Le grand espoir, le champ de bataille du futur sera celui des retraites, point central des contradictions du système

Ceci est une réponse d’intérêt général au lecteur Jessé.

L’enjeu ce n’est pas la finance ou l’économie mais l’ordre social. Bernanke a découvert le pot aux roses quand au moment de son départ il a avoué: « j’ai sauvé l’ordre social des pays développés ».

L’ordre s’incarne dans des structures, des superstructures, des théories, des lieux de reproduction comme les médias, les écoles, la culture etc.

Il ne faut pas se tromper et confondre la proie et les ombres, les signes et le réel.
Le but du combat social c’est … le Pouvoir.

La crise marque les limites de l’ordre social antérieur et constitue une opportunité-reversible- de favoriser la venue d’un autre ordre social. Je ne crois pas à la Révolution conduite par les hommes mais à l’opportunité à certains moments privilégiés de l’histoire de pouvoir modestement jouer un rôle. Faire pencher la balance si vous préférez.

2008 constituait pareille opportunité, mais les formations et organisations qui étaient censées refuser que le poids de la crise ne soit assumé par les classes moyennes et les salariés, ces organisations ont trahi; au lieu d’exiger la destruction du capital fictif et du capital dépassé, non efficace, elles se sont couchées. Je parle des formations politiques, des partis politiques, des syndicats, des médias, des corps constitués, intermédaires de la démocratie.

Il y aura une autre opportunité car les dominants n’ont pas résolu les problèmes ils ont « kick the can », tapé dans la boite de conserve pour descendre la pente de l’histoire; la situation est beaucoup plus fragile qu’avant .

Elle va s’aggraver considérablement car à moyen terme ce n’est plus seulement le capital des assets financiers qui va exercer son poids et sa dictature tyrannique, mais l’ensemble du capital enraciné dans les promesses de retraites. On évalue ce capital promis à horizon 2050 à 400 trillions! A l’échelle de l’histoire 2050 c’est demain. bientôt les hostilités vont commencer!  N’oubliez jamais, un capital ce n’est pas un actif, mais un passif, c’est un droit à prélever sur le travail vivant soit en vertu d ‘un contrat soit en vertu d’une promesse. Le système du capital c’est un ordre social, un ensemble de relations sociales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s