Tout le monde ne croit pas au regain d’inflation. Il faut être prêt à tout, mais personne ne sait.

John Norman de chez JP Morgan fait remarquer que le marché se trompe régulièrement et sous estime l’importance des forces déflationnistes depuis deux décennies.

Les prévisions sont majoritairement mauvaises , surévaluées sur tous les indicateurs et aussi bien sur les earnings salariaux. Il prétend que c’est cette incapacité à prévoir correctement l’inflation et cette propension à la surestimer qui  expliquent les erreurs du consensus sur l’évolution des taux d’intérêt. 

Norman a raison d’attirer l’attention sur ce phénomène de  surestimation de l’inflation et de sous-estimation des forces de déflation , il traduit la réalité qui est : l’incertitude. Une hirondelle ne fait pas le printemps ni même une seul beau jour, cela on le sait depuis Aristote, mais un jour cela changera et toute la question est de savoir quand!

Personne ne le sait. 

Un jour les conditions changeront pas seulement au plan monétaire comme on le croit mais cela peut changer au plan de l’économie réelle avec la surchauffe, les déficits , les rapports de force sociaux, les changes , la confiance dans la monnaie etc .

Rien n’est joué voila notre avis et il faut être prêt à tout, surtout ne pas croire à la magie.

Les 2,9% de hausse des gains salariaux qui ont mis le feu aux poudres sont de la magie. 

 

JPMORGAN: Investors stressing over inflation should pay close attention to one peculiar trend 

  • US inflation has undershot the Federal Reserve’s 2% target for much of the recovery, but a stronger economy and the tax cut package have sparked fears of a sudden pick up.
  • Inflation fears have driven bond yields higher and stock prices lower, reintroducing volatility into a market that hasn’t seen much of it. 
  • JP Morgan’s head of cross asset strategy, John Normand, crunches the numbers to show inflation has historically surprised investors, but consistently to the downside.

Inflation fears have been central to the shaken market confidence of the past few trading sessions, yet one strategist at JPMorgan is totally sanguine about the inflation risks facing the US economy.

John Normand, head of cross-asset strategy at JPMorgan uses a large sample of historical comparisons in inflation, core consumer prices, which exclude food and energy and are a favorite of central bankers, as well as wage growth as measured by average hourly earnings.

Normand’s message: There’s a pattern.

« Over the past two decades, inflation has surprised more to the downside than to the upside on all indicators, » he writes in a research note.

Core CPI has met consensus forecasts « about 40% of the time since the late 1990s, exceeded expectations 26% of the time and undershot expectations 33% of the time. »

Average hourly earnings met estimates 25% of the time, overshot 29%, and undershot 45%.

The market’s vertiginous plunge, which has since stabilized, first started last Friday after the market latched onto data showing a 2.9% spike in annualized average hourly earnings, the biggest gain since the recession.

Normand uses this chart to show the combined trajectory of these key indicators for Federal Reserve policy — and to show inflation leery-investors are likely jumping the gun, and not for the first time.

« This underapreciation of disinflationary forces probably explains why the consensus has incorrectly forecast the direction of Treasury yields most years since the global financial crisis, » he says.

US inflation has undershot the Fed’s 2% target for much of the economic recovery despite an extended period of low interest rates and solid economic growth, in part because of stagnant underlying wages for most workers.  Read »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s