L’inflation, poker menteur

Personne n’a la moindre idée de ce qui va se passer en matière d’inflation des prix de biens et des services. Non seulement les opinions les plus autorisées divergent, mais il n’y a ni théorie ni modèle satisfaisant depuis que la courbe Phillips a cessé de servir de guide. Les bureaux d’étude de la Fed l’ont confirmé récemment, terrible aveu d’impuissance. 

J’ai une idée sur l’inflation, mais elle n’est pas économique. 

Sur le plan économique tout peut arriver aussi bien la poursuite/rechute dans la tendance déflationniste que l’emballement. Les conditions sont réunies pour les deux possibilités. D’un côté la monnaie surabondante et la reprise économique et de l’autre le poids du stock de dettes et la normalisation monétaire éventuelle et l’effet structurellement déflationniste des innovations .

Mon idée est que ce qui peut faire pencher la balance est psychologique, c’est la psychologie sociale, l’humeur , le mood.

L’inflation est un mood, un mood mystérieux, c’est l’air du temps. Et c’est pour cela qu’il est trop tôt pour avancer une prévision: un seuil critique qui déclenche un mood n’ a pas été franchi. Je parle  en terme de seuil car il faut un choc pour changer une psychologie sociale, même si sous un autre aspect, il faut un terrain, des conditions permissives.

Soyons patient. Nulle raison de se hater à faire des prévisions hasardeuses. 

Mais ce qui est important s’agissant de Yellen c’est quelle ne cherche pas à dire une vérité, non, elle pilote. Elle pilote des anticipations, elle navigue et pour l' »instant pour bien naviguer elle a besoin d’une météo Goldilock, c’est a dire d’un environnement ni trop chaud ni trop froid. Comme elle croit qu’elle a de l’influence elle émet des propos dont elle croit qu’ils ont un incidence.

Comme elle a besoin  du Goldilock elle tient des propos eux même goldilock:  peut être bien que oui, peut être bien que non.

Le prix du pétrole peut avoir une incidence psychlogique

Au lendemain de l’annonce de son retrait du conseil des gouverneurs de la Fed qui interviendra en février, Janet Yellen a toutefois dit que la banque centrale américaine était « raisonnablement près » d’atteindre ses objectifs et devrait continuer de relever progressivement ses taux d’intérêt pour éviter les deux écueils qui menacent, à savoir une inflation qui dériverait trop longtemps sous l’objectif de 2% ou un taux de chômage qui descendrait trop bas.

La présidente de la Fed a déclaré qu’elle ne pensait pas que les anticipations d’inflation avaient trop dérivé à la baisse en dépit d’une hausse des prix inférieure à l’objectif de la Fed depuis cinq ans.

L’inflation devrait rebondir dans le courant de l’année prochaine ou de la suivante, a-t-elle dit ajoutant : « Je dois dire que je suis très incertaine de cela. Mes collègues et moi-même ne sommes pas certains que cela soit transitoire, et nous surveillons l’inflation de très près. »

La Fed veut éviter les cycles économiques trop marqués (« boom and bust ») du passé, a aussi dit Janet Yellen, expliquant avoir engagé une « réflexion fondamentale sur le fonctionnement de l’économie » lors de son mandat à la tête de la banque centrale. Ouf il était temps, car il est évident qu’ils n’y comprennent rien. C’est ce que Greenspan avait compris dès 2003 mais bien entendu remettre tout cela en chantier cela bousculerait trop d’intérêts et de positions acquises.

« Relever les taux trop lentement risque d’accroître trop fortement les tensions sur le marché du travail », a-t-elle ajouté, confortant les anticipations d’un nouveau resserrement monétaire en décembre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s