Les dépêches mardi matin, la Bank of America décèle de l’exubérance

Les oracles, le marc de café, la pensée magique

La BAML a un idicateur maison pour mesurer l’exubérance. Cet indicateur est donc un indicateur « contrarian ». Voir graphique. Ici il est au dessus de sa moyenne mobile de   4 ans ce qui produit un signal d’exubérance excessive. La dernière fois que pareil signal a été donné, c’était lors de la grande crise financière. 

Sentiment on the US stock market may be too positive for its own good.

Wall Street analysts showed « extreme bullishness » on stocks at the end of September, based on a monthly survey conducted by Bank of America Merrill Lynch. As such, the firm’s proprietary « Sell Side Indicator » — which monitors investor exuberance — is now nearly two standard deviations above its four-year average.

BAML points out that it’s historically been a bearish signal when Wall Street gets extremely bullish. Described by the firm as a « reliable contrarian indicator, » the sell-side gauge helps bolster the long-standing argument from stock market pessimists that US stocks are overheating.

On prior occasions in which the indicator has been one standard deviation above the four-year rolling average, the S&P 500 has returned less than 1% over the following 12 months, and it has actually declined almost half of the time.

The chart shows that the last time the BAML indicator (blue line) has been that far above its four-year rolling average (red line) was the financial crisis.

 


Les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,3% en août, soit plus que prévu, après leur stabilité du mois de juillet, montrent des données publiées mardi par Eurostat.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse limitée à 0,1%.

Sur un an, ces prix ont augmenté de 2,5% contre 2,0% (confirmé) en juillet et 2,3% attendu par les économistes.

En variation mensuelle, le rebond du mois d’août est dû aux hausses des prix de 0,7% dans le secteur de l’énergie, de 0,2% pour les biens intermédiaires et de 0,1% pour les biens de consommation durables comme non durables, alors que les prix sont restés stables pour les biens d’investissement.

Les prix dans l’ensemble de l’industrie à l’exclusion du secteur de l’énergie ont augmenté de 0,1%, a ajouté Eurostat.


Reuters] Asian shares shrug off energy blues after Wall Street records

[Bloomberg] Japan’s New Opposition Should Be Good for the Yen, Goldman Says

[CNBC] China’s real reasons for enforcing North Korea sanctions: Trump, Party Congress

[NYT] Low Inflation Could Put Central Bankers’ Superhero Status at Risk

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s