Pour commencer la semaine

  • La forte  baisse des marchés est la conséquence de la forte hausse qui a précédé, c’est une lapalissade mais elle a une certaine valeur explicative.
  • L’économie n’a rien à voir la dedans, car les économies au niveau apparent, superficiel tournent bien. Ce qui est en cause ce n’est pas la croissance , mais sa qualité et le prix qu’il faut payer pour l’obtenir: un endettement colossal qui vient s’empiler sur un endettement antérieur qui lui même était colossal.
  • La hausse des taux qui est intervenue sur les marchés n’est pas économiquement significative à ce stade. En revanche elle est déjà très significative financièrement , la preuve en est qu’elle a déstabilisé les marchés. La preuve aussi est qu’elle a réussi à crédibiliser les anticipations d’accélération de hausse des prix: si les taux  montent disent les marchés ce doit être parce que l’inflation est au coin de la rue.
  • Les resserrements des banques centrales ne sont pas comparables aux resserrements antérieurs car ils ne visent ni a calmer l’inflation ni a peser sur la demande. Ils visent  calmer les marchés d’actifs, trop exubérants et à reconstituer des marges de manoeuvre pour faire face à la prochaine récession. Ils sont préventifs.
  • Draghi va parler ce jour, comme il est fidèle à lui même il devrait tenir des propos « dovish » colombe, susceptible de soutenir les cours de Bourse.
  • Les risques sont du coté de la situation pré-électorale Italienne; du coté  de l’Allemagne avec les difficultés/incertitudes  de la coalition et bien sur du coté de la désintégration politique américaine.
  • La désintégration politique laisse le champ libre aux néocons qui vont de provocations en provocations à l’égard de la Russie par exemple avec le nouveau rapport sur l’usage possible de l’arme atomique même en cas de conflit conventionnel.
  • Nous maintenons notre sinistre prévision: un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre on le sait bien!
  • le rapport américain est pure folie il témoigne du désarroi des élites, de la faiblesse militaire réelle des USA, de la faiblesse de Trump incapable de  résister aux idées neo-cons, la course aux armements reprend de plus belle,  lisez le : https://admin.govexec.com/media/gbc/docs/pdfs_edit/2018_nuclear_posture_review_-_final_report.pdf
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s