Les réformes de Macron: imiter, niveler, raboter, réduire, baisser les coûts…

 

Lisez le texte ci dessous, outre qu’il s’agit de charabia diaforique, c’est une déclaration de guerre à la société française.

Vous remarquerez que ce garçon qui n’ a aucune légitmité ou expérience réelle de la gestion des hommes et des ensembles humains prétend réformer la France avec son seul intellect, par simpe comparaison et imitation avec ce qui se fait ailleurs!

Paroles unilatérales de pseudo élite auto proclamée ou plutot sponsorisée par ceux qui veulent réduire le fontionnement de la société à une machine économique destinée à les enrichir.

Il faut pour lutter non seulement réintroduire la démocratie, mais aussi et surtout la société, il faut cesser de réduire la société au marché et à l’économie.

Si on ne le fait pas alors on abandonne le  pouvoir à tous ceux qui se présenent comme techniciens, comme sujets supposés savoir dans l’absolu. A  tous ceux  qui comme Macron et Pisany considèrent qu’une société se gère comme une entreprise. 

Il faut réintroduire l’homme, le citoyen, la société face à la tentative de ces gens de  tout réduire à l’économique et à ne consdérer que des  agents économiques abstraits, purs entités vides et universelles.  Leurs maitre-mots: mêmitude et modèles: »les même pour tout le monde, gommer les différences, niveler, raboter pour au bout du compte,  baisser les coûts . 

Jean Pisany-Ferry, qui est chargé du « projet de transformation » et de la politique économique française auprès d’Emmanuel Macron, a accordé au Journal du Dimanche un entretien dans lequel il pèse l’opportunité de s’inspirer du modèle économique allemand dans les réformes. Il s’inspire des Allemands, des Scandinaves etc.

« Sortir du modèle bismarckien de protection »

Selon Jean Pisany-Ferry, la France ne devrait imiter que « partiellement » son voisin allemand. « L’idée est de sortir du modèle bismarckien de protection dont nous avons hérité pour aller vers un modèle plus universel, dans lequel on protège tous les actifs contre les risques quel que soit leur statut, et où les règles de calcul des droits à pension sont les mêmes pour tout le monde à tous les âges de la vie », indique Jean Pisany-Ferry.

« Le chômeur reste mobilisé sur le retour à l’emploi »

« Pour les réformes de l’assurance-chômage et du système de retraite, l’inspiration est plus scandinave qu’allemande ». En la matière, « Emmanuel Macron préfère se rapprocher d’un modèle danois dans le lequel le chômeur qui reste mobilisé sur le retour à l’emploi garde des droits importants ». Toutefois, le modèle allemand bénéficie de l’avantage d’une réelle « capacité à trouver des compromis par la négociation sociale dans l’entreprise », estime Jean Pisany-Ferry.

Formation à l’apprentissage

Sur le plan de la formation, Jean Pisany-Ferry considère qu’il faudrait s’inspirer « des succès de la formation et de l’apprentissage. Aujourd’hui, les apprentis en France, ce sont d’un côté des bouchers, et de l’autre des ingénieurs en finance. Etendons l’alternance à beaucoup plus de métiers, comme les Allemands ! », Jean Pisany-Ferry estime aussi qu’il faut inscrire les réformes dans la durée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s