Regardez l’indice boursier des banques, le BKX

Les banques sont le coeur du système, lorsque l’on est en régime de capitalisme financier, c’est à dire en régime de capitalisme monopolistique d’état et de banques centrales réunis.

Elles jouent un role important dans les indices boursiers à la fois par leur poids, par leur comportement symbolique, et par un certain coté précurseur. Les banques sont un reflet, un moteur et un symptome, tout ensemble.  Leurs profits viennent de la monnaie, des marchés et de l’économie réelle.

Le graphique ci dessous n’a bien sur pas de valeur magique, surtout en ces temps modernes ou les marchés sont faits à la main; mais il est intéressant; il confirme ce que nous avons explicité ces derniers temps, on ne gagne plus d’argent sur les marchés.

Les scénarios envisagés ne se réalisent pas, aucune continuité, aucun suivi. Au lieu d’anticiper une amélioration de la situation des banques, les marchés sont à nouveau inquiets. Pas encore du stress, mais de la réserve. De la prudence. Le facteur risque est à nouveau à prendre en considération.

Normalement, la hausse boursière aurait du s’interrompre en 2015/2016. on arrive à cette conclusion à la fois par l’analyse économique et par l’analyse fiancière. Elle ne s’est pas arrétée alors qu’elle était inscrite, parce que les autorités mondiales ont pris peur: il y a eu le debut d’éclatement de la bulle chinoise, la degelée sur les prix du pétrole, la dislocation des émergents etc. Ce que j’ai appelé le Consensus de Shanghai a décidé une reflation considérable concertée et c’est ce qui a relancé la machine.

Depuis 2015/2016 on joue les prolongations.

Nous sommes depuis cette époque non dans le mouvement haussier principal qui a pris naissance en début 2012, mais dans un mouvement annexe, une sorte de resucée. Une resucée fragile, il suffit d’observer son caractère moins assuré, plus chaotique.

 

Nous pensons qu’en ce premier semestre de 2018 , les marchés jouent les prolongations.

En 2015/2016, on devait baisser et même chuter, mais les autorités ont pris peur car le pivot du système global , le Yuan chinois a décroché, risquant de tout disloquer.

Les autorités ont mis en place une énorme reflation concertée, qui a produit les marchés haussiers de 2016 puis 2017. L’effet de la reflation s’estompe clairement, il est probable que l’on retrouve les conditionsde la péridoe 2015/2016. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s