Le leader Nord Coréen n’est pas fou, il est parfaitement rationel.

La Corée du Nord a procédé au lancement réussi d’un missile ICBM, le Hwasong-15. Ce missile peut atteindre le continent américain. New York est à portée de tir.

La Corée du Nord a ainsi prouvé sa crédibilité aux Américains et repris la main selon nous.

Certes on ne sait pas si ce missile peut supporter une charge nucléaire miniaturisée,  tirer avec précision et supporter la rentrée dans l’amosphère, mais c’est une possibilité et un risque donc pour les Américains. Ils sont obligés d’en tenir compte.

Au lieu de multiplier les déclarations idiotes et les contre verités de propagande, les responsables feraient bien de réflêchir un peu. 

Le leader coréen s’est lancé dans une partie de poker parce qu’il joue sa survie et celle de son régime, voire celle de son pays.

Il a compris que la parole des américains et leurs promesses ne valaient rien et que seule compte la dissuasion. Il veut se sécuriser. Il demande que cessent les manoeuvres militaires conjointes US-Corée du sud car il a compris qu’elles sont un prélude à une invasion future. Il sait que sa demande est négociable. Et qu’elle est quasi raisonable à condition qu’il ait des cartes en mains.

Le coréen sait que si il ne se dote pas de la dissuasion nucléaire, il sera balayé et que son pays subira le sort de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye et de la Syrie. Il reprend la stratégie de l’Iran.

Les leaders américains ne peuvent supporter l’idée de pertes humaines, même faibles et ce même si la probabilité en est faible . Et Kim le sait fort bien. Il utilise la stratégie du faible au fort, une sorte de terrorisme, sachant que lui peut supporter la mort alors que ses adversaires ne peuvent même pas l’envisager.

Le bluff du Coréen n’est pas un bluff car il est jusque boutiste et quand Trump dit que c’est un fou, il lui rend service car Kim veut être considéré comme une tête brulée. Le Little Rockett Man is « one sick puppy » de Trump lui convient fort bien. 

“North Korea said on Wednesday it had successfully tested a new type of intercontinental ballistic missile (ICBM), called Hwasong-15, that could reach all of the U.S. mainland… “If (today‘s) numbers are correct, then if flown on a standard trajectory rather than this lofted trajectory, this missile would have a range of more than 13,000 km (8,100 miles),” the U.S.-based Union of Concerned Scientists said… That would suggest that all of the continental United States including Washington D.C. and New York could be theoretically within range of a North Korean missile.”

Publicités

2 réflexions sur “Le leader Nord Coréen n’est pas fou, il est parfaitement rationel.

  1. Entièrement d’accord ! C’est ce que j’ai essayé de faire comprendre à mes collègues durant la pause-café. Kim ne veut pas terminer comme Saddam ou Khadafi. Malgré tout, comme la plupart de mes collègues ne s’informent que via les médias mainstream ‘presstituées’, ils croient encore qu’une guerre est possible. Moi non. Plus maintenant du moins…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s