Macron, la coupe et bientôt la lie; les coups de pied des ânes

A la veille de la rentrée  la popularité de Macron décroche dans les sondages. Selon le baromètre Ifop-JDD, le Président français perd 14% de satisfaction sur le mois d’août.

20% de Français « très mécontents »

Seulement 40% des Français sont satisfaits des décisions de Macron.  57% des sondés sont mécontents, et dans les rangs de ceux-ci, 20% se disent « très mécontents ».

Le recul de popularité de Macron est plus profond en août qu’au mois de Juillet ou il avait perdu 10%!

Macron paie une élection de mauvaise qualité et une hyper présidentialisation inadéquate

Avec un repli de 24% de satisfaction sur 2 mois, Macron fait plus mal que  Chirac en matière de déception, l’ancien Président ayant vu sa côte de popularité décrocher de 20% entre mai et août 1995.

A même époque, Sarkozy recueillait encore 69% de satisfaction en 2007 et François Hollande était toujours crédité  de  54% d’avis favorables en août 2012.

La chute de Macron est ce que nous avions appelé une régularisation: en termes de marché il était suracheté et sa côte ce correspondait pas à une côte d’équilibre. Selon toute vraisemblance, Macron va finir par être survendu, c’est a dire que les opinions vont traduire des excès et non un rejet aussi fondamental que celui est vécu.

Macron est responsable de sa chute, il a commis l’erreur de ne pas être un  président modeste ce qui était la seule voie pour lui d’affronter l’épreuve du réel. Il s’est mis en avant au lieu de se mettre en retrait, il n’ a pas compris qu’il n’avait pas de réel capital et qu’il avait intérêt à mettre son premier ministre et la représentation nationale en avant. Il s’est surexposé … avec beaucoup d’inexpérience.

Stratégiquement son hyper activité diplomatique du départ s’est retournée contre lui.

Son changement de pied dans sa communication l’a desservi. On est passé de la logorrhée du Congrès de Versailles aux comptes d’apothicaires des 5 euros mesquins  sur l’aide au logement!

Il eut mieux valu commencer son quinquennat par l’économique; en choisissant le politique il a fait la même erreur que son collègue Renzi en son temps.

Les attaques de Macron contre le peuple jugé incapable de supporter des réformes et contre ses propres députés ne sont pas dignes d’un chef d’état.

Nous aurons l’occasion de revenir sur le déconfiture de Macron, mais cette fois ce sera sur un plan fondamental: son pari ne tient pas debout, il se heurtera à ses propres contradictions. Les réformes ne permettrons pas remonter la pente économique du déclin et de la chute de la productivité et quant à la rigueur elle débouchera comme celle de ses prédecesseurs sur l’austérite et cela ne passera pas.

Mais il a de la chance, l’opposition ne cesse de confirmer sa nullité et Mélenchon accumule les erreurs depuis son score inespéré des présidentielles. Les dernières en date sont  le soutien aux gauchistes débiles  de son mouvement et sa position à l’égard du Vénézuela.

Macron commence à recevoir les coups de pied des ânes comme Bayrou, Hollande et Juppé: ils s’enhardissent, indifférents à la part de responsabilité qu’ils portent dans son accession au pouvoir. Ces médiocres semblent vouloir s’orienter vers la politique du pire qui serait constituée par la crise de régime.

La droite qui est responsable de son élection s’oriente une fois de plus vers l’imbécillité avec le choix de Wauquiez de se battre sur le terrain des valeurs traditionnelles. Il n’a rien compris, rien appris. les Français en ont marre des mots creux récupérés par tout le monde et les derniers en date, les socialistes, les ont éculés. Si Wauquiez se bat sur le terrain des valeurs c’est parce qu’il n’a rien à dire et rien à offrir de concret. Voila la vérité. Pas d’analyse, pas de diagnostic donc pas de proposition. Wauquiez met en vant des valeurs dites de conservatisme, mais il est incapable de les décliner concrètement: son conservatisme c’est du vide, c’est une ambiance. Avant de parler de conservatisme il faut d’abord s’interroger sur le sens et le contenu du conservatisme à notre époque, ce qui intéresse les gens c’est le conservatisme en action, mis en oeuvre dans une action de  l’état monsieur Wauquiez !

 

Publicités

Une réflexion sur “Macron, la coupe et bientôt la lie; les coups de pied des ânes

  1. Bonjour,

    ce qui est très inquiétant c’est qu’il n’a quasiment rien fait ce président … des broutilles par rapport à ce qui avait été prévu.

    En prime, les députés LREM ne l’ont pas trop ramené, mais Bonnel disait à la radio l’autre jour que la rentrée signalerait la fin du silence des députés LREM, et qu’ils allaient faire entendre fortement leurs voix … ce qui promet de grands moments entre eux et le gouvernement.

    Le dernier trimestre va être extrêmement difficile, soit la capitulation, soit une victoire à la Pyhrus.

    Je pense que Macron est un séducteur pathologique et donc qu’il laissera la grande réconciliation s’occuper de la France.

    Je retiens la responsabilité écrasante des médias dans la désastre qui s’annonce car ils ont systématique sur acheté Macron, et éluder toutes les questions de fond notamment sur l’Euro, l’immigration, l’éducation, …

    Nous verrons la réaction des Allemands après l’élection de Merkel.

    Cdlt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s