Altice/SFR perd 12% de plus à 8,1 euros

A l’issue d’une nouvelle journée noire en Bourse vendredi  Altice, abandonne 12% de plus pour s’inscire à 8,1 euros.

Drahi s’est voulu pourtant rassurant et il a tenté d’insisté sur la « véritable stabilité financière » du groupe de télécoms et médias.

M. Drahi s’est adressé aux salariés de sa filiale française SFR dans une lettre dont l’AFP a obtenu copie, alors que le titre Altice a atteint vendredi son plus bas depuis plus de trois ans sur la place d’Amsterdam où il a perdu près de 50% de sa valeur en 15 jours.

« Sachez que malgré la chute du cours de bourse, nous bénéficions d’une véritable stabilité financière », écrit M. Drahi dans cette lettre envoyée après la clôture de la Bourse où l’action a encore dégringolé de 12,01% vendredi.

« Nous sommes donc prêts, parfaitement équipés et plus que jamais déterminés dans cette période irrationnelle », a assuré l’homme d’affaires franco-israélien.

La dette du groupe, qui a multiplié les acquisitions ces dernières années, « est sécurisée à 85% à taux fixe et le premier remboursement majeur n’arrivera qu’en 2022 », a assuré le milliardaire (?) . Cette dette atteignait 49,6 milliards d’euros à la fin du troisième trimestre.

« Par conséquent, clairement, si les taux remontaient ou si les agences revoyaient la notation de notre dette, cela n’aurait strictement aucun impact pour l’entreprise dans les cinq prochaines années », a-t-il ajouté.

« Les réseaux, les infrastructures, les contenus sont d’une qualité exceptionnelle », a-t-il souligné.

La confiance des investisseurs a été mise à l’épreuve par des prévisions plus modestes, une succession de départs et des inquiétudes sur la dette.

Drahi a demandé aux salariés SFR de concentrer leurs efforts sur les clients pour leur « améliorer la vie » et « faire remonter immédiatement » aux managers les difficultés les concernant.

Il avait déjà tenté de rassurer les investisseurs en annonçant la semaine dernière une réorganisation du groupe et son retour aux commandes au poste de président du conseil d’administration.

 

Il avait également promis de donner la priorité à la réduction de la dette nette en annonçant la fin de la série d’acquisitions de sociétés et de contenus des derniers mois.

Altice avait vu son titre céder près d’un quart de sa valeur (-22,59%) le 3 novembre, au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, montrant un recul de ses deux principaux marchés, la France et les Etats-Unis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s