« Comment lutter contre la domination, des géants du web? »

Le président de l’autorité de régulation des télécoms (Arcep) estime que les pouvoirs publics doivent se poser la question de « comment démanteler Google », appelant à plus de régulation des plateformes numériques, dans une interview publiée sur le site Acteurs Publics.

« Je constate une forme de capitulation dans le débat public. La domination des Gafam (les géants américains du web, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, ndlr) est vécue comme une évidence. Le fait de ne pas choisir son moteur de recherche ou son réseau social aussi », a souligné Sébastien Soriano.

« L’attention politique s’est ainsi concentrée sur les symptômes de cette domination (vie privée, ouverture du marché aux start-ups françaises, fake news) au lieu d’agir sur leurs causes! », a-t-il déploré.

Pour M. Soriano, « la question n’est pas +Faut-il démanteler Google?+, mais +Comment démanteler Google?+ »

« Il faut déterminer quels sont les leviers de régulation à mettre en place pour rouvrir le jeu, faire émerger des alternatives aux Gafam respectueuses des droits humains et des valeurs qui sont les nôtres. »

Interrogé sur les efforts européens pour taxer plus efficacement les géants du numérique, le président de l’Arcep a estimé qu’il s’agissait de « la mère des batailles ».

« Taxer les Gafam est un problème structurel. A l’ère fordiste (l’essor de la production de masse, ndlr), on a inventé la TVA. A l’ère numérique, nous devons inventer l’équivalent de la TVA », a-t-il insisté.

« C’est un défi, car l’économie numérique fonctionne sur la donnée, qui est en elle-même impalpable et ne correspond à aucune valeur absolue. Mais attention: taxer les Gafam ne suffira pas à mettre à bas leur domination », a averti M. Soriano.

L’Arcep n’a à ce jour pas de rôle dans la régulation des géants du numérique. Un élargissement des compétences du régulateur avait été évoqué pendant la gestation de la loi sur la République numérique, mais avait été retoqué.

Publicités

2 réflexions sur “« Comment lutter contre la domination, des géants du web? »

  1. Les géants du Web s’appuient sur un trait commun que l’on peut au choix dénommer ‘practicité’ ou ‘ paresse’. Comme dans un supermarché : tout sous la main sur une seule plateforme.
    Ce sont les hypermarchés puissance milliard sans sortir de son fauteuil, le summum de l’évolution actuelle avec l’AI.

    Le problème est qu’ils bouffent tout et tous au point de former un monopole. Une humanité gérée par une poignée de sociétés et donc de dirigeants…flippant non ?… Voilà, nous y sommes… Sans même nous contraindre puisqu’ils ne font que répondre à nos désirs….

    J'aime

  2. Bonjour,

    ce combat est perdu pour l’essentiel car certains géants comme Amazon Web Services (la filiale Cloud de amazon.com), sont tellement loin devant tout le monde d’un point de vue technologique qu’il sera impossible de les rattraper ou alors il faudra refuser la digitalisation ce qui nous pénalisera d’une autre manière.

    Ben oui, parce on veut aussi être présent dans la mondialisation, le libre échange, …

    Le réflexe de punir une entreprise parce qu’elle est meilleure que vos entreprises relèvent déjà d’un constat d’échec et en prime, révèle également la grande débilité de l’attitude de l’UE concernant la fiscalité.

    Les GAFAM se reposent simplement sur les solutions fiscales que l’UE leur offre et notamment sur le luxembourg, l’irlande et les pays bas qui sont de fervents partisans de l’UE du moment qu’ils vivent au dépend des autres.

    Personnellement, je suis en train de devenir expert sur l’offre de service AWS et je peux vous dire que c’est tout simplement hallucinant : nous sommes loin de l’hypermarché avec ses gammes de produit de basse ou moyenne qualité, ce n’est pas du tout cela.

    Amazon c’est un catalogue de service qui est le plus large et le le plus profond du marché avec des niveaux de service qu’aucun rival n’est capable d’offrir. C’est un savant mélange de luxe et de masse. C’est la possiblité d’avoir des solutions sur l’ensemble de vos métiers et de vous projetez au niveau mondial rapidement grâce aux datacenters implantés partout.

    Le challenger est Microsoft Azure , et le 3eme ? Google Cloud !

    Comment font-ils ces GAFAM ?

    Déjà ils payent leurs ingénieurs !

    Le pouvoir est à ceux qui font et non à ceux qui prennent des commissions sur ce que les ingénieurs fabriquent.

    Chez Google les ingénieurs sont plus importants que les managers …

    Pour rappel , GMAIL est un projet personnel d’un ingénieur de Google car la firme accorde une partie du temps de travail à des projets personnels. Demandez à un manager français ce qu’il en pense du projet personnel sur le temps de travail …
    Ce n’est un mamger ou un commercial qui auraient pu créer GMAIL …

    Aux US, dans les 10 jobs les mieux payés, presque la moitié sont des jobs informatiques …

    En France, Talend se vante d’avoir la R&D la moins chère d’Europe, et un jour allez voir les salaires que propose OVH … Le soit disant géant européen du Cloud qui nous dit on, a quand même de la peine à recruter .

    AWS et Microsoft c’est aussi une stratégie intelligente, ils consomment leur propre service ce qui permet de valider très rapidement en interne.

    En prime, ils pensent aux pros : si vous voulez vous former au Cloud, vous trouverez des formations certifiantes AWS ou Azure qui vous assurent ensuite un job bien payé. Quid de OVH ou de Orange Business Cloud ?

    Rien, le désert…

    En décembre, AWS et Azure ouvrent leurs datacenters en France, ils vont tout laminer.
    AWS entame un tour de France dans les grandes villes avec des ateliers très intéressants pour attirer PME, …

    Les politiques ne comprennent rien au retard qui a été accumulé et le mépris des profils techniques fera le reste. Il faut bien comprendre que dans les SSIIs, si on est encore dans le technique à 30 ans c’est qu’on a raté sa carrière et en tout cas financièrement on est pénalisé en plus du mépris. Il y a aussi énormément de jeunes diplômés qui se voient chef ou directeur de projet après quelques années alors qu’ils ont une formation technique. Les SSII concentrent la majorité des emplois informatiques.

    Cdlt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s