Un séminaire pour les représentants de commerce de l’entreprise En Marche

Nous avons souvent expliqué que Macron réduisait l’exercice du pouvoir à la gestion d’une entreprise; déja Hollande avait amorcé ce mouvement.

C’est une  tendance de fond de nos sociétés que celle qui consiste à assimiler un pays à une entreprise avec bien entendu sa conséquence logique: la dictature du profit.

On en voit les ravages dans nos services publics. Le MEDEF constatant cela, boit du petit lai! . Si un pays peut être assimilé à une entreprise alors, il n’y a plus de politique, le politique disparait.  C’est le MEDEF au pouvoir. Le politique  laisse la place aux techniciens et aux personnes « compétentes ». C’est le Père Enfantin, le Saint Simonisme, X-Crise et la Cagoule réunis! Dans une France sans culture, mirée dans le remplacisme, personne ne remarque le glissement et sa gravité.

Qui ne voit pourtant  les dangers de cette dérive et en quoi elle est scandaleusement sement réductrice. Déja l »économisme qui a envahi nos sociétés est un danger mais l’assimilation du pays à une entreprise est un danger encore plus grand. Le gouvernement des hommes c’est autre chose que celui de salariés dépendanst et subordonnés! 

Macron et ses amis font injure à la représentation nationale en la traitant comme une entreprise traite ses représentants de commerce pour maximiser leur rendement.

À l’image de salariés d’entreprise, les 314 députés de La République en marche vont participer à un séminaire lundi 18 et mardi 19 septembre aux Docks d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), afin de mieux apprendre à se connaître, indique le JDD ce dimanche.

Cet exercice de “team building” n’est pas anodin : c’est Emmanuel Macron qui en est à l’initiative. Et l’objectif est clair : professionnaliser davantage ces députés pour la plupart novices en politique et, à terme, éviter que ne se reproduisent les couacs dont s’est rendue coupable la nouvelle législature courant juillet.

Comment “construire une aspiration de groupe” ?

Les députés marcheurs devraient, comme le souhaite Emmanuel Macron, s’enhardir au cours des deux prochains jours. Une logique entrepreneuriale que le parti présidentiel “assume totalement”confie à l’hebdomadaire Hervé Berville, élu macroniste des Côtes-d’Armor et porte-parole du groupe. “Il faut des moments de cohésion”. Au programme le premier jour : des exercices de “coworking”​​​​​​​, ou comment travailler ensemble.

https://www.valeursactuelles.com/politique/couacs-en-serie-macron-envoie-les-deputes-lrem-en-seminaire-88749

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s