Billet. Comprendre la dynamique des dettes des entreprises; le retour du Mur de l’Argent

C’est le secteur Corporate qui s’est endetté aux USA ces derniers années: ceci non pas pour investir productivement, mais pour tenter de s’opposer à la baisse de la profitabilité du capital.

Les emprunts ont servi à:

-racheter les actions, faire des buy backs, décapitaliser

-augmenter le levier global

-distribuer des dividendes

-faire des M &A

-produire des IPO, des introductions en Bourse

-financer le Private Equity

Bref tout cela correspond à une volonté de bonifier la profitabilité globale c’est à dire de compenser l’insuffisance du profit en regard du profit exigé. Les dettes « usent » le capital, elles le rendent plus fragile tout en maintenant sa valeur à un niveau plus élevé.

Le système se fragilise en profondeur par la disparition relative des fonds propres.

Les Corporate s’opposent à l’action des banques centrales lesquelles à partir d’une conception idiote et débile du coût du capital, croient qu’en baissant les taux d’intérêt, elles font baisser le coût du capital! Imbéciles! En baissant les taux ont fait monter l’exigence de profit pour les capitalistes car ceux ci exigent comme performance à  la fois des bénéfices élevés mais aussi la hausse des cours de bourse. C’est à dire la profitabilité interne plus la profitabilité externe du Ponzi.

Le coût du capital messieurs les idiots c’est tout ce qu’il faut payer aux capitalistes pour qu’ils ne fassent pas grève, c’est a dire le profit plus le gain en capital. C’est cela une économie financiarisée, on veut le profit plus une plus value.

D’ou l’absence d’investissements productifs, d’ou la surexploitation de la main d’oeuvre d’ou la nécessité de pomper des bulles boursières pour éviter la déflation.

Les bulles boursières ont fonction sytémique de compléter la rentabilité insuffisante du capital par une plus valuePonzi, une chaine du bonheur dont l’effet estde liuer la richesse des classes moyennes par l’effet Cantillon généralisé. C’est le moyen pour eux, ces élites, d’éviter la déflation par la grève du capital la grève du Mur de  l’Argent des années 30.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s