Projet de Macron: rendre les économies des Français bio dégradables…

Macron veut faire prendre des risques à ceux qui n’en n’ont ni la vocation ni les moyens; il veut faire des cadeaux au sytème bancaire .

Les épargnants n’ont pas vocation à prendre des risques, ils ont vocation à se faire exploiter par le très grand capital qui fait levier sur eux, grace à leurs économies sûres mais peu rémunérées. La vocation du public est celle du mulet ou de l’âne: de porter des tonnes de foin sur son dos mais de ne recevoir qu’une poignée de fourrage. Nous l’avons déja expliqué. Mais comme le cash et l’assurance vie sont les meilleurs palcments dans un monde ou la destruction des actifs financiers  est une certitude, il faut dissuader les épargnants mettre leur argent à l’abri, au parkings. Il  faut leur faire peur, les taxer et les faire jouer, spéculer. Il faut dissuader, c’est ce que l’on a fait avec le Livret A et les sicav de trésorerie.

Cette situation énnuie notre président qui voudrait que les épargants eux aussi puissent être « dévalorisés », il veut qu’ils prennent des risques alors qu’ils n’en ont nullement  les moyens intellectuels, ou la vocation. Il fat réorienter  l’épargne vers les placements risqués pense Macron, comme le veulent ses maitres, les banquiers centraux qui ont construit un entonnoir de « search for yield ».

Il s’agit d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron : une fiscalité plus forte sur l’assurance-vie afin d’inciter les épargnants à vider leurs comptes. En pleine rentrée politique, Bruno Le Maire pourrait dès ce mercredi annoncer, devant le Medef, la nouvelle taxation de l’assurance-vie, tandis que, selon les informations de RTL, les assureurs seraient également reçus ce jour à Matignon. Avec cette hausse de taxation, le gouvernement voudrait récupérer une partie de l’argent qui est stocké sur l’assurance-vie afin de le réinjecter dans l’économie réelle et notamment dans le financement des entreprises et les actions en bourse. C’est opportun n’est ce pas quand on sait qu’en Bourse tout est surévalué et que la destruction est programmée!

l’épargne des Français doit devenir bio dégradable, elle est encore trop en sécurité !

Le gouvernement aurait comme idée d’augmenter la fiscalité qui pèse au moment où l’on récupère l’argent de son assurance-vie. Actuellement, la taxe est de 23% lors du déblocage du contrat, ce qui  en moyenne a  lieu au bout de huit ans. La taxe pourrait alors atteindre les 30%. Cette taxation toucherait les Français qui possèdent plus de 150.000 euros sur leurs contrats. Le gouvernement veut les inciter à placer leur argent ailleurs et moins longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s