Billet: pour enfin comprendre ce qui s’est passé depuis 2009!

 

Nous avons souvent et longuement expliqué que la situation boursière exceptionnelle dans laquelle nous nous trouvions était due la search for yield: c’est à dire à la compétition des détenteurs de fonds pour obtenir un maigre rendement alors que les QE,  raréfiaient le contingent de placements sans risque et en faisaient chuter le rendement.

Nous avons expliqué ceci d’une autre façon en prenant une image, celle de l’entonnoir. L’un des aspects  de la politique monétaire non conventionnelle est celui de la création d‘un effet d’entonnoir: les fonds se dirigent dans l’entonnoir qui les canalise vers les placements plus risqués d’une part et de moins en moins rémunérateurs d’autre part, la rémunération étant remplacé par la mécanique du Ponzi.

La rémunération interne des placements a été complétée par la rémunération externe du Ponzi

La mécanique du Ponzi consiste en effet en ce que les investisseurs se paient les uns sur les autres, en une sorte de chaîne du bonheur.

C’est ainsi que s’analyse la politique de stimulation de l’appétit pour le risque laquelle permet de créer beaucoup de crédit malgré une insolvabilité sous-jacente croissante.

L’appétit pour le risque n’a pas reposé  sur l’acceptation par les détenteurs de fonds d’une rentabilité faible, absolument pas et le pseudo  coût du pseudo capital n’a pas baissé au cours de la période, non la stimulation de l’appétit pour le risque est passée par le branchement d’un Ponzi, d’une loterie sur le prix des actifs.

On a complété le rendement faible par une plus value quasi assurée et c’est fondamental de le comprendre puisque c’est ce qui  explique que les capitaux ne soient pas allés vers les dépenses d’équipement productif. La loterie a fait concurrence à l’investissement productif. Elle a été tellement facile, généreuse et payante qu’elle a, dissuadé de prendre des risques économiques réels. La politique suivie qui visait à faire chuter le coût du capital s’est plantée: le coût du capital n’a pas baissé ; mais il a muté, il s’est transformé.

On s’est contenté de rendements plus faibles parce que et il faut souligner le parce que, ce rendement faible a été complété par des plus values récurrentes et surtout garanties! Le coût du capital en fait ce n’est pas le rendement qu’il faut lui servir pour l’attirer , non c ‘est le rendement bonifié, augmenté de la plus-value que ce capital considère qu’il est en droit d’attendre.

On a branché une loterie comme du temps des Assignats

Si vous avez compris ceci vous avez compris l’essentiel de ce qui s’est passé ces neuf dernières années et vous serez armé pour le futur. On a complété le rendement de  plus en plus faible par un gain en capital mécanique; on a branché, comme du temps des Assignats et du contrôleur Desmarais, on a branché une loterie sur les actifs.

On a externalisé le coût du capital

Tout s’est passé comme si à chaque actif financier, depuis 9 ans, on avait accouplé un bon de droit à écart de cours, un bon de droit à plus value. Ce bon de droit était payé par le bilan de la Banque Centrale; la charge de faire monter le prix des actifs a été assumée par le gonflement du bilan la Banque Centrale, ce qui veut dire, sous une autre forme, que l’on externalisé le coût du capital sur la Banque Centrale! Ah les braves gesn!

Grâce à cette analyse vous êtes  parés pour comprendre ce qui va suivre car vous avez compris le rôle central que joue, dans le dispositif, la hausse de la Bourse, par la création de plus values qui bonifient les rendements et les suppléent.. La hausse est indispensable pour maintenir le système crée dès le 9 mars 2009! C’est n’est pas  un phénomène annexe, subsidiaire,non, c’est le fond , le ressort.

La valeur d ‘un billet de loterie après le tirage c’est .. zéro

Quand la Loterie va s’arrêter, quand on va cesser de tirer les gros lots , quand  le tirage va stopper et qu’il n’y aura plus de « bon de droit à écart » de cours, les détenteurs  de capitaux se retrouveront avec des billets de Loto, périmés, des billets qui auront perdu leur chance   au tirage et qui en tant que tels vont se dévaloriser considérablement. Un billet de loterie vaut 100 au moment de l’achat, avant le tirage; sa valeur théorique c’est 40 car vous savez que l’Etat prend 60% , mais sa valeur finale c’est zéro après que le tirage ait eu lieu et que le ticket se soit révélé perdant.

Le parking sera le 2 ans US

Il y a des gens qui pensent que la hausse des taux de rendement des placements sans risque crée une concurrence immédiate aux actions; ils font valoir que le rendement du 2 ans US est maintenant supérieur au rendement ces actions! Ce sont des imbéciles car la comparaison est simpliste on ne compare le rendement du 2 ans au rendement des actions , il faut comparer ce qui est comparable, la performance des actions c’est la somme de leur rendement et de la plus value espérée.

La concurrence entre  le rendement du 2 ans et les rendement des actions ne commencera à jouer que quand et seulement quand la hausse de la Bourse sera terminée, quand les bons de droits à écarts de cours seront devenus des droits à moins value.

Le  2 ans US sera le parking rêvé lorsque la conviction sera établie que la hausse c’est fini.

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Billet: pour enfin comprendre ce qui s’est passé depuis 2009!

  1. Merci pour cet éclairage. Une question sans doute idiote : si tout le monde parque son argent dans le deux ans, il va se dévaloriser lui aussi. Ce ne sera donc qu’un phénomène transitoire. Arrêtez moi si je me trompe.

    J'aime

    1. D’où la collection sans fin de produits dérivés depuis des années, il faut bien créer des wagons pour stocker la fausse monnaie…il faut créer de nouveaux parking infiniment dans un cas comme celui ci.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s