettre sur le marché  égale « jouer » confiance. Pour « jouer » la confiance il faut toujours avoir le pied sur la pédale d’accélérateur qui permet d’augmenter les injections de carburants (monétaires)  qui masquent les ratés du moteur.  

Le dernier « flux des fonds », Flow of Funds que vient de publier la Fed révèle que la fortune détenue par les américains représente 94,835 trillions. Elle est en hausse de 2,4 trillions grâce à la hausse du marché financier pour 1,78 trillion et celle de l’immobilier pour 500 millards.

La Fed a découvert le mouvement perpétuel: je crée de la monnaie, je stimule le crédit, la valeur des actifs monte, la fortune des Américains enfle, cela permet de créer encore plus de crédit. Peu importe que le taux de croissance de la production de richesses soit très faible, presque fictif, on s’enrichit.

C’est un processus d’enrichissement qui procède de l’ajout de zéros dans les livres de comptes, pas de l’investissement productif (atone) ,   ou de l’accélération de la production de richesses, (stagnantes).

Nous sommes bien dans Le Système, celui de John Law superbement expliqué et raconté par Edgar Faure.

Les actifs ne sont pas des actifs , le terme est impropre : ce sont des promesses. Des promesses de dividendes pour les actions et des promesses de coupons d’intérêt et de remboursement pour les valeurs à revenu fixe et le crédit. Ce qui constitue des richesses, c’est ce qui reste  une fois que l’on a mis en face à face toutes les promesses: car les promesses faites au uns, les  détenteurs de titres, ont pour contrepartie .. des passifs c’est à dire des obligations des autres, les entreprises , les sociétés, les débiteurs.. Le résidu, qui est le réel,  c’est la vraie richesse c’est à dire l’appareil de production des richesses.

John Law a avoué qu’il ne comprenait plus bien, à la fin de sa vie la nature profonde de la monnaie. Il considérait dans le cadre de son expérience que la monnaie n’était pas une réserve  de valeur, comme Yellen d’ailleurs, qui l’a dit clairement quasi par mégarde. La monnaie, la quasi monnaie, la money-like ne sont pas des richesses ou des réserves de valeur, ce sont des tenants lieux, des ombres, des signes;  des signes plus ou moins vides.

Law considérait que la vraie valeur se situait dans la production et les échanges, dans le commerce. Law était un joueur qui maitrisait bien le calcul des probabilités, tellement bien que c’est ce qui a causé sa perte . Il avait misé, fait miser les autres et tous ont perdu,.. dans  l’infamie.

Nos monnaies ne sont guère différentes de celle de John Law et leur avenir est le même, la dépréciation, le chaos.

Entre temps il est évident que le chemin suivi sera le même  que celui suivi au 18e siécle: il faudra établir des contrôles, imposer des restrictions comme les interdictions de paiement en espèces inventées par Law, le cours forcé pour empêcher les « runs », les fuites devant la monnaie.

Avez vous songé que l’interdiction du cash dont on ne parle plus, mais qui est toujours à l’étude, cette interdiction c’est le cours forcé de la monnaie bancaire ! On vous interdit de demander la vraie monnaie, celle émise par l’Etat, le Gouvernement, la collectivité et garantie par le Trésor Public pour vous obliger à n’avoir pour monnaie que la monnaie bancaire, ces dettes bancaires dont on sait bien qu’elles ne sont pas honorables.

L’interdiction du cash c’est l’étape sur la route de la fin de la Grande Experience, c’est l’interdiction d’échanger de la dette bancaire, votre solde sur votre compte de dépôts,  qui globalement ne vaut rien,  contre de la dette de l’Etat, du Trésor Public, de  la Nation qui elles valent encore quelque chose.

Pourquoi croyez vous que les ultra riches se goinfrent du « Schatz », la dette à court terme , à deux ans de l’Allemagne? Ils paient et acceptent un rendement réel négatif pour en avoir. Parce qu’ils préfèrent la signature du Gouvernement allemand à celles des banques et de la BCE!

 

Publicités

Une réflexion sur “A relire. Si vous vous croyez riche. The Great Experiment, John Law est parmi nous! Avec ajout .

  1. John Law était un génie de l’escroquerie à mes yeux. Mais il ne faut pas oublier que la France, à la mort de Louis XIV était exsangue, tout comme l’est actuellement notre Occident… merci de rappeler que l’histoire se répète.
    J’ai toutefois une question : à côté des biens tangibles, de l’or et des billets de banque…, existe-t-il encore des monnaies fiduciaires solides pour y mettre ses économies sous forme numérique « cash » ( on ne peut pas tout stocker en matières tangibles hélas) ou bien toutes sont-elles trashées ?
    Je pensais à la couronne norvégienne, qui est une monnaie pétrole ou bien des monnaies « matières premières » ? ( dollar australien, rouble russe peut-être le meilleur choix du moment…) Autrefois encore, on pouvait compter sur le Franc suisse, mais ce temps-là est révolu…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s