Editorial, Le champ de bataille est prêt

 

Il ne fait aucun doute que la cause de la surévaluation des actifs financiers est d’origine monétaire.

Est-ce le niveau des taux d’intérêt? Est-ce la surabondance de liquidités banques centrales? Est-ce psychologique, c’est à dire une croyance des opérateurs? Est-ce manipulé? Tout est possible et personnellement je dis  que c’est » sur déterminé », c’est à dire que les causes sont multiples, complexes, qu’elles s’enchevêtrent et ainsi deviennent quasi méconnaissables ou inconnaissables.

Ce qui est sur c’est que la politique monétaire joue un rôle central: ce qui est sur également c’est que politique monétaire n’a pas produit les résultats escomptés, elle n’a pas été relayée.  Et c’est pour cela que d’une part il a fallu la prolonger et que d’autre part on ne peut en sortir facilement. Cela dit le moment est venu d’envisager un autre régime monétaire, ce sont les banquiers centraux eux même qui nous le disent. Ils ne font rien ou quasi, mais ils nous disent préparez vous.

Pour l’instant ce qu’ils ont fait est limité et non significatif: la hausse  des taux est minuscule et elle n’a pas franchi un stade, un seuil ou elle pourrait avoir une influence. Elle ne mord pas, au contraire, elle assouplit les conditions monétaires!  Et on  est encore loin du seuil ou elle aura une influence concrète.

Pour l’instant les liquidités sont surabondantes à la fois à cause de la BOJ, de la PBOC et de la BCE qui enflent encore leurs bilans, par ailleurs le monde étant en  risk-on, les banques TBTF créent de la monnaie, du crédit et ceci met de l’huile dans les rouages alors que les besoins purement économiques de la monnaie restent limités.

Si vous regardez le graphique ci dessous, vous voyez que chaque fois que les autorités ont modifié lé régime monétaire, il y a eu une crise. La logique conduit donc à anticiper, par prudence la répétition, les mêmes causes doivent produire les mêmes effets.

Mais les autorités connaissent ce graphique aussi bien que moi et que vous et elles ne peuvent se permettre le luxe d’une crise car le cataclysme serait encore plus violent que celui de 2008 en raison de l’instabilité accrue du système.

Donc l’avenir sera déterminé par la loi du triangle qui nous est chère: action-réaction-résultante.

L’avenir n’est pas  écrit il sera le résultat de l’action des forces spontanées d’une part et des forces artificielles  mises en branle par les autorités d’autre part .

Qui va gagner ? A long terme je n’ai aucun doute, ce sont les forces spontanées, la pesanteur sera la plus forte, « tout ce qui est soutenu finit toujours par tomber »;  mais à court terme je ne prends pas position , l’avenir n’est écrit nulle part et les moyens dont disposent les autorités et les complicités dont ils jouissent sont considérables.

Considérez la période qui s’ouvre comme un champ de bataille. Le décor est planté.

Ci dessous graph des taux directeurs  mondiaux, le taux du 10 ans du Trésor US

 

Publicités

5 réflexions sur “Editorial, Le champ de bataille est prêt

  1. Si l’on extrapole la ligne des sommets, cette dernière coupe l’abscisse en 2021 au plus tard.
    En gros, il ne reste plus que 4 ans au maximum de vie au système avant le clash final !!!

    Maintenant, ce ne sont que des chiffres…, la réalité sera peut-être différente !!!

    J'aime

  2. Vivant en bord de mer, côte atlantique… plus les années passent et plus c’est la cata …les restos vides en pleine saison ! Sans compter tout le reste avec les banlieues qui déboulent aux frais du petit peuple et cassent ou se foutent de tout…. Mais tout va bien…. Quand j’étais ado (il n’y a pas si longtemps 😉 les arcades étaient noires de monde et les restos bondés… Ca dégringole vitesse grand V…

    J'aime

  3. Et la populace… Si vous voyiez la populace cette année… On comprend que ceux ayant un peu de moyens ne veulent la fréquenter. D’habitude c’est plutôt le mois d’août le mois des ‘Bidochons’, mais alors là… Je crois que dès Juillet on frise des records… La population en général tombe de niveau aussi c’est flagrant…
    Ces études sur une baisse de plusieurs points de QI, générale au niveau des pays développés se confirme à l’oeil nu. Des Bidochons, voilà le futur de la population….
    Quand on sait que les heures devant une télé on leur part de responsabilité on n’ose imaginer l’effet à court terme des ados avec leur écran de smartphone…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s