Californie: un mauvais roman d’espionnage

La Russie a convoqué samedi le numéro 2 de l’ambassade américaine à Moscou, accusant les Etats-Unis de vouloir perquisitionner les locaux de sa mission commerciale à Washington, dont la jouissance a été suspendue par la Maison Blanche.

« Nous avons convoqué le conseiller-ambassadeur de l’ambassade américaine à Moscou, Anthony Godfrey. Il lui a été remis une lettre de protestation en lien avec la volonté des autorités américaines de mener des perquisitions à la mission commerciale russe à Washington », a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Nous perdons à partir d’aujourd’hui l’accès (à la mission commerciale de Washington), alors même que ce bâtiment est une propriété de l’Etat russe et bénéficie de l’immunité diplomatique », a poursuivi le ministère.

La diplomatie russe avait déjà accusé vendredi les Etats-Unis de menacer la sécurité de ses ressortissants en voulant perquisitionner son consulat de San Francisco et les appartements des employés qui vivent dans le bâtiment.

« Les services spéciaux américains ont l’intention de mener le 2 septembre une perquisition dans le consulat de San Francisco, y compris les appartements des employés qui vivent dans le bâtiment et bénéficient d’une immunité », avait déclaré dans un communiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Selon la note de protestation remise à M. Godfrey, la Russie considère comme « illégitimes » les perquisition de ses bâtiments diplomatiques en l’absence de représentants officiels de l’Etat russe.

Ces perquisition et « la menace de casser la porte d’entrée », sont « un acte d’agression sans précédent, qui pourrait être utilisé par les services spéciaux américains pour organiser une provocation contre la Russie à l’aide d’objets compromettants qui y seraient placés » par ces mêmes services, selon la diplomatie russe.

« Les autorités américaines doivent cesser leurs violations grossières du droit international et renoncer à empiéter sur l’immunité des institutions diplomatiques russes », poursuit le communiqué.

Moscou « se réserve le droit de prendre des mesures de représailles sur la base de la réciprocité », selon la même source.

Washington a ordonné jeudi à la Russie de fermer avant samedi son consulat à San Francisco et ses missions commerciales à Washington et New York, disant répondre par « réciprocité » à la réduction imposée par Moscou du nombre d’employés et de diplomates de la représentation diplomatique américaine en Russie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s