Le retour des primes de risque pousse la BCE à ne pas normaliser sa politique monétaire

https://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/economie-une-tres-mauvaise-nouvelle-en-zone-euro-770132.html

D’après une étude économique de Natixis, on a observé depuis le début de 2018 le retour de primes de risque souverain sur les taux d’intérêt des dettes périphériques de la zone euro, avec la hausse de l’aversion pour le risque (liée au protectionnisme, à la tension géopolitique internationale, et à la tension politique en Europe).

Le retour de ces primes de risque souverain sur les dettes périphériques de la zone euro est, selon l’étude, « une très mauvaise nouvelle », car : il menace l’Italie (et aussi l’Espagne) de la perte de solvabilité budgétaire et du recul de son investissement ; il montre qu’il y a toujours contagion entre les pays périphériques, ce qui révèle la fragilité persistante de la zone euro ; il rend difficile le retour de la Grèce sur les marchés financiers ; et il pousse la BCE à ne pas normaliser sa politique monétaire, d’où le risque qu’elle ne puisse jamais la normaliser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s