Pour les pros: la courbe de Phillips ne sert à rien (Fed de Philadelphie)

Nous ne cessons de répeter que les outils et les théories intellectuelles utilisés par les Banques Centrales sont faux, inadéquats et qu’ils ne sont rien d’autre que des justifications d’une idéologie au service de la kleptocratie ou des ultra riches. le problème de notre époque est théorique, c’est la mystification théorique au plus haut niveau.

Ils formatent la reflexion dans un sens qui paralyse l’esprit critique. Nous répétrons que la théorise des anticipations rationnelles est une imbécillité et que toutce qui en découle, la politique monétaire, la gestion, la régulation, la stimulation,  tout cela est à coté de la plaque. La preuve est dans la succession des crises depuis 2006, fameuse année ou Lucas, l’un des pères de la théorie , a déclaré que dorénavant les crises , les hauts et les bas de l’économie capitaliste étaient martrisées! Robert Lucas (Nobel 95) pense que « les agents économiques sont capables de tirer parti de toute l’information disponible pour former leurs anticipations seqorte qu’en moyenne stochastique, ils ne se trompent pas ».

Parmi les erreurs des économistes de l’establishment il y a celle de la mauvaise utilisation de la courbe de Phillips qui suppose une relation stable , inverse entre l’inflation et le chômage.

C’est cette croyance qui guide l’action de Draghi et qui a guidé celle de Bernanke et Yellen. Avec le « succès » que l’on sait.

Une étude de la Fed de Philadelphie résumée par Bloomberg confirme:

-la courbe de Phillips n’aide pas à prévoir l’inflation

-aucune preuve ne confirme sa validité

Et ceci depuis 3 décades!

« Nos résultats indiquent que ceux qui fixent la politique monétaire devraient être très prudents quand ils basent leur action sur la courbe de Phillips » écrivent Shiguru Fujita et Tom stark.

Ce n’est pas que les affirmations de Phillips soient fausses; quand le marché du travail est étroit, les salaires finissent bien par monter, mais la relation qui en est tirée et le sens des causalités sont détournés par la Fed!

 

 

Bloomberg 24 Aout

A fundamental relationship of mainstream economic theory at the heart of the Federal Reserve’s strategy for setting interest rates has been a poor guide for policy makers for at least three decades, according to a study by the Philadelphia Fed’s top-ranking economist.

 

The paper, co-authored by Philadelphia Fed Director of Research Michael Dotsey, shows that forecasting models based on the so-called Phillips curve, which asserts a link between unemployment and inflation, don’t actually help predict inflation.

 

“Our results indicate that monetary policymakers should at best be very cautious in their reliance on the Phillips curve when gauging inflationary pressures,” Dotsey and Philadelphia Fed economists Shigeru Fujita and Tom Stark wrote.

 

Their study is timely. Fed officials have been surprised by a deceleration in U.S. inflation over the past several months despite a continued decline in unemployment, the opposite of what the Phillips curve relationship would predict.

 

The Philadelphia Fed economists found that rising unemployment was sometimes able to help predict lower inflation, but falling unemployment didn’t help predict higher inflation. They noted that was particularly the case during the 1970s and early 1980s when the Fed responded to runaway inflation by raising rates so high that the U.S. economy fell into recession.

 

“Our evidence may indicate that using the Phillips curve may add value to the monetary policy process during downturns, but the evidence is far from conclusive,” they wrote. “We find no evidence for relying on the Phillips curve during normal times, such as those currently facing the U.S. economy.”

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s