Le règne des incapables

Incapables d’accueillir les migrants, incapables d’assurer la sécurité des ciyoyens et finalement incapables de loger les délinquants! Un seul et même problème.

Face à la surpopulation carcérale à Fresnes, des avocats saisissent la CEDH
29/11/2017 – Info Sud Radio / France
Les conditions de détention à la prison de Fresnes sont toujours aussi déplorables, avec un taux d’occupation record de quasiment 196% en novembre. Des avocats ont décidé de se tourner vers la justice européenne.

La prison de Fresnes connaît un taux d’occupation record, jamais atteint jusque-là : presque 196% au 1er novembre ! 2852 détenus pour seulement – tenez-vous bien – 1320 places. Surpopulation carcérale dans des locaux insalubres infestés de rats et de punaises de lit, cellules de 9m² où s’entassent jusqu’à trois détenus, peu d’activités ou de travail pour les prisonniers… Conséquence : des bagarres quotidiennes et une violence exacerbée. C’est la situation invivable à la maison d’arrêt de Fresnes.

Les avocats du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis ont décidé ensemble de saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) en s’appuyant sur une dizaine de requêtes émanant de personnes détenues à Fresnes. Pourquoi saisir la Cour européenne ? Tout simplement parce que les pouvoirs publics français, tout comme nos juridictions d’ailleurs, sont incapables d’agir ! Dites-vous bien que la situation de la prison de Fresnes est dénoncée depuis des mois par la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté sans aucun résultat ! Tout le monde s’en fiche ! C’est pour cela que la France devra répondre de cette situation devant la justice supranationale. Mme Belloubet, garde des Sceaux, où êtes-vous ? Que faites-vous ?

Publicités

Une réflexion sur “Le règne des incapables

  1. Et des parasites :
    Mondafrique

    Aza Boukhris in Economie 10 mois ago

    Jean Louis Borloo et l’Afrique, c’est fini
    Après avoir sillonné l’Afrique en tous sens pour vendre son mirobolant projet ” Energies pour l’Afrique”, avoir été reçu quasiment comme un chef de l’Etat avec tous les honneurs attachés au représentant du Président Hollande, participé à tous les Sommets concernant l’écologie et l’Afrique, ” Jean-Louis l’Africain” avait suscité beaucoup de réserves sur la faisabilité d’un tel programme vendu avec le talent qu’on lui connaît.
    Deux années VIP
    L’élève doué d’Edgar Faure aura bien profité de la République durant ces deux années de voyages et de réceptions. Utilisant les avions de la République française, logé à grands frais dans les ambassades, visitant le terrain comme un touriste important, ayant établi son camp de base à deux pas de l’Elysée grâce au président Hollande, JL Borloo a passé deux années exceptionnelles aux frais du contribuables français. Ses rencontres amicales avec les pires dictateurs africains n’ont pas entamé sa profonde fibre humanitaire et ses élans pour la défense des droits de l’Homme.
    L’Afrique attendra
    Le développement du continent africain devra attendre car les vrais spécialistes et les organisations africaines ont lancé un autre projet plus conforme aux réalités africaines. L’Initiative africaine pour les énergies renouvelables a donc été lancée sans le moindre regard sur les mirages de JL Borloo. Borloo et l’électricité en Afrique c’est fini. Il est vrai aussi que le prochain président de la République sera certainement plus regardant sur les crédits alloués à l’ancien ministre d’Etat de Sarkozy. Borloo va donc désormais devoir se consacrer à une nouvelle cause philanthropique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s