Essai. Avant le bruit des bottes, la technologie et le bruit des sous! Poutine reprend la main.

Les médias français sont presque absents du grand débat, le débat sur la confrontation entre Washington et la Russie.

Les arbres ce sont les nouvelles anecdoctiques sur le russiagate et la volonté de paralyser Trump en matière de politique étrangère pour laisser le champ libre aux généraux du Pentagone et aux néos-cons. Car c’est ainsi que nous analysons la poursuite de l’entreprise de Muller: une entreprise qui vise à paralyser Trump.

La forêt c’est la préparation de l’affrontement militaire. En ligotant Trump, en le mettant hors jeu  pour tout ce qui concerne la Russie, les militaires et les néos cons se donnent le champ libre, ils le balisent, ils s’activent. Ils ont réussi à faire franchir une limite à l’affrontement grâce à leur décision d’occuper une partie de la Syrie. Ainsi le conflit a changé de nature avec la Goutha : il est passé à l’étape supérieure, une sorte de Viet Namisation.

Les derniers développements constituent des sortes de provocations. Ils ne sont pas perçus comme tels en raison de la retenue de Poutine. pour l’instant il ne s’est pas départi de sa prudence voire de sa volonté de conciliation, mais nous faisons le pari que ceci n’est que temporaire: Poutine se consacre à ses élections du 18 mars. Il ne veut prendre aucun risque, et c’est selon nous la raison pour laquelle il adopte un profil très bas. Son haut niveau d’approbation devrait faire de cette élection une formalité, mais on ne sait jamais et il faut optimiser. Les observateurs se demandent quelle direction va prendre la politique russe après ces élections, nous, nous prenons le risque de considérer qu’elles vont libérer Poutine de sa retenue. On pourrait passer du « soft » au « hard ».

Si Poutine fait preuve de beaucoup de modération, cela ne signifie pas que la Russie avale les couleuvres que les militaires américains lui envoient , profitant en quelque sorte de son retrait temporaire.

Le ministre des affaires étrangères Lavrov dévoile la stratégie future elle consistera à rendre coup pour coup. et au niveau suprême, nucléaire, Poutine est venu crédibiliser Lavrov en déclarant ces derniers jours que la Russie en cas d’attaque nucléaire répondrait immédiatement, sans tergiversation et fort. Et qu’elle en avait les moyens et même des moyens nouveaux. (Voir ci- dessous en pied d’article En Prime). Ce à quoi la porte parole américaine a fait la réponse dérisoire selon laquelle La Russie contrevenait aux traités.

Lavrov a dit mercredi que les USA étaient en train de déployer des armes stratégiques en Europe et qu’elle procédait à l’entraînement des pays européens afin qu’ils puissent utiliser ces armes nucléaires. Il a ajouté lui aussi que ce faisant, les USA violaient le Traité de Non Prolifération, le NPT.

Son analyse affirme que le désarmement nucléaire était impossible si on ne prenait pas en compte les facteurs qui déstabilisaient l’équilibre  stratégique et la sécurité internationale aujourd’hui. En particulier, le déploiement global d’un système anti missile et surtout le déploiement des armes stratégiques américaines en Europe accompagné de missions nucléaires conjointes.

Bref les Russes ont donc répondu qu’il ne fallait pas les prendre pour des imbéciles,  qu’ils savaient ce que déployer des armes stratégiques voulait dire et qu’ils ne prenaient pas les coups de pieds pour des caresses. La stratégie américaine est en effet de faire passer les autres pour belliqueux tout en prenant eux même des mesures belliqueuses détournées.  Il s’agit de paralyser l’adversaire de l’empêcher de prendre conscience des risques et bien sur de jouer sur les opinions publiques. Lavrov a raison: apprendre aux autres comment utiliser des armes nucléaires n’est pas le  signe d’une recherche de désescalade.

Les réponses russes, Poutine change la donne 

Ce n’est pas un hasard si les Russes annoncent des innovations importantes. ainsi les militaires russes sont en train de mettre au point des lasers montés sur avions capables de frapper les satellites ennemis. Ce n’est pas de la science fiction.

Interfax a révélé que  Almaz-Antey a finalisé les travaux sur un « anti satellite complex « , qui comprend un laser et un contrôle au sol. “The development of this complex took place, all the work done will allow to make a step forward in the creation of such aircraft” .

According to Interfax, defence companies have been working on the plane-mounted laser, which if confirmed to be true, will be capable of hitting enemy satellites. Russia will “actively use the developments gained in the creation of the aircraft with laser weapons A-60” it said.

Russia claims to have moved a step closer to creating aircraft with lasers. Pictured is a Russian Su-33 fighter jet. Picture: Russian Defense Ministry Press Service/AP

Su-33 fighter jet.

les experts n’ont pas vérifié mais ils affirment que ceci est possible.

 

John Blaxland, « Professor of International Security and Intelligence Studies and director of ANU’s Southeast Asia Institute »  a considéré que cette avancée était tout à fait stratégique. Cette avancée serait décisive en ceci qu’elle contrebalancerait l’avantage des Américains en matière d’armes conventionnelles completées par leur formidable réseau de satellites. Le Pentagone a mis au point un tel laser embarqué, il fonctionait mais le projet a été abandonné en raison de son coût extrême. La démarche russe , qui est également celle suivie par les Chinois vise à profiter du fait que des satellites en orbite sont difficiles à protéger, alors qu’ils essentiels dans le dispositif américain.

Ces nouvelles sont les émergences des parties immergées de l’iceberg du renouveau de la course aux armement de tous cotés.

  Russia’s Su-57 stealth fighter is about to meet the US F-22 over Syria

The recent missile launch looked more like an explosion. Picture: Ministry of Defence of the Russian Federation/YouTube

Il y a quelques jours, la Russie a révélé l’existence du nouveau système anti missile  dont la fonction est de protéger les installations clefs de Moscou. Russia unveiled its new antimissile system which is designed to safeguard key Moscow installations.

A propos de ces révélations l’expert Gilbert Doctorow tranche ; ce n’est pas pas  » une nouvelle course aux armements mais sa conclusion avec la victoire russe et la défaite américaine ». Ce qui est peut être aller un peu vite en besogne. Les USA dysfonctionnent mais ils ont des ressources et de la ressource! En passant l’auteur Doctorow expose une analyse intéressante des défaillances américaines et en particulier celles qui sont maintenant criantes en matière de renseignement.

http://usforeignpolicy.blogs.lalibre.be/archive/2018/03/02/missile-gate-1163692.html

Les budgets américains, des budgets de guerre

 

Le prochain budget du Pentagone pour 2019 atteignent des records absolus, avec un budget global de $ 700  milliards, en chiffres ronds, soit 15% d’augmentation sur le budget précédent de l’année fiscale 2018. Les experts, dont on ne connaît pas le biais évaluent le budget militaire réel, tout compris des Etats Unis à 1200 milliards, pour ce faire ils incluent toutes les dépenses directes et indirectes des différentes agences et des ministères qui de près ou de loin travaillent pour l’armée. Disons pour être raisonnable qu’une enveloppe de $800  à 900 milliards ne doit pas être loin de la réalité.

L’originalité de ce budget américain, selon les spécialistes est qu’il ne donne pas à la priorité à la haute technologie et au développement à long terme, mais qu’il est conçu en sorte de rendre possible un conflit semi conventionnel de longue durée totalement différent de ceux que l’on a connu tout au long de ces dernières années de remodelage des cartes et de « regime change ». On se prépare non plus à la guerre contre la terreur ou un supposé dictateur, non se prépare à une autre type de conflit. pareil budget pour les observateurs traduit bel et bien un changement de perspectives stratégiques.

Si vous mettez bout à bout les données:

-les Russes présentés comme l’ennemi, conquérants ,

-les nouvelles orientations et l’escalade du budget du Pentagone

-la mise sous tutelle de Trump par les généraux lesquels détiennent le vrai pouvoir seuls

-l’entretien d’un esprit paranoïaque anti russe chez la population, la fabrication de l’ennemi, le conditionnement de l’opinion publique

-l’alliance entre les néos-cons, les libéraux , les médias grand public et le capital kleptocratique

-les réactions et préparatifs russes ; la réponse des russes montre que la question de l’affrontement se pose.

Si vousmettez bout à bout les données, vous arrivez à la conclusion logique que non seulement la guerre est surdéterminée comme nous l’expliquons souvent, mais qu’elle est possible et qu’elle se prépare.

En Prime:

Poutine déclare dans son discours sur l’état de la Nation que la Russie a testé des armes nucléaires puissantes qui rendent inutiles les ystèmes de défense anti missile. 

President Vladimir Putin said in his annual state-of-the-nation speech that Russia has tested powerful nuclear weapons that render missile defense systems useless.

Those weapons include cruise missiles, nuclear-powered underwater drones and a new hypersonic missile that travels five times the speed of sound.

« The foreign policy part of Putin’s speech focused on how the United States had ignored Russia’s strategic interests long enough, » NPR’s Lucian Kim reported from Moscow. « Putin repeatedly interrupted his speech to show videos of cutting-edge rockets and torpedoes snaking their way to their targets. »

Putin warned that any use of nuclear weapons against Russia or its allies would trigger a response.

The speech precedes Russia’s upcoming presidential elections, set for March 18. Putin is widely expected to win his fourth term in office.

With videos and computer graphics displayed on giant screens, Putin showed off the array of new weapons to the hundreds of officials and lawmakers gathered for the address.

« A low-flying, low-visibility cruise missile armed with a nuclear warhead and possessing a practically unlimited range, unpredictable flight path and the capability to impregnate practically all interception lines is invulnerable to all existing and future anti-missile and air defense weapons, » Putin said, according to the state news service TASS. He said the missile was successfully tested late last year.

The underwater drone is capable of operating at « very extreme depths covering intercontinental distances » at speeds much faster than current submarines, torpedoes and surface ships, Putin said.

He also said Russia had tested a new heavy intercontinental ballistic missile, called Sarmat, capable of striking targets by flying over either the North or South poles. The missile can be armed with nuclear warheads, he said, including the new hypersonic ones.

« With the total weight of over 200 tons it has a short active flight path, which complicates its intercept by ABM systems, » said Putin, according to TASS.

Russia’s claims about its nuclear capabilities can be difficult to verify. For example, Russian television flashed a design of their new nuclear-armed underwater drone in 2015. Many experts questioned details in the schematic, and doubted that the weapon is fully developed. But most agree a program looking into nuclear drones exists.

The president also spoke about domestic issues, including highway infrastructure and health care.

« The containment of Russia didn’t succeed, » Putin said. « It’s time to recognize that reality. This isn’t a bluff. »

« No one has listened to us, » he said, according to the AP. « You listen to us now. »


Russia unveils ‘invincible’ nuclear missile

Putin on Russian missile: No defense system will be able to withstand it.

http://video.foxnews.com/v/5742252213001/?#sp=show-clips

Nauert: We will hold Russia to account for bad activities


 

En prime  Gilbert Doctorow

Missile-gate

  by Gilbert Doctorow, Ph.D.
 Gilbert Doctorow is an independent political analyst based in Brussels. His latest book, Does the United States Have a Future? was published on 12 October 2017. Both paperback and e-book versions are available for purchase on http://www.amazon.com and all affiliated Amazon websites worldwide. See the recent professional review  http://theduran.com/does-the-united-states-have-a-future-a-new-book-by-gilbert-doctorow-review/    For a video of the book presentation made at the National Press Club, Washington, D.C. on 7 December 2017 see https://www.youtube.com/watch?v=ciW4yod8upg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Essai. Avant le bruit des bottes, la technologie et le bruit des sous! Poutine reprend la main.

  1. Poutine est un joueur d’échecs et ceux qui l’ont critiqué pour sa « faiblesse » vis à vis des US ont, à mon sens, eu tort.
    Aux échecs, quand on joue avec les pièces noires, il faut défendre surtout lorsque celui qui a les pièces blanches attaque en permanence. Seulement attaquer en permanence affaiblit souvent la défense et il suffit d’un ou deux coups non pertinents pour que celui qui a les pièces noires puisse passer d’une position défensive à une position offensive …sur la base d’une solide défense.
    Poutine a défendu, les US ont attaqué tous azimuts mais sans stratégie claire et ils se sont désorganisés et ont perdu leur avantage. Poutine passe maintenant à l’offensive en affirmant que la Russie est très supérieure technologiquement. ( Ce qui est factuel avec les systèmes de défense S400-S500, les chasseurs SUxx face au fer à repasser F35 US… ).

    Les néocons va-t-en guerre US feraient bien de regarder et écouter très attentivement les entretiens de Poutine avec Oliver Stone. Poutine dit notamment que si la Russie devait initier un conflit militaire, ce serait avec la certitude de l’emporter.

    Info de dernière minute, Gazprom entend dénoncer son contrat d’approvisionnement de gaz avec l’Ukraine. Entre le discours de Poutine hier et la décision de Gazprom, le message est on ne peut plus clair vis à vis des US et de l »UE.

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-L-Ukraine-baisse-le-chauffage-faute-de-gaz-russe-l-UE-s-inquiete/895443.rom

    J'aime

  2. L’hégémonie américaine au moyen orient est mise à mal par l’armée russe..le système a échoué pour l’instant à débarquer Assad mais ce n’est que partie remise car la montée en puissance de la préparation militaire des USA n’augure rien de bon de même que les démonstrations de force de l’OTAN sur le sol européen…Rappelons nous que le gouvernement allemand a préconisé l’année dernière une préparation de survie court terme pour sa population.
    En france pas de commentaires particuliers…est-ce que les élites allemandes seraient tombées sur la tête?…lol

    J'aime

  3. J’aimerais en préambule de ce que je vais dire, préciser que cette réflexion ci-après n’engage que moi, qu’elle ne se veut pas prosélyte, mais je souhaite la présenter toutefois avec l’accord de M Bertez, bien entendu, car elle me hante depuis des années.

    En juin 1981, à Međugorje en Bosnie-Herzégovine, la vierge apparaît à des enfants croates. Je découvre par hasard cette affaire en 1986 par l’intermédiaire d’un ami. Elle leur révèle rapidement des secrets terribles qui arriveront au monde et à la Bosnie également, si le « monde » ne se convertit pas. Dix secrets, pas encore réalisés à ce jour qui seront révélés au monde entier une semaine avant leur réalisation. Jusque là, rien que de bien classique. Des apparitions mariales, il y en a des dizaines, et les catholiques eux-mêmes restent perplexes devant beaucoup d’entre elles, dont celle de Međugorje qui divise les croyants. Catholique moi-même, habitant proche de Lourdes, donc connaissant bien le contexte local de l’apparition lourdaise à laquelle j’adhère, je reste en revanche très réservé sur Međugorje et les autres apparitions actuelles. Voilà pour le préambule.

    En 1995 en pleine guerre civile de Bosmie, Međugorje est également touché par la guerre. Les voyants croates, devenus adultes, demandent un jour à la vierge qui leur apparaît encore tous les mois si les terribles secrets révélés 15 ans auparavant ne sont pas en train de se réaliser. La guerre civile fait alors des ravages dans la population, inutile de le rappeler ici. La vierge leur dit que non : « tout ce qui se passe en Bosmie n’est rien, en comparaison des secrets et des malheurs qui se réaliseront bien plus tard. »

    En 1995, plus personne ne croit à une guerre nucléaire, le mur de Berlin est tombé et Eltsine est un pantin à la tête de la Russie. Personne de censé, en 1995, ne croît à un conflit nucléaire total, malgré les guerres civiles ici ou là. Personne. Et ces propos de la vierge que je découvre dans une revue à l’époque m’interpellent profondément car ils sont si anachroniques, voire hors contexte géopolitique d’alors qu’ils me paraissent, du coup, vrais.

    Je rapporte cet échange des voyants et de la vierge à mon père. Il me rétorque alors : « en 1936, ou 37, je sais plus, une aurore boréale est apparue sur les Pyrénées. J’avais 7 ans. Maman (née en 1904) m’a rappelé le signe dans le ciel promis par la vierge à Fatima en 1917 pour annoncer une guerre pire que la première. Maman, croyante, connaissait le second secret de Fatima. En 1917, absolument personne ne croyait à une nouvelle guerre et pourtant c’est alors que la vierge a annoncé qu’il y en aurait une , pire que celle de 1914 (second secret de Fatima), si la Russie devenait communiste. Lorsqu’elle a vu l’aurore boréale, maman a pensé à Fatima bien sûr. Mais elle a surtout songé à la gabegie du front populaire en France, leur pacifisme béat et niais, voire coupable car complice, à la guerre civile en Espagne de l’autre côté des Pyrénées dont on voyait les premiers réfugiés, au réarmement de l’Allemagne, au Bolchévisme etc… et elle m’a dit : on va avoir la guerre. »
    Ce n’était pas le propos d’une bigote millénariste, ou obscurantiste. Pour ma grand-mère, c’était la simple confirmation par la foi d’une intuition paysanne : le monde, tel qu’il avait été bâti après 1918, et qui avait tué tant de jeunes dans la famille, ce monde-là était voué au chaos, de par l’instabilité intrinsèque de ses bases. L’armistice de 1918 avait été conçue, entre autres, je rappelle, pour donner à l’Allemagne les moyens de résister à la menace communiste qui grandissait en Europe, je ne vais pas refaire un cours d’histoire. Bref, tout ce qui s’en était suivi découlait d’un faux-semblant mêlé de rancœur et de pusillanimité et ma grand-mère n’avait pas besoin d’avoir fait polytechnique pour le saisir instinctivement.
    Giraudoux le pressentait également (dans « La guerre de Troie n’aura pas lieu ») et lui de son côté n’avait pas besoin de la foi de Fatima ou d’une aurore boréale incroyablement anormale pour en avoir la confirmation : il était diplomate et surtout, avait une sensibilité qui faisait défaut à beaucoup de nos dirigeants d’alors.

    La guerre est surdéterminée, oui, surdéterminée est le mot, merci M Bertez de le rappeler. Parce que le système actuel est de nouveau instable, de par sa propre construction de 1971 et de l’abandon du standard or, et ses éléments constitutifs (médias, néocons, Kleptos…) ne sont depuis que ses serviteurs, merci aussi de le préciser pour cadrer le débat.
    Même si je ne crois pas en revanche à l’argument (de façon isolée du moins) d’une nécessité de guerre pour resouder l’unité américaine qui part à vau l’eau. La guerre, quelle que soit la forme qu’elle prend, est l’issue inéluctable d’une construction vérolée et bancale, car cette construction a intrinsèquement besoin de retrouver une certaine stabilité pour exister, un point c’est tout, à mon sens. Pas besoin d’un rappel de la vierge aux croyants de notre temps pour le comprendre.

    Hélas, je n’ai pas votre intelligence et votre sang-froid, M Bertez. Aussi, je veux faire l’autruche, parce que ce qui s’annonce est terrifiant et que je me dois « naturellement » de le rejeter au loin, dans un recoin de mon esprit, si je veux continuer à vivre sereinement. C’est humain, voilà tout.

    Mais cette fois, c’est mon père (89 ans) qui m’a rappelé les propos de la vierge de Međugorje aux voyants bosniaques lors des barbaries de 1995 : « Cette guerre de Bosmie, ce n’est pas ça que je vous ai prédit en 1981, mais bien pire, plus tard, si vous ne faites rien pour changer le monde ».

    Un croyant éclairé pourra prétendre que Dieu envoie la vierge pour avertir les hommes de leur propre folie parce que le « système » qu’ils ont créé est un monstre diabolique, au sens satanique du terme. Je suis croyant, et je crois que le système actuel est satanique, car il détruit, divise l’esprit, sème le doute et la confusion, vous l’avez vous-même rappelé par exemple au travers de la volonté perverses de l’ONU et de ses hommes liges pour détruire le « genre » humain.

    Un athée ou un agnostique éclairé ( et tous ceux qui vous lisent) saura que ce même système est un ogre qui dévore ses enfants. C’est le bon sens même, me semble-t-il.

    Peu importe après tout ce qui, à un moment ou à un autre, emporte notre décision et nous convainc que la guerre est au bout de la route. C’est une finalité, une nécessité pour le système.

    C’est terrifiant, mais plus tôt on l’admet, mieux on peut se préparer à le gérer.
    Après tout, mon père a survécu à l’occupation allemande et à la guerre froide, mais la guerre civile, elle, que ce soit en Bosnie, au Rwanda ou actuellement en Syrie le terrorise toujours, littéralement. Car cela est pire à ses yeux qu’une apocalypse nucléaire. Car cela détruit le fondement même des familles et des communautés, des amis, du voisinage, cela fait naître le sang et la rage là même chez ceux qui s’en croyaient protégés. Et cela les brise à jamais, même après la reconstruction et la paix qui reviendra ensuite, comme le l’éclaircie après l’averse. A jamais, voilà le drame !

    La guerre civile détruit déjà les Etats-Unis de l’intérieur, dès à présent. Elle va détruire le consensus et l’homogénéité italienne par le remplacisme et les Italiens en sont conscients, terriblement conscients, comme les Allemands ou les Anglais d’ailleurs.
    Et c’est de cela qu’il aimerait me protéger, moi, son enfant. De cette guerre-là.
    Comme il ne peut m’en protéger – personne ne peut – cela fait cinquante ans qu’il m’enseigne ce que vous, M Bertez, articles après articles enseignez aussi et râbachez : apprendre à être un « homme bien ». C’est déjà énorme et cela sera un avantage conséquent, j’en suis persuadé, en ces temps troublés qui s’annoncent.

    Faites ce que bon vous semble de cette réflexion, mais dores et déjà, je vous redis merci pour vos articles. Ils sont très précieux à beaucoup d’entre nous. Très.

    J'aime

  4. J’aimerais juste rajouter à ma réflexion que nous tous, autant que nous sommes, avons dans notre inconscient cette présence d’esprit que la « guerre » est au bout du chemin. La véritable nouveauté, de nos jours, est que le système a appris de ses erreurs. Et qu’il a envoyé aux hommes un nouvel avatar qui étouffe cet inconscient reptilien, qui devrait nous protéger de ses maléfices : ce fameux refuge dans un monde virtuel fait de vide, de désirs et de relativisme, dont internet est le vecteur le plus abouti. Car plus question de nos jours de faire adhérer les hommes aux croyances du sacrifice de l’individu pour un système supérieur et fachisant. Une façon novatrice pour le système actuel, d’anesthésier les germes de réflexion et de bon sens en chacun de nous. Et cela fonctionne parfaitement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s