Comment on produit des belligérents au service de l’industrie de la guerre

De temps à autres, on change de costume, de noms, voire de chefs…mais le scénario reste le même, tout comme l’armement et l’origine des fonds

Le processus aussi ne varie pas avec les révoltes montées de toutes pièces, la multiplication des attaques « false flag », les bombardements, et n’oublions pas les armes chimiques, elles font bien dans le tableau … et ensuite l’engrenage.

Israel a commencé les lancements de missiles sur la Syrie dans l’heure qui a suivie l’annonce par Trump de son non respect de l’accord PBCOA , histoire de ne pas perdre de temps dans le processus qui consiste à prétendre que l’IRAN veut la guerre.

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Comment on produit des belligérents au service de l’industrie de la guerre

  1. Tout est tellement clair: je ne comprends pas que tout le monde en France ne dénoncent pas ce si fin maquillage médiatique cachant une telle abominable volonté de guerre (sur tant de fronts que l’on pourrait la dire mondiale).

    Dans le cas de l’Iran, j’ai l’impression que le rôle des Européens, Macron l’ex va t’en guerre de la semaine dernière en Syrie, May qui suivra de toutes façons les USA & Merkel jouent le rôle de l’espoir, du « il reste une porte de sortie pacifiste » histoire que
    1- l’Iran ne s’enflamme pas tout de suite, reportant le déclenchement de l’étincelle sur la sortie unilatérale des USA de l’accord pourtant respecté par l’Iran (reconnu par les observateurs de l’ONU)
    2- afin de pouvoir dans quelques semaines prétendre avoir tout tenté sur la voie de la diplomatie / pacifisme mais que décidément ils sont trop méchants en face , qu’ils ne respectent pas les conventions / accords, ils manipulent et envoie des troupes et de l’armements etc … (comme si « nous », les bons-gentils, n’envoyons pas un soldat ni une munition sur les prochains théâtres d’opérations).

    Et « nous », le peuple, sachant ou non, restons là impuissants en attendant qu’ils déclenchent une guerre en notre nom … pour notre bien … C’est notre soumission qui rend possible ces manipulations.

    J'aime

    1. Vous pensez juste.

      Et penser juste est essentiel , mais hélas pas suffisant car les peuple fonctionnent à l’émotion.

      C’est la grande découverte politique de notre époque, le temps des argumentaires est terminé, les officines qui fournissent la matière de l’ingenierie sociale ne cherchent même plus à convaincre, elles ne cherchent plus qu’à influencer, qu’à modeler les perceptions.

      Bref le travail de persuasion politique ne passe plus par la tête mais sous la ceinture, aux niveaux des arcs reflexes, au niveau des répétitions, au niveau des images fortes et surtout répétives, au niveau des mises en scène etc.

      D’ou la priorité que je défends et donc conseille; les prises de conscience doivent d’abord être individuelles, c’est sa propre vie qu’il faut d’abord modifier.

      J'aime

    1. Pour l’instant la politique de la Russie est de tenter de maintenir un relatif équilbre au Moyen Orient et d ‘apparaitre comme un élément stabilisateur face à des excités comme Israel et Trump/Bolton.

      La Russie ne soutient pas la politique des Iraniens qui visent à refermer leur « croissant » d’influence dans la région pas plus que celle de Assad qui aimerait une reconquête plus ferme.

      C’est la Russie qui détient la clef de la situation et pour le moment Poutine entend rester sur sa ligne d’homme d ‘état responsable, modéré mais ferme.

      J'aime

  2. La prise de conscience et individuelle… oui.

    Dommage qu’elle soit si individuelle… Dans mon entourage ; le niveau de culture politique et économique est équivalent à… du scolaire… 14-18 / 39-45 / les 30 glorieuses… le débat n’est pas permis à cause de cette médiocrité qui explique tant de raccourcis employés par nos politiques actuelles.
    Bref ; il faut s’adapter individuellement.

    J'aime

  3. Je pense que quelque part les francais esperent que tout cela leur permette de payer leur essence, leur fioul et leur gaz moins cher. Les russes defendent leur part de marche de vente de gaz nat a l’europe et leur acces a la mediterranee en syrie. Toutes ces sanctions economiques n’ont pour but que de priver l’iran et la russie ( le venezuela?) des profits lies a la hausse des cours du petrole que les banksters et les emirats appellent de leur voeux pour se refaire une sante financiere sur le dos des consommateurs de la planete.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s