Sondages, Macron baisse… oui et après ?

D’après un sondage Yougov réalisé pour Le HuffPost et CNews, Emmanuel Macron et Édouard Philippe perdent respectivement 11 et 6 points d’opinions favorables en mars par rapport au mois de février.

Le président de la République est ainsi à 30% d’opinions favorables, contre 41% le mois précédent.

De la même manière, le Premier ministre tombe à 30% d’opinions favorables, contre 36% en février.

La perte de confiance envers Emmanuel Macron et Édouard Philippe est la plus forte au sein des sympathisants Les Républicains (-31 points d’opinions favorables pour le président, – 23 points pour son Premier ministre).

On notera que ces résultats , qui mesurent plutot l’inconstance des Français que l’approbation du gouvernement, sont obtenus alors que la complaisance médiatique  l’égard de Macron reste à des sommets.
Que ce soit la presse, la télévision, les chaines d’info, la radio, tout ce bon monde est et reste dans une logique de ralliement au pouvoir.
Les seules modifications claires au soutien se trouvent du coté de l’étranger: depuis Davos l’étranger est sur le chemin du désenchantement.
Les seules fausses notes, dans l’optique du pouvoir s’entend, se trouvent dans la presse écrite laquelle a un peu traîné des godillots  sur la question de l’immigration, jugeant Macron trop à droite.

 

De toutes façons tout cela est sans importance concrète, nous sommes dans un monde nouveau, dans lequel l’assentiment et le soutien des citoyens ne sont  plus nécessaires: le contrôle des citoyens est interne, dans leur tête, n’oubliez pas que dans ce monde moderne, ce ne sont plus les actes et les comportements qui sont contrôlés et manipulés, ce sont les subjectivités. Les oppositions ou les rejets sont une combinatoire à l’intérieur du système. Blanc-bonnet bonnet-blanc restent la vérité de la politique; et c’est ce qui explique que tout en étant fortes, les oppositions sont impuissantes.

Aucune opposition n’ a intégré la situation nouvelle dans laquelle se déroule la vie politique. Le système a modelé la société civile ou ce qu’il en reste selon le moule qui lui est favorable pour son avancée et sa reproduction. Les opposants sont impuissants; les citoyens se défoulent … sur leurs écrans et jouissent la conscience tranquille de leur lâcheté sur les réseaux sociaux.

On fait, à notre époque de la politique autrement; c’est à dire que l’on n’en fait pas. Finalement c’est : silence on gère! Nous sommes dans la coupure, dans la disjonction, la non-articulation, la non-transmission, la non -représentation, bref nous sommes dans le spectacle et le joujoux infantiles avec les signes/hochets.

N’oubliez jamais que si la tyrannie c’est ferme ta gueule, la démocratie façon actuelle c’est cause toujours.

Publicités

Une réflexion sur “Sondages, Macron baisse… oui et après ?

  1. C’est sûr que le précédent, Hollande, même à 4% a continué comme si de rien n’était ses stupidités. Vu le système politique français, le président et les députés une fois élus, il n’y a plus de point d’arrêt possible à n’importe quelle dérive. Et comme depuis la loi constitutionnelle n° 2007-238 du 23 février 2007, la notion de haute trahison est purement et simplement supprimée du texte constitutionnel, il ne nous reste plus qu’à constater les dégâts et banquer pour les aider à passer leurs vieux jours pas trop dans la misère. Et protégés par la police, en plus…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s