Hémorragie des grandes fortunes

La Suisse a perdu en attractivité pour les très grandes fortunes. Certaines étaient  installées depuis de nombreuses années dans la Confédération. Elles  ont quitté le pays,  indique  le magazine Bilan.

La concurrence avec d’autres destinations comme le Luxembourg ou le Royaume-Uni s’est faite plus vive.

La France a également enregistré une hémorragie des grandes fortunes, selon une autre étude.

Parmi les milliardaires à avoir quitté la Suisse figure le Suédois Ingvar Kamprad, dont la fortune est estimée par Bilan entre 48 et 49 mrd CHF. Précédemment résident du canton de Vaud, il est reparti pour sa patrie d’origine, a précisé le magazine dans son édition 2017 des « 300 plus riches de Suisse ».

Le Britannique Jim Ratcliffe, propriétaire du chimiste Ineos et dont la fortune est évaluée à 5-6 mrd CHF, est également rentré dans son pays d’origine. Anne-Marie Latsis, qui siège au conseil d’administration d’EFG Bank European Financial Group et dont les avoirs sont évalués à 3-4 mrd CHF, est aussi partie au Royaume-Uni.

Idem pour le milliardaire russe Vasily Anisimov (2-3 mrd CHF), qui a quitté le canton de Schwytz pour la Russie, ou l’Autrichien Reinold Geiger (1-1,5 mrd CHF), directeur général de la chaîne française de cosmétiques L’Occitane, qui a déménagé au Luxembourg.

« La concurrence s’est faite plus vive. De nombreuses juridictions sont devenues fiscalement plus intéressantes, comme par exemple Malte ou le Portugal », a expliqué le magazine romand.

rares arrivées

Bilan a néanmoins recensé deux nouveaux milliardaires: le Comte belge Marc-Oswald Van Der Straten-Ponthoz (1,5-2 mrd CHF), héritier des créateurs de la bière Stella Artois devenue depuis AB InBev, et le Britannique Gennadiy Bogolyubov (1-1,5 mrd CHF) dans le canton de Genève. En outre, 13 millionnaires ont déménagé en Suisse.

Après la famille Kamprad – les trois fils détiennent la nationalité suisse et sont donc référencés par Bilan malgré le départ du patriarche – qui truste depuis plusieurs années la première marche du podium des plus grandes fortunes en Suisse, suivent la famille Hoffmann et Oeri, héritiers des fondateurs de Roche avec des avoirs de 24-25 mrd CHF, et la famille du banquier Joseph Safra avec 19-20 mrd.

l’exode français continue

Au niveau international, les départs de millionnaires s’intensifient dans certains pays.

La France a ainsi perdu 12’000 grandes fortunes en 2016, une accélération de 20%, selon le cabinet sud-africain New World Wealth. Parmi les autres pays d’exode figurent la Chine (-9000), le Brésil (-8000), ainsi que la Turquie et l’Inde (chacun -6000).

Au total, quelque 82’000 départs de millionnaires ont été comptabilisés par le cabinet de Johannesburg.

D’autres Etats ont par contre accueilli ces familles ou individus très riches, en premier lieu l’Australie qui a enregistré en 2016 un bond de 38% à 11’000 des arrivées de millionnaires, a précisé New World Wealth. Les Etats-Unis (+10’000), le Canada (+8000), les Emirats arabes unis (+5000) et la Nouvelle Zélande (+4000) figurent également parmi les patries d’adoption de ces grandes fortunes.

Publicités

Une réflexion sur “Hémorragie des grandes fortunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s