Une béquille qui se dérobe.

En régime de post modernité, le monde vit sous dopage perpétuel. il faut sans cesse augmenter la plus value pour soutenir la profitabilité et en même temps augmenter les ventes de biens et services pour réaliser la plus value.  Bref il faut booster les désirs.

Je considère que le monde post moderne est totalement dépendant à la fois du crédit, c’est à dire du pouvoir d’achat artificiel qui remplace les revenus et de la publicité. Il est tributaire de la destruction des identités des sujets afin de les remplacer par la consommation, mais c’est difficle à cerner!

Si on pouvait créer un indice synthétique de stimulation/dopage qui serait intelligent au point d’être méthodologiquement significatif, il faudrait créer cet indice. Lui même ou ses dérivées seraient utile.

Vous suivez dans notre service, l’ascension du crédit et en même temps la tentative de modération qui est en cours.

Mais personne ne suit l’autre dopage, la publicité.

Je remarque que celle ci est en difficluté depuis quelque temps. Et cela devient critique.

Ci dessous vous trouverez le graphique qui retrace la chute des cours de Bourse de la première agence de publicité, si je ne me trompe pas, du monde, WPP.

Sale allure non?

Publicités

2 réflexions sur “Une béquille qui se dérobe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s