Les dépêches mercredi matin, discours de Pinocchio, l’Europe mérite mieux que Monsieur Juncker!

Attendez vous au pire ou aux pires scélératesses!

L’Europe a « à nouveau le vent en poupe » grâce à une embellie économique et une plus grande unité de ses dirigeants, a affirmé mercredi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker lors de son discours-programme annuel sur l’état de l’Union à Strasbourg.

« L’Europe a à nouveau le vent en poupe. Nous avons désormais une fenêtre d’opportunité mais celle-ci ne restera pas éternellement ouverte. Faisons le maximum pour saisir cette dynamique », a déclaré M. Juncker devant les eurodéputés.

Juncker veut profiter de l’embellie conjoncturelle artificielle provoquée par la Chine pour finaliser quelques mauvais coups. Il a raison il y a une fenêtre d’opportunité. Mais là ou il a tort c’est quand il proclame que les pays sont unis, non ils sont divisés et l’unité n’est même pas de façade, simplement elle n’est pas mise à l’épreuve en ce moment.

Les pays sont divisé et ce n’est pas de la psychologie ou des perceptions, c’est fondamental: ils sont divisés parce que la réalité les oppose, voila ce que l’on veut cacher, c’est la réalité fondamentale qui oppose. Ce n’est pas de la mauvaise volonté ou des caprices. Ensuite non seulement les pays sont divisés mais il y a division entre les élites et les peuples, second problème. Enfin il y a l’action clivante, divisive de ce qui se passe à l’étranger, en géopolitique.

Fuite en avant:

Juncker fait du vélo: il contine de rouler , de nous rouler pour éviter de tomber, sa seule réponse aux déséquilibres, c’est la fuite en avant. avec le mythe de l’intégration. Resserrons les rangs du troupeu pour le conduire à l’abattoir! C’est cela l’intégration.

Juncker continue de marcher sur la tête c’est à dire de faire l’Europe par la tête il n’ a pas compris que le problème qu’il faut résoudre d’abord, c’est l’inversion: il faut marcher à nouveau sur les pieds c’est à dire refonder l’Europe à partir d’une vraie vision démocratqiue qui vient du bas, qui donne légitimité.

Juncker veut continuer à baiser les peuples, à les violer d’ou sa maladresse cynique: « il y a une fenêtre d’opportunité » sous entendu pour les baiser!

Il passe volontairement à côté du problème qui est que les peuples ont décroché de l’Idée européenne, ils sont largués, on les a perdu en route et là ou il veut faire l’Europe sans les peuples il montre son vrai visage: c’est un fasciste qui veut mettre le Pouvoir et l’Idée avant les hommes.

Le ressort caché de la vision de Juncker ce n’est pas l’adhésion, mais le sacrifice. Il veut plier les sociétés à sa vision et à celle de ses copains, les coquins. Juncker est un fasciste, il veut que les hommes soient sacrifiés à l’Idée, à une idée tout comme les nazis voulaient que les Allemands et leurs amis collabos se sacrifient pour la Grande Allemagne, pour l’Ordre Nouveau.  On a escamoté l’analyse du fascisme au lendemain de la guerre , savez vous pourquoi? Pour pouvoir en reprendre les ressorts de façon subreptice plus tard! Relisez les procès des dignitaires nazis et vous verrez que nous avons raison dans notre analyse, le fascisme c’est le sacrifice du citoyen existant, de celui qui vit « hic et nunc » au profit de l’Idée incarnée par un chef ou des élites supérieures.

Le problème c’est : l’Europe est rejetée et cela se manifeste au dela des votes exprimés; cela se voit dans les pourcentages d’abstentions, dans les attitudes, dans les comportements. Si il n’y avait pas le ciment artificiel de l’euro, les forces d’éclatement seraient encore plus visibles.

L’euro est un poison dialectique: il unit artificiellement les citoyens par la peur de le perdre mais son fonctionnement concret les divise; voila ce que les élites ne comprennent pas- et le Front National non plus d’ailleurs- car elles ne pensent pas, elles se gobergent entre elles.  Et plus si affinité! La priorité monsieur Juncker et donc le préalable est de raccrocher les wagons, de rebatir le lien entre l’Europe, les élites et les peuples.

-La première chose est de lancer un message fort aux peuples: « nous vous avons compris »;

-la seconde est de réflêchir, c’est à dire examiner et débattre

-la troisième est mettre en  place une grande conférence  du type de la conférence fondatrice de Messine en 1955

On attend une analyse critique de qualité de la part des partis politiques français au lendemain de cette adresse de Juncker, on vous attend mesdames et messieurs!

En Prime: Politico

Jean-Claude Juncker, President of the European Commission, this morning addresses the European Parliament to give his annual State of the Union speech.

He has opposed proposals for a multi-speed EU, instead calling for greater integration and more countries joining the common currency. Juncker has offered funding to help countries meet the criteria to join the eurozone, but will oppose the creation of a new EU finance minister.

He will also set out an 18-month roadmap for the EU, culminating in a summit on the day of Brexit in March 2019, and has outlined plans for Free Trade Agreements with Australia and New Zealand to be agreed by 2019, an extension of the Schengen area to Bulgaria and Romania, and no Turkish accession “in the foreseeable future”.


pause sur les marchés:

After U.S. equites closed at record highs for the second session in a row yesterday, the rally in global stocks is slowing down a bit today. Overnight, the MSCI Asia Pacific Index advanced 0.2 percent, while Japan’s Topix index climbed 0.6 percent as the yen remained weak against the dollar. In Europe, the Stoxx 600 Index was 0.2 percent lower at 5:40 a.m., while S&P 500 futures slipped 0.1 percent. 10-year Treasury yields were largely unchanged at 2.160 percent, and gold was slightly higher. Still to come today — producer price inflation data for August’s due to be released at 8:30 a.m, with expectations for an increase of 0.3 percent on the month.


 

[Bloomberg] Asia Stocks Hover Near Record After Global Rally: Markets Wrap

[Bloomberg] Yuan Fixing Takes Center Stage, Again

[Bloomberg] Leon Cooperman Says Market Correction Could Start ‘Very Soon’

[Reuters] North Korea defiant over U.N. sanctions as Trump says tougher steps needed

[Reuters] Brazil’s top court approves new graft probe of President Temer

[WSJ] Goldman Banks on Lending to Grow

[FT] How the dollar’s weakness is the rest of the world’s problem

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s