Repères, suivi. Les dépêches. Le Dow finit en baisse, la hausse des Taux longs reprend

Repères, suivi . Les dépêches stabilisation, mais peu d’enthousiasme

par brunobertezautresmondes

Peu d’enthousiasme c sur les Bourses euros malgré la bonne prestation de WST hier et celle des places asiatiques. On s’améliore ensuite grâce à une meilleure orientation et de WST. L’Europe finit ferme, mais WST rechute en fin de séance avec une regain de hausse des taux sur le 10 ans à 2,84%.

remontée des taux du 10 ans

Remontée du dollar au dessus de 90 au DXY.

En Europe on gagne entre 1 et 2%

Nous avons diagnostiqué hier que la crise était circonscrite et c’est bien vrai, tout s’est bien passé, comme un accident certes, mais sans boule de neige. Les principaux dégâts à ce stade sont chez la Communauté Spéculative la plus stupide celle qui ramassait des piécettes devant le célèbre bulldozer.

Le bouc émissaire c’est la spéculation sur le VIX et son inverse le XIV. On oublie que la spéculation sur la volatilité n’est pas tombée du ciel; elle est surdéterminée:

_par la manipulation du risque par les autorités, elles manipulent les taux mais aussi le risk en promettant de toujours être là et de prevenir en cas de pépin

-elle vient de la confusion entre l’incertitude, le vrai risque réel et la volatilité, bestiole mathamatique

-elle a pour origine la volonté des gros investisseurs collectifs commes les retraites de bonifier leur rendements minables par des spéculations hasardeuses sur le calme durables des marchés

Le narrative macro et politique a été mesuré et sans maladresse particulière, simplement faux bien entendu:

Le narrative dominant c’est celui de la Healthy correction, celui de la saine correction, celui de la pause qui rafraîchit.

On trouvera ci dessous le graphique du nombre de papiers de Bloomberg le leader mondial en propagande, qui comportent la fameuse healthy correction.

La healthy correction présente de multiples avantages:

-elle rend superficielle la crise, c’est un mini accident

-elle brouille les cartes, on perd de vue l’historique qui a précédé

-elle évite de poser les vraies questions, celles des desequilbres du système

-elle évite de tacer le lien entre la politique de normalisation, les QE et les surévaluations

-elle exonère les élites: ce ne sont pas elles qui sont responsables, ce sont leurs joueurs, le public

-elle permet de culpabiliser le public car si il a besoin d’une correction c’est qu’il est coupable

-il est coupable de ne pas détecter les signes envoyés par les autorités quand elles disent que l’on fait des exces et sifflent la fin du bal et stoppent la musique;

-elle renverse donc les responsabilités ce qui est le but de toutes leurs interventions: elles au dessus, le public en dessous

-elle prépare la contre-attaque et la remontée ou sa tentative car elle suggère que l’on va se trouver assaini et que l’on va repartir dans de bonnes conditions:

ci dessous le graphique que la Healthy Correction et son usage chez Bloomberg;.

 

La Maison Blanche a compris que l’on allait se servir de la chute de la Bourse pour détruire le trumpisme et ses vantardises. Donc elle a fait une mise au point politique en affirmant que le Trumpisme allait faire passer la croissance à plus de 4% et réduire les déficits. Elle essaie de casser l’argument selon lequel la chute du marché serait provoquée par la hausse des taux, les craintes de déficit accrus et l’inflation.

A noter que les affirmations de Trump sur la croissance sont sans fondements , le potentiel de croissance des USA sans dérapage n’est guère supérieur à 2%.

Une reprise de l’investissement va accroître considérablement les déficits extérieurs , fragiliser un système deja mal en point puisque l’épargne n’est guere supérieure à 3%. Le trumpisme arrive à un moment inopportun dans le cycle. Pour qu’il puisse marcher il faudrait que nous soyons en debut de cycle et non en fin de cycle. Son timing est aberration ce n’est pas une affirmation  politique, c’est du bon sens.

Ci dessous l’une des illustrations des déséquilibres du système americain: malgré la hausse de la part des profits phenomenale dans le GDP, la profitabilité du capital reste très insuffisante ce qui oblige, pour que le système tourne avec un profit insuffisant et desrevenus insuffisants à une créationde dettes colossale pour tous les agents économqiues y compris le gouvernement.

Le diagnostic du rebelle 

Carl Icahn: ‘The market itself is way over-leveraged. One day this thing is just going to implode and it may be worse than 1929.


CDU seems to come out of #GroKo negotaitions as the loser, as it loses Finance & Interior ministries. In fact it was tactical retreat to save Merkel. In case of snap elections, her leadership would be challenged.


[Bloomberg] Asian Stocks Rally After U.S. Rebound; Bonds Gain: Markets Wrap

[Bloomberg] Trader Whose Fund Made $2.7 Billion in Crisis Says Volatility’s Here to Stay

[Bloomberg] Get Ready for Most Cryptocurrencies to Hit Zero, Goldman Says

[NYT] Volatility Rattles Stocks, and Investors Who Bet on a Continuing Calm

[WSJ] How the Bull Market’s Greatest Trade Went Bust

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s