Les dépêches mardi 20 mars, les FANG+ au coeur du problème systémique impérial

L’attention reste concentrée sur les FANG+qui pèsent près de 4 trillions.

La pratique de la « capitalisation des espoirs » est peut-être justifiée en termes de jeu et d’analyse financière théorique, elle ne l’est pas en terme  de macro-économie dès lors que les sommes deviennent colossales. Et c’est le cas en cette période. Quatre  trillions ce n’est pas rien!

Il faut noter par ailleurs que cette capitalisation des espoirs n’est possible que si il y a en même temps une politique monétaire qui solvabilise et monétise ces espoirs. Le processus/ système est un impérialisme complet qui englobe non seulement le seigneuriage monétaire mais le seigneuriage quasi monétaire.

On s’insurge contre les cryptomonnaies s qui seraient du vent, mais quid du vent que représente la capitalisation abusive des FANG+?

En effet cette pratique théorique qui permet   de créer de la valeur/pouvoir d’achat  à partir de richesses qui n’existent pas encore et qui n’existeront peut être jamais, est une sorte de fait du prince, c’est un échange inégal. Elles n’existent, elles ne sont mises en existence que par le coup de baguette magique du consensus qui régit la sphère financière. Consensus non scientifique, idéologique, qui est imposé par le plus fort, par le marché dominant, Wall Street. Celui qui commande dans la vie, c’est celui qui impose les règles du jeu. N’oubliez jamais!

C’est un fait du prince qui repose sur sa capacité à imposer les règles du jeu des valorisations boursières. La théorie financière est à l’avantage exclusif  des USA et des Anglo-saxons en général car cette théorie qui consiste à capitaliser cher ce qui n’existe pas,  la Dark Matter, permet de drainer les richesses réelles mondiales. Si on augmente la valeur relative de ce qui n’existe pas, si on gonfle la valeur du vent, alors on déprécie ce qui existe;  c’est une évidence à laquelle bien peu réfléchissent.

Les USA et les Anglo saxons en général vendent au reste du monde du vent, des promesses de performance en échange de biens  réels, utiles, voire indispensables , qui contiennent du travail souvent sous-payé. Le nouvel échange inégal du post modernisme,  de la financialisation et de l’hyper-capitalisme réunis c’est cela , cet échange de ce qui est espérés et gonflé, inflaté contre ce qui est produit et dévalorisé!

Je soutiens que la pseudo innovation est surévaluée structurellement et que c’est un moyen de drainer de la valeur mondiale, de la plus value et de la richesse réelle. L’expérience des marchés financiers permet de l’affirmer sans doute aucun.

L’exploitation n’est plus dans les échanges de  marchandises ou les services, elle est dans les flux de capitaux. Et c’est là ou on mesure à quel point Trump est un simplet, il ne  se rend pas  compte que le système actuel avec les déficits US contrebalancés par des importations d’épargne étrangère, par des exportations de promesses inflatées est très favorable aux USA.  C’est vraiment un idiot. America First , si il réussi , il est entrain de la détruire.

Les valorisations complètement délirantes « des spécialités US », comme les FANG+ et autres anticipent des choses qui n’existent pas, absolument pas! Puisque futures. A venir et bien souvent, le plus souvent, décevantes.  Donc la richesse papier que l’on crée ici et maintenant est spoliatrice pour d’autres qu’elles diluent. Ce qu’ils, les USA,  peuvent acheter avec cette richesse produite par la capitalisation du vent n’est plus disponible pour les autres, ils se l’attribuent !

De même les politiques et stratégies d’entreprises qui peuvent être menées à partir de l’avantage que donnent ces richesses fictives et là  je pense à Amazon, Apple, Microsoft, leur permettent de tuer la concurrence.

Je suis persuadé  que ceci n’a rien à voir avec le libéralisme, le marché et autres sornettes, tout cela a à  voir avec la loi du plus fort.

C’est une sorte d’effet Cantillon élargi  de la monnaie à la quasi monnaie. C’est un moyen , grâce à la théorie favorable aux USA, c’est un moyen d ‘attribuer, de s’attribuer du pouvoir   de prélèvement sur la richesse mondiale .

Réfléchissez c’est un vrai problème. Le fait que les USA imposent leur théorie financière laquelle permet de  capitaliser des espoirs inflatés et incertains est une anomalie. Un abus.

Tentative de rebond modeste sur les bourses

[Bloomberg] Stocks Drop in Asia as Tech Rout Adds to Pressures: Markets Wrap

[CNBC] Tax reform ‘phase 2’ rollout could come as early as April 15, conservative GOP Rep. Meadows says

[Bloomberg] China to Open Manufacturing, Cut Tariffs and Taxes, Premier Says

[Reuters] Xi warns Taiwan will face ‘punishment of history’ for separatism

[AP] China’s Xi strikes nationalistic tone in parliament address

[WSJ] Volatility Gauge Rises Most Since Last Month’s Market Rout

[WSJ] Confused? You Should Be, and the Fed Too

[WSJ] Saudi Crown Prince Will Seek to Solidify Anti-Iran Stance With Trump White House

[NYT] How Facebook’s Data Sharing Went From Feature to Bug

[FT] Xi Jinping promises more assertive Chinese foreign policy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s